NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Armes à feu aux Etats-Unis: Obama décide de court-circuiter le Congrès

Par Journaldebangui.com, source AFP - 05/01/2016

Il présente mardi une série de mesures pour mieux encadrer leur utilisation, assurant avoir le droit et l'écrasante majorité des Américains de son côté

 

Le président américain déclinera depuis la Maison Blanche des décrets et propositions qui tout en respectant, promet-il, le sacro-saint deuxième amendement de la Constitution, permettront de lutter contre le "fléau" de la violence par les armes. Quelque 30.000 personnes trouvent la mort par armes à feu aux Etats-Unis chaque année.

La généralisation de l'obligation du contrôle des antécédents judiciaires et psychiatriques avant une vente d'arme est au coeur de la batterie de mesures dont l'exécutif a dévoilé les grandes lignes lundi soir. Selon M. Obama, "cela ne va pas empêcher tous les crimes violents, toutes les fusillades (...) Mais cela permettra, potentiellement, de sauver des vies dans ce pays".

Après sept années durant lesquelles, fusillade après fusillade, il n'a pu qu'exprimer sa frustration, le président démocrate a décidé d'agir seul face à un Congrès dominé par les républicains. Ce faisant, il place le débat au coeur de la campagne présidentielle en cours. Mais s'expose aussi aux critiques sur sa façon d'exercer le pouvoir, ses opposants dénonçant ce qu'ils estiment être le fait du prince.

 


© Droits réservés
L'exécutif entend en particulier colmater les failles du système en vigueur en clarifiant la définition d'un vendeur d'armes. Dans les foires itinérantes mais aussi sur internet, il est en effet aujourd'hui aisé aux Etats-Unis d'acquérir une arme sans aucun des contrôles exigés des armuriers homologués par les autorités fédérales.

"Tout personne impliquée dans la vente d'armes qui utilise internet ou d'autres technologies doit obtenir une licence, exactement de la même manière qu'un magasin traditionnel", souligne en particulier la Maison Blanche. Cette dernière ne fixe cependant pas le nombre d'armes à partir duquel un particulier bascule dans cette catégorie.

La Maison Blanche souligne qu'en dépit des failles existantes, le système actuel de vérification des antécédents a permis, au cours des 15 dernières années, de bloquer la vente de quelque deux millions d'armes à feu qui auraient pu tomber dans de "mauvaises mains". Et juge donc cohérent de le renforcer.

Afin d'assurer une meilleure application des lois existantes, M. Obama propose par ailleurs la création de 200 nouveaux postes au sein de l'Agence fédérale sur l'alcool, le tabac et les armes (ATF). Il suggère par ailleurs au Congrès un investissement de 500 millions de dollars pour améliorer la prise en charge des soins psychiatriques.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués