Archive

Le Secrétariat général du gouvernement est une structure charnière

Le Ministre du Secrétariat général du gouvernement et des relations avec les institutions l'a estimé la semaine dernière à Bangui

 

Le Ministre du Secrétariat général du gouvernement et des relations avec les institutions (SGGRI), Jean-Christophe Nguinza, a estimé que le département dont il a la direction est charnière en ce sens que tout ce qui se passe en conseil des ministres sont élaborés par ses collaborateurs dans la perspective de la modernisation de l’Etat et la réforme de l’administration, lors d’une interview, vendredi 15 juillet 2016 à Bangui.

L’objectif de cette interview est de débattre des activités menées au sein du Secrétariat général du gouvernement et des relations avec les institutions depuis l’investiture du Président Faustin-Archange Touadéra et la formation du gouvernement de Simplice-Mathieu Sarandji après 100 jours de gouvernance.

Du fait que c’est le SGGRI qui prépare les conseils des ministres, Jean-Christophe Nguinza en a cité 8 en 100 jours.

Jean-Christophe Nguinza a également signalé au sein du département du Secrétariat Général du Gouvernement la commission des textes. Il s’agit d’une structure qui comporte des cadres nationaux qui réfléchissent sur les textes de base dont le pays a besoin.

Ces textes, selon lui, sont préalablement examinés en conseil des ministres avant d’être soumis à la signature du Chef de l’Etat.

Il a par ailleurs abordé la question des relations entre le gouvernement et les institutions que sont : l’Assemblée nationale, la Cour Constitutionnelle, le Haut Conseil de la Communication. Le membre du gouvernement a déclaré que dès sa nomination, il a pris attache avec les responsables de ces institutions en vue de s’accorder sur les mécanismes de collaboration.

 


© Droits réservés
L’un des sujets évoqués par le Ministre en charge du Secrétariat général du gouvernement est l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature placée sous sa tutelle. Il s’agit d’un établissement qui participe à la remise à niveau des fonctionnaires et agents de l’Etat et la formation des greffiers.

L’élément novateur dans l’intervention du Ministre Nguinza est l’évaluation de la politique publique. Il s’agit, d’après lui, de veiller à la politique générale définie pour chaque département ministériel.

Dans les rapports du SGGRI avec l’Assemblée nationale, Jean-Christophe Nguinza a mentionné trois sessions parlementaires ayant abordées la mise en place du bureau du parlement, l’examen de la politique générale du gouvernement puis l’interpellation du Premier ministre sur les questions de sécurité.

Le Ministre en charge du Secrétariat général du gouvernement a déploré le fait que ses services ont été vandalisés lors de la conquête du pouvoir par les rebelles au mois de mars 2013.


Commentaire


Retour en haut