Archive

Impfondo accueille le forum des peuples autochtones de líAfrique centrale

Ces peuples autochtones espèrent obtenir des avantages lors de ce forum international de développement durable qui prend fin le 25 mars prochain

 

Le deuxième forum international des peuples autochtones díAfrique Centrale (FIPAC) síest ouvert mercredi 16 mars à Impfondo, au Congo-Brazzaville. A cette occasion, les Nations Unies ont appelé les autorités de Brazzaville à institutionnaliser cette rencontre. De leur coté, les Pygmées espèrent un important soutient des gouvernements congolais. Les pygmées présents à ce forum sont venus des pays suivants: du Congo Brazzaville, du Cameroun, du Burundi, du Rwanda, de la République centrafricaine et de la République Démocratique du Congo. Tous ces peuples autochtones díAfrique Centrale espèrent obtenir des avantages significatifs, lors de ce forum international de développement durable qui prend fin le 25 mars prochain.

 


© nad83.vip-blog.com
Ces peuples autochtones du Congo dans le département de la Sangha(Kerembelé)
Dans sa déclaration, le représentant des Nations Unies au Congo Brazzaville a appelé le gouvernement de la République du Congo a institutionnalisé ce forum afin quíil ait plus de soutien de la communauté internationale. Pour sa part, Firmin Ayessa, directeur de cabinet du président congolais Denis Sassou Nguesso a annoncé la tenue en juin prochain díune grande rencontre. Cette assemblée concernera les trois bassins forestiers tropicaux du monde: ceux du Congo, díAmazonie et du Borneo-Mekong (Bresil). Cette rencontre va permettre à mettre en place une plate-forme díéchange díinformations et díexpériences et de négociations en vue de promouvoir une coopération dynamique dans le domaine des forets, entre les pays appartenant à ces espaces vitaux », a ajouté la même source. Cette réunion, première du genre, sera organisée avec le concours des Nations unies, de la Communauté économique des Etats de líAfrique centrale (CEEAC), de la Commission des forets díAfrique centrale (Comifac). Le Bassin du Congo, deuxième poumon écologique de la planète síétend sur 228 millions díhectares, 57% de sa superficie se situant en République démocratique du Congo (RDC) et 10% au Congo.

 



Commentaire


Retour en haut