Archive

RCA: 8 ministres sur 23 déclarent leur patrimoine

Huit ministres de l’actuel gouvernement ont déclaré leur patrimoine au greffe de la cour constitutionnelle de la transition comme l’exige la nouvelle constitution centrafricaine

 

Les huit ministres qui ont fait la déclaration de patrimoine sont Charles Armel Doubane, des Affaires Etrangères, de l’intégration africaine, Flavien Mbata de la Justice, des droits de l’homme, Gisèle Pana des arts et du tourisme, Côme Hassane du commerce et de l’industrie, Bertrand Touaboy de entrepreneuriat national, Honoré Feizoure de l’agriculture et du développement rural, Silvère Ngarso de la promotion de la jeunesse et Léopold Mboli Fatrane des mines et de l’énergie.

Le premier ministre Simplice Sarandji et quinze de ses ministres ne se sont pas encore soumis à cette exigence constitutionnelle. Les membres du gouvernement qui n’ont pas fait un tour à la cour constitutionnelle de transition sont Félix Moloua, Joseph Yakete, Henri Marie Dondra, Jean Serge Bokassa, Mme Arlette, Sombo Dibele, Moukadas Noure, Fernande Ndjengbot, YerimaYoussoufaMandjo, Abdoulaye Moussa, Théodore Jousso, Justin GournaNzacko, Virginie Mbaïkoua, Gaby Francky Leffa, Charles Paul Lemasset-Mandya, Jean Christophe Nguinza.

L’article 58 de la constitution centrafricaine du 30 mars 2016 exige des membres du gouvernement la déclaration de leur patrimoine avant l’entrée en fonction "avant leur entrée en fonction, le premier et les membres du gouvernement font, chacun en ce qui le concerne, la déclaration de leur patrimoine, déposée au greffe de la cour constitutionnelle qui la rend publique dans les huit jours francs".

 


© Droits réservés
Un chef de parti politique, membre de la majorité présidentielle affirme que l’attitude de ces membres du gouvernement ne scie pas avec la rupture prônée par le nouveau président "si le premier ministre et quinze de ses ministres n’ont pas déclaré à la cour leur patrimoine, alors que le chef de l’Etat l’a fait, cela constitue un manquement grave à la rupture que souhaite le président de la République", regrette t-il. Un cadre de l’URCA de Anicet Dologuelé s’inquiète de ce comportement "ça commence mal avec ce gouvernement. Si le premier ministre et quinze ministres violent ainsi la constitution, cela présage d’un lendemain catastrophique", déclare t-il.

Un des ministres concernés contacté par le RJDH a refusé de se prononcer sur ce dossier. Un autre a promis faire sa déclaration de patrimoine d’ici le début de la semaine bien que la constitution le lui imposait avant sa prise de fonction.

Selon des informations sept députés sur 128 ont déjà fait la déclaration de leur patrimoine moins de deux semaines avant l’expiration des 30 jours que leur donne l’article 66 de la constitution pour faire cette déclaration.


Commentaire


Retour en haut