NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: faible participation au second tour des législatives

Par Journaldebangui.com, source AFP - 01/04/2016

Les Centrafricains étaient appelés jeudi à voter pour le second tour des élections législatives en Centrafrique, où les bureaux de vote connaissaient une faible affluence en matinée

 

A Bangui comme en province, les électeurs arrivaient au compte-gouttes dans les bureaux de vote, contrastant avec les longues files d'attente qui avaient marqué le premier tour le 14 février, a constaté un correspondant de l'AFP à Bangui. "Nous avons ouvert les bureaux de vote dans le 6e arrondissement vers 6h00 (05H00 GMT). Il n'y a pas de queue devant les bureaux de vote depuis ce matin", a confirmé Augustine Donding, présidente d'un bureau de la capitale.

"Tout le matériel, exceptés la calculatrice et la lampe, font défaut, ici dans le centre de Bouar" (ouest), a affirmé Jean-Pierre Fékouma, président d'un centre de vote: "Mais le vote a bien commencé à l'heure, sauf que la faible participation est notée dans tous les bureaux".

La plupart des électeurs interrogés se disaient "fatigués" des différents reports et invalidations qui ont marqué les élections présidentielles et législatives censées mettre un terme à la transition politique et à trois années de violences dans le pays.

Le premier tour des législatives du 30 décembre avait notamment été annulé par la Cour constitutionnelle en raison de nombreuses irrégularités, puis organisé à nouveau le 14 février, en même temps que le second tour de la présidentielle. "J'ai voté d'abord pour le référendum constitutionnel. Ensuite pour les 1er et 2e tours de la présidentielle, ainsi que pour le 1er tour annulé et repris des législatives. Je suis vraiment fatigué d'aller aux urnes", a expliqué Edgar Modalé, un électeur du quartier Pétévo, dans le sud de Bangui.

 


© Droits réservés
Jeudi, 85 sièges étaient en jeu sur un total de 140 députés à l'Assemblée nationale centrafricaine.

Quarante-cinq candidats ont été élus dès le premier tour, selon les résultats définitifs proclamés par la Cour constitutionnelle. Un nouveau premier tour partiel doit encore avoir lieu dans 10 circonscriptions où le vote avait été annulé à cause d'irrégularités, et dont la date n'a pas encore été fixée.

Sur plus de 1.500 candidats en lice pour ces législatives, plusieurs centaines s'étaient désistés à mi-parcours, évoquant des difficultés financières.

Le nouveau président Faustin Archange Touadéra, élu le 14 février, a prêté serment mercredi à Bangui, promettant "de préserver la paix" dans son pays où les défis restent immenses sur le plan sécuritaire mais aussi économique.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués