NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Cour constitutionnelle: les Centrafricains attendent le verdict

Par Journaldebangui.com, source Afrique Actualité - 19/01/2016

Plus de 18 jours après le scrutin du 30 décembre, la Cour constitutionnelle n'a toujours pas proclamé les résultats définitifs. Les "Banguissois s'impatientent

 

Pour les Banguissois, le délai imparti pour la proclamation des résultats du 1er tour par la Cour Constitutionnelle de Transition est déjà arrivé à terme. Hervé Ndolia, habite le quartier Combattant dans le 8e arrondissement. "Je ne comprends pas pourquoi jusqu'à présent les choses traînent encore au niveau de la Cour Constitutionnelle de Transition", dit-il. Pourtant , explique Hervé, le code électoral en son article 124 stipule que: "Le résultat de l'élection du président de la République est proclamé par la Cour constitutionnelle de Transition 15 jours après la date du scrutin." Chose qui n'est pas encore faite jusqu'aujourd'hui a t-il conclut.

Selon une source proche de la Cour constitutionnelle de Transition, "un travail minutieux se fait en ce moment par l'institution suite aux requêtes adressées par les candidats malheureux surtout à l'élection présidentielle". Si tout se passe bien, certifie cette source, la Cour constitutionnelle de Transition va donner son verdict au courant de la semaine.

Réclamations
Mardi dernier au cours d'une conférence de presse, à Bangui, le porte-parole de l'AFDT ( Alliance des Forces Démocratiques pour la Transition ) maître Nicolas Tinagaye a exigé à l'ANE de reprendre le comptage des voix. "Les résultats présentés par l'ANE sont remplis de truquage et les procès verbaux présentés par les représentants des candidats de l'AFDT ne sont pas les mêmes publiés par l'ANE", a souligné maître Nicolas Tinagaye.

 


© Droits réservés
Le second tour doit se dérouler le 31 janvier prochain.
Le lendemain, le candidat du RDC à la présidentielle Désiré Kolingba, arrivé en troisième position avec 12 % a donné lui aussi un point de presse pour réclamer lui aussi un recomptage. Deux jours après, c'était le candidat du MLPC Martin Zinguélé, 4e position avec 10 % ( tous membres de l'AFDT) qui donnait son point de presse. Il attestait avoir fait un tour à l'ANE et être tombé sur 21 procès verbaux non traités par l'institution lors des résultats présentés au premier tour. Zinguélé a même certifié qu'il a fait recours à la

Cour Constitutionnelle
Face à ces réclamations, certains Centrafricains pensent que le pays pourrait sombrer dans une nouvelle crise . D' autres par contres déclarent que les candidats ont pleinement le droit de faire recours à la justice du pays pour que lumière soit faite sur les résultats.

Pour l'instant , Anicet Georges Dologuele de l'URCA en première place avec 23% et le candidat indépendant Faustin Archange Touadera , deuxième position avec 19 % restent toujours favoris, en attendant le verdict de la Cour Constitutionnelle de Transition .

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués