Archive

Centrafrique : La population de la commune de Pissa vit à 95% líagriculture

Au moins 95% de la population de la commune de Pissa, dans la préfecture de la Lobaye à 68 kilomètre de la ville de Bangui vit de líagriculture

 

Cíest ce que témoigne au RJDH Giscard Ngodomokoma, secrétaire particulier de la mairie et certains habitants de cette localité.

Giscard Ngodomokoma, secrétaire particulier de la mairie de Pissa a expliqué que la majorité de la population de Pissa pratique et ne vit que de líagriculture, « 95% de la population de Pissa ne vit que de líagriculture, car cíest leur principale activité et les 5% sont des fonctionnaires de líétat et quelques commerçants. Nous avons les différents types de cultures ici à líexemple du riz qui est beaucoup plus cultivé, le manioc, les bananes, le café et autres », précise-t-il.

Blanche Mamelé-Moko, cultivatrice de manioc a expliqué au RJDH les biens faits de cette activité dans sa vie, « nous sommes dans un groupement ou nous cultivons à tour de rôle le champ des membres de ce groupement. Après, chacun síoccupe de son champ. On vend les maniocs de fois en tubercule, soit on les fait sécher díabord et pendant les périodes des chenilles on vend la cuvette ici à 3000FCFA, lors de la saison sèche, cíest à 2500FCFA. Je gagne bien ma vie et prends soins de mes enfants grâce à la culture de manioc », a-t-elle dit.

 


© Droits réservés
Un autre cultivateur du riz témoigne aussi les bienfaits de la culture dans sa vie, « cíest depuis 3 ans que jíai commencé à cultiver le riz. Je vois que cela mía vraiment apporté de líargent. Jíarrive chaque année à payer la scolarité de mes enfants. Jíai même doté ma femme avec líargent du riz. Si le riz est décortiqué on fait le sac à 24.000 FCFA. Si tu arrives à vendre au moins six sac, tu peux bien tíen sortir» a expliqué Saturne Dakpa, cultivateur du Riz dans la commune de Lèsé près de Pissa.

Lors de son investiture, le président Faustin Archange Touadera a placé la relance de líagriculture comme líune de ses priorités. Selon lui, líEtat mènera une réelle relance de líagriculture et fera stimuler toutes les productions. Líétat fournira des semences et des engrais aux paysans et leur assurer líencadrement technique nécessaire pour atteindre le seuil de líagriculture.

Cette déclaration est líattente de la population de Pissa qui a vu son économie agricole décimée par la crise.


Commentaire


Retour en haut