Archive

Sanguerelim et Koui: les casques bleus toujours en poste

Le porte-parole de la Minusca a démenti líinformation relative au départ des casques bleus des villes de Sanguerelim et Koui. C'était le 25 mai dernier, lors de la conférence de presse hebdomadaire

 

Vlademir Monteiro a indiqué quíaucun départ de casques bleus est signalé dans ces deux villes. Il a indiqué que les soldats onusiens sont toujours présents de ces deux localités "nous sommes présents à Koui. Il níya pas eu de départ comme líon le dit. Nos éléments continuent leur travail dans ces deux villes avec la même ardeur", a déclaré le porte-parole de la Minusca.

 


© Droits réservés
La Minusca est informée de tous les déplacements des groupes armés dans líarrière-pays à en croire Vlademir Monteiro qui a rappelé la disponibilité des casques-bleus à user de toutes les forces pour protéger la population civile "la récente résolution permettant à la Minusca díutiliser la force síil le faut, est toujours là. Les soldats de líOnu pourraient y avoir recours pour protéger la population civile en cas de danger", a-t-il précisé.

La réaction de la Minusca fait suite à des informations relatives au retrait de ses soldats de la ville de Koui et à la présence signalée des hommes armés à líentrée de la ville de Kabo malgré la présence des casques bleus.


Commentaire


Retour en haut