NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Présidentielle et législatives reportées au 30 décembre

Par Journaldebangui.com, source Rfi - 24/12/2015

Annoncé au préalable pour le 27 décembre 2015, le premier tour des élections présidentielle et législatives en République centrafricaine ont connu un décalage de trois jours

 


© Droits réservés
Le pays à nouveau dans l'attente.
Le premier tour des élections présidentielle et législatives qui devait se tenir dimanche 27 décembre est retardé de trois jours. En cause, des difficultés logistiques qui ont besoin de quelques jours pour être réglées. La décision a été prise par la présidente Catherine Samba-Panza à la sortie d’une réunion avec les représentants des institutions de la transition et de la communauté internationale
 
MOTS CLES :  Rca   Elections 

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

De repport en repport... Mais cette fois ci celui là est stratégique les urnes parallèles sont entrain d'être bourrés...

Par Sorokaté

26/12/2015 07:07

De puis quand on s'amuse avec le destin de toute une nation?
La Centrafrique est devenue un jeu de ping pong pour certaines nations civilisées ?
Tout est décidé d'ailleurs même la question de l'avenir des centrafricains.
Ce qui est écœurant c'est la docilité des hommes politicards de la Rca, comme des moutons de Panurge on leur fait subir les injonctions jusqu'à l'organisation de leur propre élection.
Je m'explique
1- en Rca nous ne décidons de rien même toute décision relative à notre destinée c'est bien de l'extérieur, dans certaines ambassades étrangères, des ONG, des institutions à casquettes multicolores que nous viennent les injonctions.
2- nous n'avons pas D'HOMMES politiques capables de défendre le peuple centrafricain, de défendre nos intérêts nationaux...
3- L'organisation de notre cité, la gestion de notre souveraineté, nos propres élection le choix des candidats les dates, les urnes, le devoir régalien de l'État centrafricain tout... Tout est décidé par ceux qui prétendent nous aider.

Je me demande "aider" quelqu'un veut dire quoije me demande " coopération" signifie quoi?

Des coups d'États à chaque décennies, des élections truquées mais crédibles et démocratiques que si et seulement les observateurs hégémoniques les approuvent.

Quelques soient le résultat de se qui se trame comme élection en Rca le choix du peuple n'est que ludique.
Comment jouer avec la destinée de toute une nation comme le cas en Centrafrique ?
De repport en repport, de transition en transition ,la rédaction d'une nouvelle constitution fictive imposée par un simulacre référendum aux assujettis centrafricains.

Des candidats triés selon le dictat imposé par ceux qui veulent nous aider... Ceux avec notre pays coopère...

Des candidats aux élections en campagne se font braqués,dépouilles de leurs matériels par des groupes armés qui, en principe devraient subir le DDR antérieure aux élections supposées.

Devant cette humiliation qui me rappelle l'histoire coloniale nos hommes politiques sont mis au pas, Chacun pour soi dieu hégémonique génocidaire pour certains

Pourquoi choisir le 27.12.2015 comme dernière date à la quelle doivent se tenir les élections groupées en Rca?
Pourquoi reporter pour des raisons non fiables ces élections de trois 3 jours?
Je me demande pourquoi ce manque de sérieux quant à la question de souveraineté du peuple centrafricain ?
Pourquoi coûte que coûte ces élections doivent avoir lieu qu'en 2015 alors que 2016 arrive dans une semaine ?
Qu'est ce qui cache derrière ces agissements? Pourquoi subitement après le résultat du référendum fictif on reporte la date des élections pour causes techniques?

Le résultat du référendum est-il fiable? Puisque c'est l'expression du même peuple centrafricain à l'issue de ce votre qui est engagée pour les législatives et présidentielles devenuent douteuses..

Des urnes parallèles ? Des procès verbaux électoraux fictifs sont encours d'élaboration ? Soit le candidat providentiel est en pourparlers ? En bref ce repport à l'improviste est bien suspect... C'est semble stratégique...

Je suis tenté de comprendre que:
1- ce repport explique bien une mauvaise mannie.
2- Le nouveau président est déjà élu on veut faire croire qu'il y aura l'expression du peuple par le suffrage universel crédible en Rca.
3- Dit-on que les conséquences instruisent mieux que les conseils peut-être que l'ancien système de nous imposer des marionnettes à chaque décennies est entrain d'etre restructurée .
Pourquoi faire de la politique?
Pourquoi: aspire t-on à devenir député, DG, ministres et président en Centrafrique si on ne défend pas son peuple , si on n'est pas en symbiose avec les aspirations de son peuple !!!
Pourquoi battre campagne en Rca sachant que d'une heure à l'autre on peut remporter les élections ? Même si on est élu président ça ne sera que de la figuration ?
Qui sont donc des vraies marionnettes ? Des politiciens ou bien le peuple centrafricain assujetti ?

Des partis politiques sans vision rallient certains ,d'autres candidats figuratifs cherchent des alliances avec le candidat potentiel pistonné par l'hégémonie. Le même jeu de prostitution de nos intellectuels convertis en vautours politicards se répète.

Mon pronostic sur le nouveau président virtuel de la Centrafrique pré carré de... Est!!!
Il suffit d'analyser la gestation de seleka et revoir les interventions médiatiques de certains de nos hommes politiques aussi candidats à la presidentielle ,mon pronostic est dévoilé.
Il n'y a plus de secret ici bas,les nouvelles technologies ont fait bouger les lignes et méthodes de communication classique.
Je le sais!!! nous le savons !!! vous le savez !!! ...mais vous faîtes semblant de ne pas comprendre que nous le savions.

Cessez de nous enfantiliser en Centrafrique.
On vous connait !!! C'est tout ce que vous savez faire. Voyons comment les élections sont organisées en Afrique francophone et observons qui les lalide?
L'œil voit tout a dit...
Attendons de voir la suite.
Sorokaté alias Domzan-bene.

a quand notre réelle indépendance? toujours la france qui fait tout a notre palce contre notre dignité entant qu'une nation souveraine....

Par sorokaté

27/12/2015 19:22

CENTRAFRIQUE: LE REPORT DES ÉLECTIONS GROUPÉES IMPOSE PAR LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

Publié par CENTRAFRIQUE LIBRE le 26 déc 2015

ob_b84e78_ane-tahi
Sangbilegue, 25 décembre 2015—Les élections couplées du 27 décembre, en Centrafrique, ont été repoussées au 30 décembre. Selon des sources bien informées, ce report est l’œuvre de la communauté internationale.

En réalité, c’est l’Autorité Nationale des Élections qui doit décider du report des élections en Centrafrique. Mais de sources au sein de cet organe, c’est la communauté internationale notamment le G8 qui a pris la décision pour informer l’Autorité Nationale des Élections et la présidence centrafricaine. « Jusqu’au dernier moment, on ne savait pas si les élections sont maintenues ou non le dimanche. C’est une ambassade que je tais le nom qui a commencé à nous informer, membre de l’Autorité Nationale des Élections avant que nous recevions l’invitation de la présidence » a expliqué un commissaire qui a requis l’anonymat.

De sources bien informées, l’Autorité Nationale des Élections ne gère rien « l’ANE ne sait même pas quand est ce que les matériels doivent arriver, quand est ce qu’ils doivent partir dans les provinces. Ce sont les avions et les véhicules de la Minusca qui font tout sans compte rendu formel » a confié une source bien informée au niveau de l’ANE.

Selon nos informations, c’est l’ambassade de France qui prend les grandes décisions sur le processus, les fait valider par le G8 avant de les faire exécuter par les autorités et particulièrement par l’ANE.

Sources: SANGBILEGUE

Publié dans Politique, Vedette

Notre pays va vers une guerre civile à la Rwandaise....

Par sorokaté

27/12/2015 19:35

RCA: DES CANDIDATS DÉNONCENT UN TRAFIC DE CARTES D’ELECTEURS

Publié par CENTRAFRIQUE LIBRE le 27 déc 2015

photo floutée_0 - Copie
En République centrafricaine, un trafic de cartes d’électeurs a été signalé par des candidats à la présidentielle ou aux législatives. Plusieurs s’en seraient fait proposer pour 1000 francs CFA pièce. De nouvelles irrégularités présumées qui surviennent alors que les difficultés dans l’organisation des élections ont provoqué leur report de trois jours. Reportage.



La scène est peu banale dans cette rue de Bangui. « J’ai vu un gars avec plein de cartes d’électeurs », explique Elvis Bindala. Le candidat aux élections législatives dans la première circonscription du 6e arrondissement ajoute : « Il m’a dit que c’est son cousin qui lui a donné les cartes et son cousin, c’est le président du bureau du candidat. »

Elvis Bindala pose une dizaine de cartes sur la table, toutes au nom des candidats inscrits dans cette circonscription de la capitale centrafricaine. « Il y a au moins sept jeunes qui sont venus me voir. Ils m’ont présenté neuf cartes, et après ils m’ont demandé de l’argent. J’ai dit non parce que ce n’est pas normal ! », témoigne le candidat.

Stupéfait de ce trafic, Elvis Bindala décide de prévenir le QG du candidat à l’élection présidentielle qu’il soutient :Anicet Georges Dologuélé.

7 000 cartes d’électeurs

Si Elvis Bindala a fait cette découverte par hasard au détour d’une balade dans son quartier, d’autres candidats ont également fait part de choses similaires dans la 6e circonscription du deuxième arrondissement de la capitale.

« Nous avons un candidat dans le 6e qui nous a donné le nom de son compatriote qui détient plus de 7 000 cartes d’électeur et qui les vend », affirme Thierry Patrick Akoloza, le porte-parole du candidat Timoléon Baikoua.

Le ministre de l’Administration territoriale de Centrafrique, Modibo Bachir Walidou, a dit à RFI prendre ces informations très au sérieux. Une enquête serait en cours et le politique rappelle que des mesures ont été prises en conséquence pour empêcher les fraudes le jour du vote. A l’instar de l’obligation pour tous les citoyens de présenter en plus de leur carte d’électeur, une pièce d’identité.

Fraude organisée ou sérieux problème d’organisation ? Face à ce trafic, tous les candidats témoignent d’ores et déjà de leurs inquiétudes quant à la crédibilité du scrutin.

Sources RFI

Publié dans Politique, Vedette


« CENTRAFRIQUE: LES PROBLÈMES JURIDIQUES DU REPORT DES ÉLECTIONS

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués