NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: François Bozizé investi dans son fauteuil

Par Fleury Koursany - 17/03/2011

Il vient d’accepter un nouveau mandat de Président de la République Centrafricaine pour 5 ans

 

Le Président réélu de la République Centrafricaine, François Bozizé Yangouvonda, a officiellement prêté serment ce mardi, 15 mars 2011 au Complexe Sportif Barthélemy Boganda en présence de trois Chefs d’Etats de la sous-région. Etaient présents; Idriss Deby Itno du Tchad, Ali Bongo du Gabon et Obiang Nguema Mbasogo de la Guinée Equatoriale. Le premier ministre camerounais, représentant personnel du Président Paul Biya, les Présidents des Sénats du Congo Brazzaville et du Sénégal, représentants personnels des Présidents Sassou Nguesso et Abdoulaye Wade et plusieurs autres personnalités dont Jean-Jacques Demafouth, candidat malheureux à la Présidentielle du 23 janvier 2011.

 


© journaldebangui.com
Tout a commencé par des supplications divinatoires faites par les responsables des différentes confessions religieuses de Centrafrique. Catholique, musulman, apostolique et un représentant de l’Eglise Christianisme Céleste à laquelle appartient le Chef de l’Etat ont invoqué la protection divine sur la République Centrafricaine et son serviteur, François Bozizé Yangouvonda. Sur invitation du Président de la Cour constitutionnelle, Marcel Malonga et devant les 9 juges, la main gauche placée sur la Constitution de la République et la main droite levée, François Bozizé a juré en ses termes: je jure devant Dieu et devant la nation d’observer scrupuleusement la Constitution, de garantir l’indépendance et la pérennité de la République, de sauvegarder l’intégrité du territoire national, de préserver la paix, de consolider l’unité nationale, d’assurer le bien-être du peuple centrafricain, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge sans aucune considération d’ordre ethnique, régionale ou confessionnelle, de ne jamais exercer les pouvoirs qui me sont dévolus par la constitution à des fins personnelles, de n’être guidé en tout que par l’intérêt national et la dignité du peuple centrafricain.

Des attributs de la République
Prenant acte de sa prestation de serment, le Président de la Cour constitutionnelle a officiellement installé François Bozizé dans ses fonctions de Président de la République pour les cinq (5) prochaines années en lui conférant tous les pouvoirs. Le Président investi a de ce fait reçu le collier de grand maître. Suivirent la remise des symboles de la République au Président investi. Entre autres, le drapeau de la République qui, selon le Général Mazi marque l’unité d’un peuple, sa présence, ses intérêts, l’allégeance à la mère patrie. Le Président François Bozizé a ensuite reçu tour à tour, l’armoirie de la République Centrafricaine, les attributs guerriers constitués d’un bouclier et d’un jet de couteau pour la défense et la protection du territoire national, et enfin la remise d’une calebasse qui symbolise l’autosuffisance alimentaire en République Centrafricaine.

 


© journaldebangui.com
La remise d’une calebasse qui symbolise l’autosuffisance alimentaire en République Centrafricaine
Le Président de la Cour constitutionnelle, sieur Marcel Malonga, après les remises des attributs de la République au tout nouveau Président investi a prononcé l’allocution de circonstance dans laquelle, il a rappelé les résultats de vote tels que proclamés par son institution. Selon Marcel Malonga, le Chef de l’Etat sortant François Bozizé Yangouvonda a obtenu à l’issue du premier tour des scrutins, 718,801 voix sur 1.116,661 valablement exprimés. Ce qui le crédite dès le 1er tour de 64,37% de suffrages, et donc la majorité absolue pour être désigné Président élu de la République Centrafricaine pour les 5 prochaines années.

Mais, tempère Marcel Malonga le président investi devra tenir compte de certaines oppositions telles que la relecture du Code électoral centrafricain en ce qui concerne les délais de publications des résultats par la Commission électorale indépendante pour l’arrimer sur ceux de la Cour constitutionnelle, de privilégier dorénavant dans les choix des personnalités appelées à siéger au sein de la Commission électorale des techniciens, la création d’un organe permanent sur le processus électoral, la mise en place d’une provision annuelle pour les opérations électorales, la mise en place des listes électorales informatisées et des cartes électorales biométriques.

 


© journaldebangui.com
Les attributs guerriers constitués d’un bouclier et d’un jet de couteau pour la défense et la protection du territoire national
Avant de terminer son propos, Marcel Malonga a solennellement demandé au Chef de l’Etat François Bozizé de porter les aspirations légitimes des Centrafricains qui ont démontré lors des opérations électorales du 23 janvier 2011, leur maturité politique. C’est donc une ère nouvelle pour les filles et fils du Centrafrique et cette tâche si ardue ne peut-être effective selon le Président de la Cour constitutionnelle que si le Président investi respecte scrupuleusement la Constitution centrafricaine sur laquelle il a prêté serment

La récréation est terminée
Le Président élu, François Bozizé qui a fait observer une minute de silence en mémoire des disparus du séisme qui a frappé le Japon ces derniers temps a solennellement déclaré que la «récréation est terminée». Elle est «définitivement terminée puisqu’il n’y aura pas de place pour les agitateurs et fossoyeurs de la République, les corrupteurs et corrompus et les paresseux», a déclaré François Bozizé. Il est temps de taire nos querelles intestines, les contestations fallacieuses pour construire le Centrafrique car le peuple n’a que trop souffert de nos errements politiques, lâche en substance le Président investi. Un message qui s’adresse directement à l’opposition démocratique qui continue de contester la régularité des scrutins ayant abouti à la victoire du Chef de l’Etat sortant François Bozizé. Ensemble, agissons pour bâtir notre pays au lieu de se réfugier derrière les calculs politiciens, et ce, dans l’unité, la dignité et le travail car seul le travail libère l’homme, a aussi proclamé le Chef de l’Etat. Pour ce nouveau quinquennat, le Président François Bozizé a tout de même annoncé les grandes lignes de ses actions.
 
MOTS CLES :  Investiture   Bangui   Bozizé   Boganda 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués