DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

La perfection brise toutes les barrières (II). Par Stéphanie Mbida

Par Stéphanie Mbida, jeune camerounaise vivant aux Etats- unis - 03/03/2011

"Comment un jeune sans privilège peut prendre le contrôle de sa destinée et surmonter les obstacles qui la séparent de ses objectifs"

 

J’ai passé la première partie de mon examen d’entrée à l’université à 11 ans avec l’une des meilleures notes des Etats-Unis et à l’âge de 13 ans, j’avais déjà échangé des correspondances avec 190 des plus grands dirigeants de ce monde, à savoir le Pape Benoit XVI, La reine Elisabeth II d’Angleterre, Présidents Bush, Clinton et Obama et 22 autres chefs d’état et de gouvernement,16 ministres de l’éducation des pays les plus industrialisés, 103 Présidents-Directeurs Généraux des plus grandes compagnies mondiales etc… Ces leaders qui ont non seulement pris le temps de lire mes lettres et d’y répondre, mais ont aussi accepté mes idées, sont les personnes les plus difficiles à joindre au monde du fait qu’ils sont extrêmement occupés et sollicités. De plus, ils n’acceptent que très rarement les conseils d’un simple citoyen, car ils sont non seulement très compétents eux-mêmes, mais ils ont de surcroît à leur disposition une large équipe de conseillers qui sont parmi les experts les plus capables et brillants du monde. Par conséquent, les chances qu’un citoyen moyen, et particulièrement une adolescente comme moi, obtienne une lettre personnelle de ces leaders en réponse à la sienne sont quasiment nulles.

Pourtant, à l’âge de 13 ans, je suis parvenue à amener 190 d’entre eux non seulement à lire et à répondre à mes lettres, mais aussi à prendre en considération mes suggestions sur des sujets tels que la crise économique mondiale sur lesquels ils avaient déjà longuement consulté des dizaines d’experts les plus chevronnés du monde. Dans certains cas, ils ont même échangé des idées avec moi et m’ont suggéré de réaliser des objectifs très ambitieux dont ils m’ont dit qu’ils pensaient que je suis l’une des rares personnes au monde qui soit en mesure de le faire. Ce succès unique en son genre, cette aptitude à pouvoir convaincre tant d’éminentes personnes qui sont normalement hors d’accès au citoyen moyen de prendre mes idées en considération et de les implémenter, n’est pas le fruit du hasard. Il repose sur des principes et méthodes bien définis que j’applique avec rigueur dans tout ce que j’entreprends, et la jeune personne qui met ces principes en pratique avec la même discipline et le même enthousiasme obtiendra des résultats nettement meilleurs à l’école ou dans tout autre aspect essentiel de sa vie.

 


© Journalducameroun.com
Un des principes et instruments extrêmement efficaces que j’utilise afin de briser les barrières qui se trouvent entre moi et les objectifs plutôt élevés que je me fixe est celui-ci: JE PRENDS LE TEMPS ET FOURNIS LES EFFORTS NECESSAIRES POUR FAIRE TOUT CE QUI EST IMPORTANT A LA PERFECTION.
Stéphanie Mbida

 

Les lettres que j’ai reçues de ces dirigeants viennent de trente-six pays différents s’étalant sur quatre continents. Ces personnalités illustres qui m’ont écrit viennent de tous horizons. Ils sont blancs, noirs, asiatiques, hispaniques, métissés,…, de genre masculin ou féminin. Ils sont jeunes ou âgés, catholiques, protestants, juifs, orthodoxes, musulmans ou bouddhistes. Certains sont issus de familles pauvres, d’autres de familles fortunées. D’aucuns ont hérité de leur position, d’autres s’y sont élevés par leur propre effort. Certains insistent sur le respect absolu de la hiérarchie, tandis que d’autres sont plus souples à cet égard. Certains sont plutôt libéraux et d’autres très conservateurs. Cependant, quelles que soient leurs particularités, ils ont tous réagi avec le même enthousiasme à ma lettre. En d’autres mots, ils ont ignoré pratiquement toutes les différences et catégorisations qui prévalent dans la société : la hiérarchie des titres, de statut social, de pouvoir économique, de l’âge, … les différences de religions, de genre, de race, de convictions politiques, etc. La seule hiérarchie qu’ils ont prise en considération c’est celle de la qualité, en l’occurrence ici la qualité de la pensée, la qualité supérieure de mes idées et solutions. En effet, je leur ai clairement et systématiquement présenté les failles que j’ai décelées dans les structures financières et éducatives de leur pays et du monde en général, et leur ai ensuite offert des idées et solutions uniques, relativement peu coûteuses mais extrêmement efficaces. Mes idées leur étaient très bénéfiques et les aidaient à résoudre des problèmes très complexes de manière plus effective. Ils ne pouvaient par conséquent que les accepter et c’est ce qu’ils ont fait, ignorant ainsi le fait que l’auteur de ces idées et solutions n’était qu’une adolescente âgée de 13 ans, qui ne possédait ni diplômes universitaires ni grands titres, une combinaison d’attributs qui chacun, constituent à priori un sérieux handicap lorsqu’il s’agit d’adresser des problèmes d’une telle envergure auprès de personnes aussi influentes.

Mon succès, considéré sous l’angle d’une expérience sociale, démontre donc sans équivoque que l’excellence prime sur tout autre critère de considération en ce monde. L’excellence pulvérise les obstacles, aussi intimidants qu’ils paraissent. La pauvreté, le tribalisme, le racisme, le népotisme, la xénophobie, la misogynie, le droit d’aînesse, la hiérarchie des titres, etc… existent et sont de véritables barrières qui empêchent ceux qui en sont victimes de s’exprimer au maximum de leur potentiel et de se bâtir une vie décente. Une des leçons majeures à tirer de mes réalisations est qu’aucun de ces obstacles n’est insurmontable. Nous ne les souhaitons certainement pas, et ma génération se doit de les éradiquer complètement de la planète. Cependant, en attendant que ce soit le cas, lorsque les circonstances nous obligent à les confronter, la meilleure manière d’en venir à bout est de poursuivre la perfection dans tout ce que nous entreprenons de significatif dans la vie. Pour tout jeune homme ou toute jeune femme qui ne possède ni argent, ni relation importante, ni autre avantage social quelconque, le meilleur moyen de s’assurer le succès est d’offrir à la société un produit, une idée, un service ou une réalisation de qualité largement supérieure à la norme. Si ceux qui ont absolument besoin de ce produit ont des préjugés quelconques contre cette jeune personne, ils se trouveront alors face à un véritable dilemme et se verront inconsciemment obligés de se poser la question suivante: « Devrais- je accepter cette idée, me procurer ce produit ou ce service qui m’est énormément bénéfique ou devrais-je plutôt y renoncer parce que je préfère m’accrocher à des croyances et pratiques qui me sont de loin moins profitables dans cette situation?»

Dans la majorité des cas, la personne optera pour le service ou le produit d’excellente qualité et ignorera toutes ces considérations qui lui étaient si importantes jusqu’alors, parce que de par sa nature, l’être humain recherche instinctivement la situation qui lui est la plus avantageuse dans toutes ses interactions. Cette motivation le pousse constamment, de manière consciente ou inconsciente, à rechercher le tandem idéal entre le produit ou service de la meilleure qualité qui soit et le prix le plus bas possible pour ce bien ou service. En résumé, l’être humain demande qu’on lui offre la perfection. Et celui qui peut la lui offrir trouvera toujours preneur. Mon succès dans mes correspondances avec les leaders de ce monde corrobore la véracité de ce fait.
 
MOTS CLES :  Destin   Obstacles   Barrière   Cameroun   Mbida 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués