DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

L'ambassadeur de France en Centrafrique: le préconsul?

Par Journaldebangui.com, source Mediapart.fr - 12/04/2016

Joseph Akouissonne

 

DES EXIGENCES INACCEPTABLES

Les cotés les plus insupportables, les plus méprisants les plus néocoloniaux de la Françafrique, sont décidemment indécrottables. Les fantômes des interventions militaires en Centrafrique (Barracudas et autres), pour faire et défaire les Rois. Hantent encore certaines ambassades françaises en Afrique francophone. La sortie intempestive de l’Ambassadeur de France à Bangui Mr Charles Minas. A propos de la désignation du nouveau Premier Ministre, par le nouveau Président plébiscité, est intolérable: "Vous connaissez l’ambassadeur de France. Il n’a pas d’état d’âme. Il pensait que, pour cette nomination, le Président devait le consulter, soit l’informer de ce qu’il va nommer, tel chef de gouvernement. Il n’a pas apprécié…." Confie un diplomate à la journaliste Diane De Sangbilegué. Le courroux du nouveau Président ne s’est pas fait attendre. La réponse cinglante est assenée par un de ses proches: "L’ambassadeur de France n’a rien à voir avec les prérogatives du Président de la République Centrafricaine. Il est ambassadeur il doit rester dans son cadre. La nomination du premier Ministre est du ressort du Président de la République selon la constitution centrafricaine. Le Chef de l’Etat n’a pas à informer, ou consulter un ambassadeur pour poser cet acte, soit- il ambassadeur de France." Fermer les bancs ! Les temps changent Monsieur l’ambassadeur! Vos oukases, vos pressions sur la Présidente de la Transition, Madame Samba-Panza pour nommera tel ou tel à tel poste. Vos intrusions constantes et insistantes, dans la politique intérieure de la Centrafrique. Vos intimidations, étaient insupportables pours les Centrafricains qui n’en peuvent plus d’être spoliés de leur souveraineté. Ces mauvaises et détestables habitudes de la France de jouer aux intendants en Centrafrique perdurent depuis l’aube de l’indépendance. Les dirigeants de la transition qui s’achève, en savent quelque chose. Les Centrafricains aussi qui commencent à se détourner de la France.

 


© Droits réservés
DE NOUVELLES REGLES DE COOPERATION AVEC LA FRANCE DOIVENT ETRE FIXEES

La République centrafricaine doit cesser d’être un protectorat français. Les sous entendus néocoloniaux, l’infantilisation et le paternalisme à peine déguisés, doivent être relégués dans les poubelles de l’Histoire. Un partenariat d’égalité et d’amitié doivent désormais s’instaurer. Une hirondelle ne fait pas le printemps certes. Mais, les premières déclarations et les premiers actes du président Touadera (Monsieur mains propres) augurent de l’avènement d’un changement, tant souhaité, par la population. Dans un pays, livré depuis plus d’un demi-siècle aux aventuriers. Aux prédateurs, aux rufians de tout acabit. Ce sont des travaux d’Hercule qui attendent Touadera et son équipe. Il ne faudrait pas qu’ils se laissent déborder par les forces du mal tapis dans l’ombre. Les ennemis de la République Centrafricaine n’ont pas renoncés à leurs sinistres desseins. Provoquer le chaos pour s’emparer du pouvoir. Et peut-être convertir de force la population, la soumettre et piller ses richesses. La nouvelle équipe qui va bâtir une nouvelle Centrafrique, peut compter désormais, sur des citoyens étreints de patriotisme, pour accomplir les changements que le peuple a souhaité par son vote.

UN GOUVERNEMENT DE COMBAT POUR LE CHANGEMENT

Sans vouloir donner des conseils, sur la composition du futur gouvernement. Sans vouloir avoir, l’audace d’influencer les actes et les décisions du Président Touadera. Qu’on me permette de suggérer quelques idées. En République, le but d’une société responsable, est le bonheur commun. Ce qui, a semble t-il échappé aux politiciens centrafricains jusqu’ici. Secourir et procurer du travail au citoyen malheureux.

C’est pourquoi, il faut un gouvernement de combat. Dont les seuls critères de composition seront la compétence, la bonne gouvernance et la sagesse politique. Un gouvernement au nombre de ministres restreint. (25 par exemple). Chaque ministre devra déclarer l’état de son patrimoine avant de prendre, ses fonctions et à la fin de sa mission. Afin d’en finir avec les pillages des caisses de l’Etat. Toute personne ayant participé de prés, ou de loin au chaos sanglant en Centrafrique, n’a pas sa place dans le gouvernement. Elle doit d’abord passer par la case justice. Les Centrafricains en ont assez des impunités, et des népotismes. Ils veulent un Etat qui les protège. Qui protège leur territoire, dans des frontières sures. Qui fasse régner à nouveau la paix(SIRIRI) et l’harmonie entre les citoyens. Tous ensemble, les Centrafricains doivent soutenir la nouvelle équipe pour bâtir la Nouvelle Centrafrique.

CENTRAFRIQUE NA NDOUZOU! (Centrafrique debout!)
 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

La France toujours la France qui nous infentilise....

Par Sorokaté

12/04/2016 21:15

À près avoir assassiné notre père fondateur B.Boganda, la France a imposé son neveux institituteur de formation David Dacko qui, n'était en réalité une marionnette leur facilitant le pillage de notre sous sol. Un coup d'État organisé par la France à l'issu du quel le feu l'ex empereur JB Bokassa celui ci sera à son tour chassé par la France par le même biais arriva le général d'armée le feu Grand K.
Tellement que le monde reproche à la france les pratiques similaires à la traite négrière en Centrafrique, celle ci change de stratégie sous le masque du multi partisme gestation de la démocratie ,qui en fait n'est qu'illusoire en vue d'imposer aux pays africains des pseudos présidents marionnettes.
Épris de paix soutenu avec une envie d'une centrafricain débarrassée du colon français, le peuple à choisi le feu À.F.P ce qui heurta la mauvaise foi de l'Élysée faisant recours aux nombreux coups d'État et mutineries sans succès faisant des milliers de morts en Centrafrique.
Ne voulant pas que le peuple centrafricain aspire au bien être et au développement, le colon Français à soutenu le général en carton alias Yangouvonda via l'apport humain ( mercenaires) fourni par le despote Idriss deby ainsi le 15 mars 2003 les principes de la démocratie sont violés au profit des intérêts de la France.
Le fait de coopérer avec la Chine pour extraire le pétrole Centrafricain, le colon français à déversé sur le peuple centrafricain des mercenaires étrangers venus du Soudan et du Tchad comme u' véritable tsunami, malgré la présence de l'armée coloniale française basée à l'aéroport de Bangui m'poko, malgré la présence de la minusca, malgré la ligne rouge à Damara née des accords de Libreville, les seleka ont marché jusqu'au palais de Bangui.
Des médias neocolonialistes français, des ONG vautours, des commandos français tous ont atteri à Bangui après le refus d'appel au secours du général en carton François Bozizé à don homologue français le va t'en guerre François Hollande ...." la France ne soutien plus les dictatures africaines en difficulté... L'armée française en Rca sert à protéger les ressortissants français et les intérêts francais en Centrafrique..."
Le coup d'État par les mercenaires étrangers de seleka aura un nom " guerre entre musulmans et chrétiens " la France doit intervenir pour arrêter une guerre civile...
Très vite un CNT est mis en place et convoqué à Ndjaména pour nous imposer la sambapanzie . de retour à Bangui le cnt va distraire le peuple par un simulacre vote de la sambapanzie...
Durant deux ans nous avons vu ce qu'on n'a jamais vu en Rca, tantôt c'est l'ambassade de France en Rca qui decide, qui nomme, qui fait de discours, qui occupe la scène politique centrafricaine quant à la sambapanzie marionnette que des détournements des dons financiers octroyés au nom du peuple centrafricain exemple de l'affaire de l'argent angolais.
Comme la stratégie du coup d'État par la selekamania était d'empêcher la Chine d'exploiter notre pétrole ilnva falloir nous imposer la sambapanzie qui ferai tout pour nous imposer le traître selekiste alias Martin ziguele , mais le centrafricain a fait échouer le plan du colon.
En choisissant monsieur À.Touadera, la France par biais de don ambassade en Rca sera toujours en ébullition...
Monsieur malinas est un dévergondé, un délinquant qui n'a même pas le respect de la déclaration universelle de droits l'homme encore moins du traité français de l'abolition de l'esclavage...
De Bonganda jusqu'à nos toujours la France, encore la France derrière les coups d'États en Centrafrique... Alors que le peuple centrafricain est aussi humain comme l'est le français.
Pourquoi appelle t-on la Rca pré carré de la France ?
Pourquoi avoir une base militaire française dans l'aéroport de Bangui m'poko ?
Pourquoi toujours Paris qui décidé de tout en Centrafrique ?
Est ce le rôle d'un ambassadeur de s'insurger dans la gestion politique de la Centrafrique ?
Monsieur malinas est il ambassadeur de Centrafrique en Centrafrique ?
Monsieur Touadera était convoqué à Paris au quai d'Orsay, il était reçu par le ministre français des affaires étrangères.... Aussi bien par la cellule africaine de l'Élysée ...tout cela c'est pour nous maintenir dans la honte.
Je me demande si c'était un soldat centrafricain qui a violé un enfant français sur le territoire français ?
Je souhaite la fin de notre coopération avec la France.
Sans la France certains pays africains allaient devenir émergeants...
Parler d'un avenir radieux en Centrafrique est illusoire avec le CFA, Bolloré, areva, l'ambassade de France, total et la base militaire colonialiste dans notre aéroport.
Soyons vigilants, centrafricaines, centrafricains notre ennemi éternel est la francafrique.
Obligation de battre notre propre monnaie, d'avoir notre souveraineté politique et économique.

Comme toute chose à un début et une fin. Bientôt sera la fin de cette honteuse Francafrique contraire à la dignité humaine.
Qui vivra verra.
Sorokaté alias Domzan-bene.

Monsieur l'ambassadeur de France fait sa crise

Par KYKY03

13/04/2016 22:17

Soutient d'un Français à ses camarades Centrafricains

Monsieur l'ambassadeur fait son "caca nerveux"........Mais où se croit-il celui-là avec ses grands airs et ses services corrompus par les mutinationales? Il est protégé par 'SANGARIS" peut-être a-t-il peur de se faire violer.....par des animaux....Enfin en vers et contre tout ça n'empêchera pas le Consul de déjeuner au Relais des Chasse......avec tous ses amis expatriés des grosses ONG et des multinationales.......Surement pour oublier toutes les misères faites au peuple centrafricains.....par leurs compatriotes.

Bon plus sérieusement Bravo au Président TOUDERA légétimement élu par son peuple de ne pas avoir consulté le digne représentant de cette république bananière qu'est la France. La nation des non-droits de l'homme n'a rien à dire et surtout pas par la voix de ce chefaillon d'ambassadeur à BANGUI totalement incompétent qui devrait se retrouver Ambassadeur en Corse ce peuple-là lui apprendrait la vraie vie... et encore ce serait un trop grand honneur qu'on lui ferait.

Les compétences existe sur place et il faut en finir avec la colonisation et le protectorat.

L'aide financière de la France? ....Ce n'est qu'une illusion" Les multinationales Française pillent la RCA avec la bénédiction des dirigeants politiques qui ne sont depuis des années que leurs marionnettes et on ose nous parler d'aide financière?

Monsieur le Président Virez tous ces incapables vous avez sur votre territoire les ressources et les compétences nécessaires pour relever votre nation de la crise dans laquelle toutes cette meute occidentale l'a plongée.

Car maintenant il est temps de rétablire la vérité sur le soi-disant protectorat de l'ex-nation des droits de l'homme qui bombarde les pays et se plaint de voir arriver des centaines de milliers de réfugiés qui fuient la mort

Personnellement ma France ce n'est pas celle-ci et je tiens à le faire savoir

KYKY03

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués