CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Centrafrique: La renaissance du groupe de musique Canon Star

Par journaldebangui.com - 10/03/2011

C’est l’œuvre du chef d’orchestre du groupe Canon Star, Aby-Ngomateké

 

L’artiste musicien centrafricain a fait sa renommée bien avant les années 90. Il était alors l’un des piliers d’un des plus fameux groupes de musique de la capitale. Aby-Ngomateké peut à ce titre raconter cette histoire quasi-inconnue de la musique centrafricaine que l’on ne ressent quasiment pas au niveau international. Très peu de noms s’imposent, et très peu de musiciens sont connus. La faute à plusieurs facteurs dont le premier reste le manque de professionnalisme dans le secteur. A cet effet à son retour d’Europe il y a quelque temps, il a décidé de remettre en scène le groupe avec du sang neuf. C’est désormais chose faite depuis décembre 2010. Le groupe Canon Star renaît des ses cendres avec l’aide des musiciens recrutés en République Démocratique du Congo.

 


© journaldebangui.com
Aby-Ngomateké de Canon Star
Lorsqu’il raconte son histoire, l’on apprend en effet qu’il était parti en France à la recherche du savoir et revenir construire son pays. Actuellement installé à Bangui, le musicien affirme ne pas être en transit, mais être à cheval entre la France et la Centrafrique, puisque j’ai mis en place une autre structure. Donc je suis revenu au pays parce qu’il y a le changement, il y a l’ouverture à tout le monde. Déjà, il commence à se produire dans la capitale, puisque l’on pu observer la prestation des ses éléments lors de la remise du groupe électrogène 15 KVA à l’ONG l’espace Linga Tère, à Bangui. A l’issue de la cérémonie, il a bien voulu confier qu’il a recruté des jeunes pour reconstituer le groupe Canon Star. Ça fait un mois et demi qu’ils sont sortis, mais je crois que nous sommes sur les rails.

 


© journaldebangui.com
Le groupe sur scène
Il a ainsi affirmé que lors de son séjour en France le groupe «première version» de Canon Star a beaucoup grandi. On s’est beaucoup battu pendant 15 ans pour faire connaitre la musique centrafricaine que les gens ne connaissaient pas. Aujourd’hui un musicien centrafricain qui arrive en France n’aura pas de problème de producteur. confie-t-il. Maintenant que le Monsieur est rentré il entend remettre des affaires en marche. Il avoue avoir constaté que beaucoup de choses ne marchent pas, et que les jeunes n’ont pas de repères. Il manque des instrumentistes, des musiciens professionnels, parce ceux existant évoluent ailleurs qu’en Centrafrique. Il espère donc avec ce Canon Star donner envie aux jeunes même si pour un premier temps il évolue avec des musiciens étrangers. J’ai ramené un soliste, un clavier, 3 danseuses, je suis obligé actuellement de ramener encore un bassiste et un batteur. De son expérience à partager, le leader confie que la France n’est pas faite pour y rester. Quand on y va c’est pour chercher ce qu’on n’a pas sur-place et après on revient au pays, et c’est ce que nous essayons de faire, a-t-il conclu.

 

<div align="center"><iframe title="YouTube video player" width="480" height="390" src="http://www.youtube.com/embed/7tknJJOoMtQ" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div
 
MOTS CLES :  Aby-ngomateké   Canonstar   Renaissance   Musique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués