Archive

La Centrafrique se dote d'un comité pour la prévention du génocide et des crimes de guerre

Il sera effectif à partir de mardi 17 mai, a annoncé Vladimir Monteiro, porte-parole de la Minusca

 

La Centrafrique aura, à partir de mardi 17 mai, un Comité national pour la prévention du génocide, crimes de guerre, crimes contre líhumanité et toutes les formes de discrimination.

L'annonce a été faite par Vladimir Monteiro, porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) qui a indiqué que le Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la prévention du génocide, Adama Dieng, sera à Bangui pour assister à la cérémonie de lancement du comité et à la formation de ses membres.

 


© Droits réservés

Selon Monteiro, le bureau du Conseiller spécial du Secrétaire général appuie la mise en place dudit Comité à la demande des autorités centrafricaines.

Au cours de son séjour, Adama Dieng aura également des entretiens avec les autorités et des représentants de la société civile.


Commentaire


Retour en haut