Archive

Des experts évaluent l’accord de la COP 21

Depuis le 10 et ce, jusqu’au 12 mai 2016, les experts des pays membres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) étaient réunis en session extraordinaire à Kinshasa

 

Selon les participants, cette session extraordinaire témoigne de l’urgence qu’il y a à agir au lendemain de l’accord de la COP 21 à Paris. Car, selon eux : "Si l’Afrique centrale peut se féliciter des résolutions de la COP 21, il n’en demeure pas moins vrai que les défis qui restent à relever dans le cadre de la mise en œuvre des décisions adoptées appellent les pays de la sous-région à plus de travail, de cohésion et d’engagement".

Pour Robert Bopolo, ministre congolais de l’Environnement, de la Conservation de la nature et du Développement durable : "Si la forte mobilisation des pays de la sous-région et le déploiement d’une stratégie efficace de négociation mise en place par la COMIFAC, par l’Afrique Centrale en tant que bloc sous-régional, avait réussi à négocier et faire prendre en compte la plupart de ses points d’intérêt dans l’Accord de Paris, beaucoup reste à faire."

"Il s’avère donc utile pour la préparation des échéances futures, sous la Convention des Nations-Unies sur le changement climatique (CNUCC), de décrypter les conclusions de la conférence de Paris et de tirer les leçons devant permettre l’élaboration d’un plan d’action sous-régional pour la mise en œuvre des décisions prises à Paris.", a-t-il tempéré.

 


© lepaysancentrafrique.com
D’autres sujets prioritaires et indispensables à la bonne marche de la COMIFAC ont également été étudiés au cours de ce conclave. Il s’agit notamment, du manque de ressources financières qui entrave le bon fonctionnement de l’institution. A cette préoccupation majeure, s’ajoute l’insuffisance du personnel pour la mise en œuvre des activités du secrétariat exécutif.

Afin de remédier à tous ces dysfonctionnements, les pays membres ont, une fois de plus été exhortés à prendre de mesures fortes, pour permettre à la COMIFAC de continuer à assumer convenablement ses missions.


Commentaire


Retour en haut