NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique : Jane Holl Lute a transmis à la Minusca les attentes du Secrétaire général

Par APA - 13/04/2016

L'annonce a été faite lors de sa visite de plusieurs jours en république centrafricaine

 

A l'issue d'une visite de plusieurs jours en République centrafricaine, la Coordonnatrice spéciale du Secrétaire général pour l'amélioration de la lutte contre l'exploitation et les atteintes sexuelles, Jane Holl Lute, s'est félicité d'avoir pu transmettre directement les attentes du Secrétaire général, Ban Ki-moon, et de la communauté internationale envers la Mission onusienne dans le pays.

Commencée le vendredi 9 avril 2016, la visite de la Coordonnatrice spéciale en République centrafricaine a fait suite à une série d'allégations d'exploitation et d'abus sexuels visant notamment des Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca).

Lors d'une conférence de presse dans la capitale Bangui, Mme Holl Lute a déclaré lundi, 11 avril 2016, que chaque visite « est l'occasion de transmettre en termes très clairs les attentes du Secrétaire général et de la communauté internationale afin que notre Mission fasse preuve d'excellence et d'intégrité ».

Durant un point de presse organisé à la mi-journée de lundi, au siège de l'ONU à New York, le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, a indiqué que la Coordonnatrice spéciale s'est rendue, samedi 9 avril 2016, dans la ville de Bambari, où certaines des récentes allégations d'abus sexuels ont fait surface. A cette occasion, elle a rencontré les troupes mauritaniennes et gabonaises de la Minusca, les membres du groupe de travail de la Mission sur l'exploitation et les atteintes sexuelles et le maire de Bambari, a-t-il précisé.

Avant de conclure sa visite, Mme Holl Lute s'est entretenue lundi avec la direction de la Minusca, l'équipe pays des Nations Unies et d'autres agences onusiennes présentes en République centrafricaine.


 


© Droits reservés
[i « Elle est maintenant en chemin vers la République démocratique du Congo [RDC] »], où des allégations d'abus sexuels par des Casques bleus ont également fait surface la semaine dernière, a précisé le porte-parole de M. Ban.

Le 4 avril 2016, la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) a annoncé avoir ouvert une enquête suite à des allégations d'exploitation et d'abus sexuels visant son personnel.

Parallèlement, M. Dujarric a signalé qu'une équipe conjointe de la Minusca et de l'équipe pays de l'ONU en République centrafricaine a conclu une évaluation préliminaire sur des allégations d'exploitation et d'abus sexuels visant des membres des forces internationales dans le pays, y compris des Casques bleus, dans la préfecture de Kémo.

Le porte-parole de M. Ban a précisé que les résultats de cette évaluation préliminaire étaient en cours d'analyse et que la MINUSCA travaille par ailleurs en étroite collaboration avec les agences des Nations Unies sur le terrain pour fournir un soutien approprié aux victimes.

« Alors que la Mission n'a reçu aucune allégation d'exploitation et d'abus sexuels impliquant le contingent de la Minusca actuellement déployé dans la zone, ces troupes de maintien de la paix sont confinées à leur base en dehors des opérations et des agents de la police militaire népalaise ont été déployés dans la région pour fournir une protection additionnelle », a souligné M. Dujarric.

 
MOTS CLES :  Centrafrique   Jane Holl Lute   Minusca 

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Madame j.H.Lute cecez de nous distraire.

Par Sorokaté

14/04/2016 07:30

L'onu est complice de la France. Comme la France est accusée de viol sexuel en Rca l'ONU fera tout pour etouffer cette affaire. Pas plus longtemps que le mois passé l'ONU à pris une résolution juste pour distraire la galerie.
Qui a donné mandat complice à sangaris en Rca ? Qu'à t on fait des résolutions onusiennes ?
DE l'enfumage.
personne ne vous croit plus. La francafrique rime avec l'ONU.
Nous sommes aussi des humains comme vous.
Attendons de voir la suite de viol sexuel commis par les soldats français en Centrafrique...
Wait end see..

Appel

Par paul

15/04/2016 23:25

Bjr, ces pratiques malsaines sembles être généralisées en Afrique.(On envoie des malades mentaux en uniformes de militaires qui vont abusés de la faiblesse de petite personne).
Des militaires français auraient fait la même chose en Cote d'Ivoire. Des européens nordiques ont réalisé et pratiqué de telles abominations sur des filles au Kenya.
Les Africains et les descendants d'Africains doivent se lever et se battre contre ces humiliations et ces crimes contre notre humanité.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués