NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

WikiLeaks: révélations sur deux sociétés pétrolières chinoises en RCA

Par Journaldebangui.com, source Rjdh - 28/04/2016

Le site d’information WikiLeaks a révélé des documents concernant deux sociétés chinoises qui ont commencé des fouilles pétrolières dans le nord de la Centrafrique, il y a plusieurs années

 

PTI-IAS et PTI-AL sont deux filiales, appartenant à l’Etat chinois, Poly Technologies. Selon WikiLeaks dont les informations ont été rapportées par RFI, dans une note du ministère centrafricain des Mines, datant du début 2015, on apprend que PTI-IAS a signé, en 2007, un contrat avec l’Etat centrafricain pour la recherche d’hydrocarbures dans l’extrême nord du pays, autour de Birao. Le permis renouvelé pour quatre ans par décret en juin 2012, est donc toujours valable. La note révèle qu’un bonus de 2 millions et demi de dollars devait être versé à l’Etat, en février 2013, ainsi qu’un crédit de 3,4 millions de dollars en équipements.

Cependant, selon toujours Wikileaks, il n’y en aurait aucune trace. L’autre société, PTI-AL, dispose d’un permis de recherche daté de 2011 pour un bloc de 25 000 km carrés, au nord de Ndele, le long de la frontière tchadienne. Selon la note, là non plus, aucune trace du bonus de signature. L’Etat aurait dû percevoir 10 000 000 de dollars ainsi qu’un prêt de plus de 45 000 000 de dollars sur trois ans.

Ces sommes ont-elles été détournées ou n’ont-elles jamais été versées ? La note ne donne pas des précisions sur les questions. Néanmoins, la note conseille juste au ministre de reprendre contact avec ces deux sociétés, en vue d’une reprise de leurs activités. C’est d’ailleurs ce que préconisait aussi, en mai 2015, le forum de Bangui qui souhaitait voir l’exploitation du pétrole centrafricain démarrer rapidement.

 


© Droits réservés
Lors du Forum de Bangui, les participants avaient recommandé que pour tout projet d’exploitation et octroi des permis, le dossier devrait être validé par l’Assemblée Nationale avant son entrée en vigueur. Une recommandation prise en compte dans la nouvelle constitution du 30 mars 2016.

Sur le terrain, le RJDH a constaté que les deux sociétés chinoises sont déjà dans les zones concernées, notamment à Birao et à Ndélé pour la prospection. Des sources locales, au moins 500 jeunes de ces deux villes ont été recrutés pour des petits travaux d’aménagement des sites afin de faciliter l’installation d’une équipe pour la prospection à Ndele. Ces sources indiquent la prospection de Birao est finie et il ne reste que l’exploitation.

Les informations du RJDH révèlent que ces deux sociétés vont poursuivre la prospection jusqu’à dans la zone de Bossangoa dans l’Ouham, où des gisements pétroliers seraient aussi découverts. Le pétrole Centrafricain est longtemps considéré comme source d’instabilité politique depuis les années 90 dans le pays et le départ d’au moins 3 présidents de la tête du pays.

Pour des observateurs de la vie publique, des conflits se créent par des puissances autour de son exploitation. Le nouveau pouvoir parviendra-t-il à extraire le pétrole Centrafricain? difficile de répondre à cette question.
 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Comment un pays dit pauvre peut aussi avoir du pétrole, des diamants de l'or des forêts, du soleil de la pluie ...

Par Sorokaté

07/05/2016 08:38

Je ne comprends pas pourquoi les centrafricains ne comprennent pas qu'un pays pays dit pauvre regorge autant de ressources économiques capables des drainner de l'argent dans les caisses de l'État permettant une bonne politique sociale digne de nom.
Or, la France qualifie la Rca comme étant un pays pauvre au monde mais s'y accroche mordicus.
Voilà que la Chine dit le contraire de la France, mais qui a raison ?
Qui d'entre ces deux pays Chine et la France a la volonté d'aider la Rca à se développer ?
À noter que le développement passe nécessairement par les infrastructures( routes, hôpitaux, écoles, stade, logements...) l'électricité pour permettre aux entreprises de produire pour les besoins de premières nécessités.
La création d'emploi se fait logiquement dans les entreprises qui embochent et font tourner l'économie nationale ce qui met l'État en mesure d'assumer son devoir régalien.
Force est de constater que depuis toujours notre uranium part en France, nos diamants et bois sont surexploités au grand dame des marionnettes imposées au peuple centrafricain.
Comment expliquer qu'un pays dit pauvre regorge tant de richesses ?

À chaque fois qu'on touche à la question d'exploitation du pétrole Centrafricain un coup d'État arrive par le soutien français ?
Est-ce que le centrafricain comprend ce là ?
Est-ce que nos politicards dans l'opposition en parlent ?
Entre la France et la Chine,l'une(areva) exploite en cachette depuis des décennies notre uranium et les pieres précieuses en plus du cfa qui nous apauvri d'avantage cependant l'autre (la Chine ) agit officiellement des prospections et installations des équipements à l'appui. Boali 1,2,3 le barrage m'bali poissonneuses favorisant des activités génératrices de revenus aux riverains, des hôpitaux communautaire et de l'amitié au service du peuple centrafricain, le stade 20.000 places...
Qui des deux veut aider la Rca ?
Qui des deux est souvent proche des présidents arrivés à la tête de l'État par des coups d'État?
Si la France est un réputée de pays fournisseur d'uranium mais d'où vient-il son uranium puisqu'il n'y a pas de gisement d'uranium sur le territoire français ?
Est-ce qu'on peut parler de développement avec le cfa qui nous pille ?
Admettons que la Rca est un pays pauvre comme martèle la France , mais pourquoi elle s'accroche à notre soit disant pauvre pays ?
Centrafricaines, centrafricains notre pays est bel et bien riche raison pour laquelle la France nous tue comme des mouches.
Réveillons nous.
Moi Sorokaté je suis pour une coopération économique gagnant gagnant adoptée par la Chine en Rca.
Convaincu que la francafrique sera bientôt dans la poubelle de l'histoire avec grand H.
Ce n'est plus un secret pour personne.
On sait tout... La France n'a pas d'amis mais que d'intérêts précisément en Centrafrique.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués