NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Karim Meckassoua nouveau président de l'Assemblée nationale

Par Journaldebangui.com, source Xinhua - 07/05/2016

Ancien ministre des Affaires étrangères et directeur de cabinet de l'ex-président François Bozize, Karim Meckassoua, a été élu président de la nouvelle Assemblée nationale centrafricaine vendredi

 

Trois ans après la chute du régime de François Bozize le 24 mars 2013 à Bangui au terme de trois mois de conflit avec l'ex-coalition rebelle de la Saleka, la République centrafricaine (RCA) s'est dotée d'une nouvelle Assemblée nationale, issue des législatives à deux tours tenues les 14 février et 31 mars.

Sur 140 sièges à pourvoir, 128 ont été élus lors de ce scrutin, selon les résultats officiels proclamés par la Cour constitutionnelle ayant invalidé le vote de 12 circonscriptions pour cause d'irrégularités, comme elle l'avait déjà fait pour l'ensemble de cette même consultation préalablement organisée le 30 décembre 2015 avec le premier tour de la présidentielle.

En attendant la reprise du vote annulé, le nouveau Parlement se compose pour partie de députés indépendants (au total 52) et de l'autre partie d'élus investis par des partis politiques dont huit du Kwa n'a kwa (KNK), la formation de François Bozize, onze de l'Union pour le renouveau en Centrafrique (URCA) de Dologuele, dix du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) de l'ex-Premier ministre Martin Ziguele.

 


© Droits réservés
Diplômé de sociologie de la Sorbonne en France, âgé de 63 ans, Karim Meckassoua, Haoussa né d'un père d'origine nigériane, appartient au groupe des indépendants. Il a été élu par 65 voix sur 125 aux dépens d'Anicet Georges, Martin Ziguele et quatre autres candidats, dont Anicet Georges Dologuele, candidat malheureux à la présidentielle du 14 février.

Également proche du nouveau président centrafricain Faustin Archange Touadera, M. Meckassoua a été ministre des Affaires étrangères avant d'occuper le poste de directeur de cabinet de François Bozize en 2003. C'est d'office la deuxième personnalité de l'Etat centrafricain.

Dans la foulée de cette élection, un décret présidentiel a nommé Émile Gros Nakombo, autre proche du président de la République, maire de Bangui.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués