DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

La perfection brise toutes les barrières (Fin). Par Stéphanie Mbida, 14 ans

Par Stéphanie Mbida, jeune camerounaise vivant aux Etats-Unis - 11/03/2011

"Comment un jeune sans privilège peut prendre le contrôle de sa destinée et surmonter les obstacles qui la séparent de ses objectifs"

 

Si la structure sociale dans laquelle nous fonctionnons est excessivement opprimante, il est fort possible que même si nous faisons notre travail à la perfection, nous n’obtenions pas grand-chose de nos efforts en raison d’une misogynie, d’un tribalisme, d’une xénophobie, d’un droit d’aînesse, d’un népotisme trop profondément ancrés dans les mœurs ou encore à cause du droit que beaucoup de membres de notre famille ou ethnie s’arrogent d’exiger de nous que nous financions leur vie et résolvions tous leurs problèmes malgré le fait qu’ils n’aient jamais contribué de manière substantielle à notre succès ou même qu’ils nous mettent volontiers des bâtons dans les roues. Dans ce cas, voici deux options parmi d’autres à considérer : Soit nous quittons cet environnement et allons nous exprimer dans un autre cadre moins étouffant, soit nous nous joignons aux autres victimes de ce fléau et confrontons directement le système afin de le remplacer par un qui est plus équitable. Quelle que soit notre décision, nous aurons besoin d’avoir l’esprit d’excellence afin d’augmenter considérablement nos chances de succès dans la voie que nous aurons choisie. Si nous optons d’aller nous exprimer ailleurs, nous devrons être extrêmement compétents afin d’être les bienvenus dans notre nouvel environnement, de pouvoir nous y adapter et y réussir. Si par contre nous décidons d’affronter ces barrières sociales injustes, nous aurons besoin d’être très sophistiqués dans notre raisonnement et notre capacité d’organisation, parce que libérer une famille, une ethnie ou un peuple d’un système de pensée paralysant et profondément enraciné dans la conscience collective est une immense bataille qui ne peut être remportée sans trop de dégâts collatéraux que par des personnes qui font de la poursuite de la perfection une seconde nature.

 


© Journalducameroun.com
Stéphanie Mbida
Poursuivons l’excellence, car nous vivons désormais dans un monde qui se transforme graduellement en un seul grand village, avec des structures économiques nationales et régionales de plus en plus interdépendantes. Notre opportunité ne se limite plus au niveau de notre village, de notre ville, de notre pays, ou même de notre continent; elle s’étend dorénavant sur le monde entier. Si notre produit, service, talent ou niveau d’éducation est parmi l’un des meilleurs au monde, présentons –le à l’internet ou par le biais d’un autre véhicule de communication et, quel que soit l’endroit où nous nous trouvons, ceux qui en ont absolument besoin viendront des quatre coins de la planète pour l’acquérir à son juste prix. Rappelons-nous donc régulièrement qu’il n’existe qu’une seule forme d’excellence, et elle est acceptée partout dans le monde avec le même engouement, de la même manière que la médiocrité, quelle que soit la forme qu’elle revêt, est rejetée partout avec le même sentiment de dégoût. Il n’y a pas d’excellence asiatique, européenne, africaine ou américaine. Les voitures de luxe, vêtements de luxe et tous autres objets extrêmement bien faits sont prisés de la même façon en Afrique, en Amérique, en Asie, en Europe et en Océanie. Mes idées et solutions pour les plus grands problèmes de ce monde ont été acceptées par des dizaines de leaders de quatre continents pour cette même raison. Même les divergences politiques et les accords économiques entre différents pays ne peuvent résister longtemps à la force d’attraction des produits et services de très haute qualité. Si les contrats qui existent entre deux gouvernements ne sont pas favorables au transfert d’un produit ou service de qualité hors pair, ceux qui désirent obtenir le produit en question exerceront suffisamment de pression sur les gouvernements concernés pour que ces derniers finissent avec le temps par trouver un moyen d’établir des accords qui leur sont mutuellement bénéfiques.

Lorsque certaines personnes entendent qu’il faut poursuivre l’excellence, elles comprennent par là qu’elles doivent améliorer leur habileté d’escroquer les gens, qu’elles doivent se perfectionner dans l’art d’embellir l’emballage pendant le produit à l’intérieur reste médiocre. Ceux qui se limitent à agrémenter l’apparence extérieure d’un produit plutôt que d’en améliorer la substance ne peuvent pas cacher leur jeu bien longtemps. Ils finissent toujours par être découverts et par payer le prix pour leurs subterfuges. C’est une méthode vouée à l’échec à long terme, et les petits profits qui peuvent en découler à court terme n’en valent généralement pas la peine.
Stephanie Mbida

 

En conclusion, quelle que soit la situation dans laquelle nous nous trouvons dans la vie, que nous soyons écolier, étudiant, artisan, fonctionnaire, commerçant, employé, employeur, professionnel, musicien, sportif … faisons notre travail à la perfection. Cela brisera toutes les barrières qui nous séparent de notre objectif, aussi haut soit-il. Ce principe est tout aussi effectif à l’échelle d’une nation et même d’un continent tout entier. Toute nation qui adopte l’esprit de perfection dans sa conscience collective sans réserve aucune, ne peut que connaître un essor considérable et une amélioration tangible de la qualité de vie de ses citoyens en une période de temps relativement brève. Si ce principe était déjà vrai au 19ème siècle, du temps d’Emerson, il l’est plus que jamais aujourd’hui où l’internet et la pléthore de possibilités de présenter nos talents et produits au grand public nous permettent encore plus aisément de démontrer que nous pouvons ‘‘écrire un meilleur livre, prêcher un meilleur sermon ou fabriquer une meilleure souricière que notre voisin’’. Par conséquent, en réaffirmant ici ce principe, j’espère motiver toute personne et particulièrement les jeunes à s’investir complètement dans leurs études ou leur travail et à le faire à la perfection avec la certitude qu’à long terme, leur effort continu les mènera à leurs objectifs.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Contact: pbiloa70@hotmail.com
  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués