SOCIéTé  |    

PK5: Sécurité maximale à la veille de la présidentielle

Par Journaldebangui.com, source Rfi - 30/12/2015

Une école, transformée en bureau de vote, avait été attaquée à l'arme lourde. Pour mieux assurer la sécurité, les casques bleus ont mis en place une nouvelle stratégie : associer les popuations

 

Le général Bala Keïta qui commande les casques bleus en Centrafrique part d'un principe simple : qui connaît mieux le quartier que les miliciens d'autodéfense du PK5 ? Il a donc décidé d'associer ces jeunes au processus de sécurisation des élections: "On s’est dit, la meilleure manière maintenant de contrôler tout ça, c’est d’amener tout le monde à participer. On s’est dit, on va quand même mettre en place un mécanisme et un concept, disons qui va de l’autodéfense, qui va nous alerter. Et maintenant, nous on leur dit que dans les dix, quinze minutes qui suivent, on va arriver".

Mohammed Bachir est le chef d'un check-point entre deux quartiers. Il a ordonné à ses hommes d'abandonner leurs armes, pour ne pas effrayer la population et endosser plutôt le rôle de garde-fous: "S’il y a une personne qu’on suspecte, qui est mal attentionnée, on doit appeler la Minusca et le remettre à la Minusca".

 


© Droits réservés
Stratégie innovante

Mohammed Ali Fadoul est le président du comité d'autodéfense du quartier PK5 et il explique la façon dont les miliciens vont assurer la sécurité du scrutin: "Il y aura trois façons de sécuriser: d’abord les check-points et les fouilles, après les patrouilles".

C’est une stratégie innovante que l'ONU a déjà mise en place lors de la visite du pape François à la mosquée centrale de Bangui. Les milices d'autodéfense, vêtues de tee-shirt marqué «sécurité», avaient alors escorté le cortège papal tout au long de son périple dans le PK5.
 
MOTS CLES :  Rca   Criminalité   Catherine Samba-panza 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Les resultats provisoires des elections presidentielles en RCA

Par sorokaté

03/01/2016 19:02





Bangui 100.9 FM
Bambari 100.9 FM
Bouar 100.9 FM


En ondes courtes

sur 6030KHZ,

tous les jours 16-18h
.


ACCUEIL


POLITIQUE


SOCIETE


ECONOMIE


SECURITE


DEVELOPPEMENT


JUSTICE


SPORTS


CULTURE













Présidentielle : 20 % de résultats provisoires et partiels rendus publics par l'ANE
Rubrique A la une / Politique / dimanche 3 janvier 2016 14:15








Présidentielle : 20 % de résultats provisoires et partiels rendus publics par l'ANE L'Autorité nationale des élections (ANE) a repris ce dimanche, la publication des résultats provisoires de l'élection présidentielle du 30 décembre. Cette fois-ci, l'ANE a rendu publics 20 % des résultats provisoires et partiels en ce qui concerne la République Centrafricaine ainsi que les résultats des chancelleries centrafricaines à l'étranger.

Ce sera donc après la publication des résultats de toutes les provinces centrafricaines ainsi que ceux de la diaspora que la Cour Constitutionnelle de transition pourra donc se prononcer sur celui ou celle qui aura à diriger le pays pour les 5 prochaines années.

D'ores et déjà, et dans toutes les préfectures de la Centrafrique, les attentes des centrafricains sont aussi nombreuses. C'est le cas par exemple à Berberati où de nombreux centrafricains interrogés par RNL ont formulé plusieurs vœux à l'endroit du futur président de la République.

Entre autres attentes exprimées par les centrafricains, le futur Chef de l’État doit être un « vrai nationaliste qui va œuvrer en priorité pour la consolidation de la paix et le développement des activités agricoles, minières mais aussi la réhabilitation des axes routiers ».

En splus de ces préoccupations, les centrafricains de Berberati veulent « que soient mis fin à ce cycle infernal de coups d’État qui ont toujours rythmé la vie publique centrafricaine afin que le pays puisse amorcer son véritable développement » .

Du côté de Mbaïki dans la Lobaye, les populations exigent de l'ANE le respect du vote exprimé par les Centrafricains le 30 décembre lors des élections présidentielle et législatives.

Entre temps, la Mission de l’Observation Électorale de l’Union Africaine, (MOEUA) a formulé des recommandations pour améliorer les prochaines élections dans le pays et renforcer la cohésion sociale entre les différentes communautés. Ces recommandations adressées à l'endroit du gouvernement exigent de celui-ci « de prendre un certain nombre de mesures en vue d’accroître la participation et l'implication des femmes à tous les niveaux du processus électoral ; assurer la présence des agents des forces de l'ordre dans les centres de vote en nombre suffisant aussi bien en milieu rural qu'en zone urbaine ».

A l'endroit de l'ANE, la MOEUA recommande « l'établissement d'un plan de communication efficace entre l'ANE et ses démembrements tout en assurant leur formation sur l'assistance électorale ; renforcer les capacités du personnel électoral en vue d'une appropriation des procédures et outils de travail ; prendre les mesures nécessaires en vue d'un accroissement de la participation des femmes comme membres des bureaux de vote et de renforcer les capacités des membres de l'ANE ».

Aux candidats, la Mission de l’Observation Électorale de l’Union Africaine recommande « de prendre garde de toute déclaration ou attitude de nature à semer la confusion et le désordre dans le pays avant la proclamation officielle des résultats par les organes dédiés ; respecter le verdict des urnes et privilégier le recours aux moyens légaux en cas de contentieux en vue de préserver la paix et la stabilité ».


20 % des résultats provisoires et partiels publiés par le rapporteur général de l'ANE le 03-01-15 en ce qui concerne la République Centrafricaine ainsi que les résultats des chancelleries centrafricaines à l'étranger.


Anicet Georges Dologuélé : 56.252 / Laurent Gomina Pampali : 786
Faustin Archange Touadéra : 96.988 / Constant Ngouyongbia Kongba Zeze : 1.390
Jean Michel Mandaba : 11.979 /Mathias Barthélémy Morouba : 1.322
Martin Ziguélé : 22.464 / Jean Willibiro Sacko : 1.435
Charles Armel Doubane : 4.467 /Théodore Kapou : 6.511
Fidèle Gouandjika : 3.896 / Emile Raymond Gros Nakombo : 729
Désiré Nzanga Bilal Kolingba : 38.403 / Xavier Sylvestre Yangongo : 2.186
Sylvain Eugène Patassé Ngakoutou : 3.321 / Théophile Sony Colé : 1.972
Cyriaque Gonda : 1.248 / Ange Maxime Kazagui : 799
Guy Roger Moskit : 1.771 / Olivier Emmanuel Gabirault : 371
Timoléon Baïkoua : 1.628 / Stanislas Moussa Kembe : 785
Régina Konzi Mongo : 1.810 /Jean Baptiste Koba : 510
Gaston Mandata Nguérékata : 3.089 / Jean Serge Bokassa : 20.775
Abdou Karim Meckassoua : 6.253 / Marcel Dimassé : 1.183
Jean Barkès Gombé-Kette : 6.814 / Joseph Yakité : 1.674









Published in Politique Read more...

Tagged under Rubrique A la une










Résultats présidentiels partiels et provisoires de Bangui
Rubrique A la une / Politique / samedi 2 janvier 2016 14:23


Résultats présidentiels partiels et provisoires de Bangui A 16h 57, l'Autorité Nationale des Elections (ANE) a publié les résultats de la présidentielle en ce qui concerne la capitale centrafricaine avec 66 % des résultats pour les 622 bureaux de vote. Ces résultats sont communiqués circonscription par circonscription.

La péréquation des résultats de Bangui donne le total suivant :

Anicet Georges Dologuélé : 28.629 / Laurent Gomina Pampali : 257
Faustin Archange Touadéra : 31.864 / Constant Ngouyongbia Kongba Zeze : 587
Jean Michel Madaba : 2.122 / Mathias Barthélémy Morouba : 516
Martin Ziguélé : 10.219 / Jean Willibiro Sacko : 885
Charles Armel Doubane : 1.902 / Théodore Kapou : 3.157
Fidèle Gouandjika : 758 / Emile Raymond Gros Nakombo : 309
Désiré Bilal Nzanga Kolingba : 25.320 / Xavier Sylvestre Yangongo : 1.173
Sylvain Eugène Patassé Ngakoutou : 1.106 / Théophile Sony Colé : 1.196
Cyriaque Gonda : 488 / Ange Maxime Kazagui : 293
Guy Roger Moskit : 640 / Olivier Emmanuel Gabirault : 149
Timoléon Mbaïkoua : 617 / Stanislas Moussa Kembe : 249
Régina Konzi Mongo : 796 / Jean Baptiste Koba : 112
Gaston Mandata Nguérékata : 1.131 / Jean Serge Bokassa : 10.697
Abdou Karim Meckassoua : 3.729 / Marcel Dimassé : 575
Jean Barkès Ngombé Kette : 2.810 / Joseph Yakité : 378

L'ANE a publié ce samedi 2 janvier 2016 à 13h, les résultats estimés à 64 % des 622 bureaux de vote à Bangui. Radio Ndeke Luka vous propose les statistiques des résultats du scrutin présidentiel circonscription par circonscription.

La péréquation des résultats de Bangui donne le total suivant :

Anicet Georges Dologuélé : 28.162 / Laurent Gomina Pampali : 265
Faustin Archange Touadéra : 30.999 / Ngouyongbia Kongba Zeze : 577
Jean Michel Madaba : 2.097 / Mathias Barthélémy Morouba : 511
Martin Ziguélé : 9.948 / Jean Willibiro Sacko : 879
Charles Armel Doubane : 1.864 / Théodore Kapou : 3.118
Fidèle Gouandjika : 730 / Emile Gros Raymond Nakombo : 306
Désiré Bilal Nzanga Kolingba : 25.057 / Xavier Sylvestre Yangongo : 1.168
Sylvain Eugène Patassé Ngakoutou : 1.088 / Théophile Sony Colé : 1.188
Cyriaque Gonda : 481 / Ange Maxime Kazagui : 286
Guy Roger Moskit : 630 / Olivier Emmanuel Gabirault : 148
Timoléon Mbaïkoua : 604 / Stanislas Moussa Kembe : 249
Régina Konzi Mongo : 791 / Jean Baptiste Koba : 111
Gaston Mandata Nguérékata : 1.123 / Jean Serge Bokassa : 6.672
Abdou Karim Meckassoua : 3.682 / Marcel Dimassé : 571
Jean Barkès Ngombé Kette : 2.777 / Joseph Yakité : 361

L'ANE a promis ce samedi de raffiner les chiffres, les compiler et les rendre public.

L'ONE formule des recommandations aux acteurs du processus électoral

L'Observatoire National des Elections (ONE), a formulé ce vendredi, lors d'une conférence de presse au Complexe sportif Barthélémy Boganda à Bangui, des recommandations aux acteurs du processus électoral. L'ONE a dénoncé de nombreux dysfonctionnements et irrégularités le 30 décembre 2015.

L'ONE recommande donc, pour le second tour, le renforcement des capacités des agents électoraux, l'intensification de la sensibilisation et de l'éducation des électeurs sur les techniques de vote, la mise en place des dispositions nécessaires pour l'ouverture des bureaux de vote selon les textes en vigueur, l'accroissement de la représentativité des candidats dans les bureaux de vote, le renforcement du dispositif de sécurité des bureaux de vote à l'intérieur du pays.

Le HCCT met en garde les médias

Le Haut Conseil de la Communication de Transition (HCCT) appelle une fois de plus les professionnels des médias à observer le code de bonne conduite. Selon Tita Samba Solé, vice président du HCCT, seule l'ANE et ses démembrements sont autorisés à publier les résultats partiels et provisoires de ces élections.

« A nos collègues, journalistes de la presse privée et des radios privées qui sont écoutées sur le territoire centrafricain, il ne nous est pas ordonné de diffuser des résultats même s'ils sont partiels ou provisoires », a prévenu le vice président du HCCT. Il a soutenu qu'« Aujourd'hui, il est regrettable de constater que certaines presses s'amusent ou s'auto autorisent à diffuser des résultats », précisant que : « ce ne sont pas seulement les journalistes centrafricains, mais c'est aussi des journalistes étrangers qui sont sur notre territoire qui sont en train de publier des résultats partiels ».

Bilan des élections jugé positif par les observateurs internationaux

La Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC) et le Forum parlementaire de la conférence internationale des pays de Grand-Lac (FP-CIRGL) ont dressé un bilan positif du déroulement des élections du 30 décembre 2015. Les deux institutions ont noté avec satisfaction le déroulement de tout le processus électoral, malgré les imperfections enregistrées, notamment au niveau organisationnel.

Au cours d’une conférence de presse ce vendredi à Bangui, la CEEAC et le FP-CIRGL ont dégagé une position commune : les élections du 30 décembre ont été libres, transparentes et équitables.

« La mission d'observation électorale du FP-CIRGL est d'avis que les insuffisances constatées durant les opérations de vote ne sont pas de nature à influencer les résultats finaux. Par conséquent, le processus organisé par l'ANE a été pacifique, libre, transparente et équitable », a indiqué Joseph Ndarishikanyé, chargé de programmes au FP CIRGL, membres de la mission internationale d’observation de ces scrutins.

Exhortant l’ANE et la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT) à œuvrer avec diligence à la consolidation des résultats en les rendant publics dans le délai prescrit par la loi électorale, la CEEAC invite les candidats au fair-play et au respect des résultats issus des urnes.

« La mission de la CEEAC invite les candidats d'une part au fair-play et à l'acceptation des résultats qui sortiront des urnes et d'autre part, à éviter tout comportement de nature à perturber le processus de stabilisation de la République Centrafricaine. La mission estime que les scrutins qui viennent de se dérouler sont la manifestation d'une volonté partagée par le peuple centrafricain de tourner de manière irréversible la page de l'instabilité et de la violence. Il s'agit donc d'une victoire du peuple centrafricain dans sa diversité », a expliqué l'ambassadeur Baudouin Hamuli Kabharuza, chef de mission d’observation électorale de la CEEAC.

Les institutions exhortent enfin l’ANE au renforcement des capacités des agents électoraux, à l’amélioration des dispositions pour la suite du processus à venir et au recours aux nouvelles technologies de l’information et de la communication en vue d’une transmission rapide et sécurisée des résultats électoraux.



Published in Politique

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués