NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Investiture: Faustin Archange Touadera se prépare

Par Journaldebangui.com, source Lanouvelleexpression.info - 04/03/2016

La Cour constitutionnelle centrafricaine a confirmé mardi la victoire au second tour de la présidentielle de Faustin Archange Touadéra

 

Selon le président de la Cour constitutionnelle centrafricaine Zacharie Ndouba, Faustin-Archange Touadéra, candidat indépendant, a été élu président de la République Centrafricaine (Rca) avec 693.864 voix (62,69%) contre 412.881 (37,31%) pour Anicet-Georges Dologuélé. Il a globalement confirmé les résultats publiés le 20 février dernier par l'Autorité nationale des élections (Ane). La Cour constitutionnelle centrafricaine a d’abord rejeté les recours en annulation déposés par plusieurs partis ayant soutenu Dologuélé au second tour. Ce dernier, bien qu'ayant accusé son rival de «fraudes organisées», n'avait pas déposé de recours. La Cour constitutionnelle centrafricaine a ensuite confirmé mardi la victoire à la présidentielle du 14 février 2016 de Faustin-Archange Touadéra sur Anicet-Georges Dologuélé.

Priorités: paix et cohésion sociale

Parmi les 30 candidats en lice à l’élection présidentielle, Anicet-Georges Dologuélé était arrivé en tête du premier tour avec 23,78% le 30 décembre 2015. Devant Faustin Touadéra avec 19,42% des suffrages. Faustin Touadéra a fait une campagne électorale avec moins de moyens financiers que son adversaire. Il avait surpris les observateurs qui ne l’attendaient pas parmi les deux candidats qui iraient au second tour. Faustin Archange Touadéra a été de 2008 à 2013 le dernier Premier ministre de l'ancien président François Bozizé, dont le renversement en mars 2013 par la coalition rebelle Séléka, a précipité le pays dans un cycle de massacres. Agé de 58 ans, Faustin Touadéra hérite d'un pays économiquement en ruine et qui a des problèmes sécuritaire et social.

 


© Droits réservés
Dans une interview accordée à la Voa, Faustin Archange Touadéra souligne qu’ "à l’heure actuelle, compte tenue de la situation que notre pays a vécue ou vit encore –c’est une grave crise qui a entamé véritablement la base de la cohésion sociale- nous devons mettre l’accent sur la paix et la cohésion sociale", a-t-il déclaré. Il envisage des négociations avec des groupes armés pour le désarmement: "Nous allons entamer le dialogue maintenant qu’un chef de l’Etat a été élu et qu’un parlement sera prochainement constitué. Nous aurons des autorités légitimes qui pourrons valablement discuter avec tous ces groupes armés pour que nous puissions entamer la démobilisation et la réinsertion des groupes armés", a ajouté le nouveau président élu de la Rca.

Une page sombre se tourne

Reconnaissant à l’égard de la communauté internationale qui a accompagné la Rca dans le processus de paix, il souhaite que ce soutien se poursuive jusqu’au désarment des groupes armés, au retour des réfugiés et à la réinsertion des déplacés. Faustin Archange Touadéra envisage des discussions avec le Hcr. Faustin Archange Touadéra, qui se prépare pour son investiture annoncée le 11 mars prochain, a rappelé que «la cohésion était complètement sapée. Donc aujourd’hui, il va falloir entamer le dialogue intercommunautaire pour que le vivre ensemble soit une réalité. Nous allons créer un environnement propice pour cela, pour que nos communautés vivent en bonne intelligence», a souligné Faustin Touadéra qui veut remettre les Centrafricains au travail à travers des projets d’agriculture et de grands travaux de construction.

Malgré son potentiel agricole et minier, la Rca est l’un des pays les plus pauvres de la planète. Un pays qui a connu plusieurs coups d'Etat, des rébellions et des mutineries depuis son accession à l'indépendance en 1960. Les élections présidentielles et législatives doivent permettre à la République centrafricaine (Rca) de tourner la page d’une guerre civile qui aura duré trois ans. Une page qui va effectivement se tourner avec l’investiture prochaine du nouveau président élu de la Rca Faustin Archange Touadéra. Investiture qui marquera la fin de la transition dirigée par la présidente Catherine Samba Panza. Faustin Archange Touadéra est ancien recteur de l’université de Bangui et ancien professeur de mathématiques. Beaucoup de Centrafricains se souviennent de plusieurs de ses actions qui démontrent ses qualités d’homme honnête et intègre.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués