DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Désespéré, Anicet George DOLOGUELE pactise avec le diable BOZIZE

Par Anatole Fioboye - 24/12/2015

Anatole Fioboye

 

La campagne électorale qui bat son plein depuis le 12 décembre 2015 édifie l’opinion nationale et internationale sur le poids politique réel des partis politiques centrafricains et même la personnalité des candidats aux élections présidentielle et législatives de 2015.

A seulement trois jours de la fin de la campagne électorale, on apprend de source RFI que le candidat Anicet Georges DOLOGUELE dit AGD a signé un pacte avec celui que le peuple centrafricain a très majoritairement vomi, le chef embusqué des Antibalaka, François BOZIZE YANGOUVOUNDA, le plus minable des présidents centrafricains, général d’opérette, général poltron qui a très spectaculairement détalé face à l’ennemi au lieu de rester défendre, même au prix de vie, le peuple centrafricain.

Alors que la page politique François BOZIZE a été définitivement tournée, le candidat DOLOGUELE, en perte de vitesse dans cette campagne électorale, croit bénéficier d’un soutien politique, mais se retrouve plutôt avec un handicap certain. D’abord, François BOZIZE est celui-là même qui a creusé lentement mais sûrement, de 2003 à 2013, une tombe pour y enterrer le peuple centrafricain. C’est incontestablement sa gestion catastrophique de la chose publique qui a favorisé et justifié la naissance des multiples groupes de rébellions à partir de 2006 ; c’est le détournement par le régime François BOZIZE des fonds du programme du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) qui a favorisé la naissance dans un premier temps de la coalition rebelle UFDR, et dans un second temps de la Séléka qui parviendra à prendre le pouvoir le 24 mars 2013. François BOZIZE est le vrai chef des Antibalaka qui sévissent dans le pays depuis le 24 mars 2013, et se rendent régulièrement coupables d’odieuses exactions sur les populations : vols, viols, pillages à grande échelle, vandalisme, extorsions, braquages à mains armées, enlèvements, torture, assassinats ou exécutions sommaires, destructions de biens, exil forcé, et autre déplacement forcé des personnes, menaces diverses etc…

Selon toute vraisemblance, DOLOGUELE tente de défier les Centrafricains en s’engageant en cas de victoire, dans son accord électoral avec le KNK, à ramener BOZIZE dans le jeu politique centrafricain. DOLOGUELE défie très clairement la justice de son pays qui a délivré un mandat d’arrêt international contre François BOZIZE pour plusieurs chefs d’accusation parmi lesquels des crimes de sang, des crimes contre l’humanité et des crimes économiques ; DOLOGUELE oublie même qu’une Cour Pénale Spéciale a été créée par le Conseil National de Transition (représentation nationale) pour juger, entre autres, le délinquant et criminel, le fugitif et recherché François BOZIZE. DOLOGUELE méprise et défie la communauté internationale qui a d’abord pris acte du renversement du président François BOZIZE, et qui a ensuite grandement contribué à la mise en place des institutions de transition en écartant François BOZIZE, et a enfin prononcé des sanctions contre ce dernier et son entourage immédiat : gel de ses avoirs financiers et interdiction de voyager. DOLOGUELE défie aussi la Cour Pénale Internationale qui est en train d’enquêter sur les crimes massifs commis en Centrafrique, et qui logiquement, ne pourra ne pas lancer un mandat d’arrêt international contre le criminel François BOZIZE. DOLOGUELE pactise avec Bertin Béa qui a fort à faire avec la justice nationale pour association de malfaiteurs et plusieurs autres chefs d’accusation.

 


© dr
Tout le monde savait déjà que DOLOGUELE était une personnalité politique très controversée, en témoigne le surnom « Monsieur 10 % » qui lui est accolé pour moult malversations financières du temps où il fut Premier Ministre, puis Président de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC). Les rapports mafieux de DOLOGUELE et BOZIZE remontent à très longtemps puisque le premier avait financé, à hauteur de 25 millions de F CFA, la campagne électorale du second en 2005, contre son maintien à la présidence de la BDEAC. Mais plus tard, BOZIZE avait dû se résoudre à se joindre à ses homologues Chefs d’Etat de l’Afrique Centrale pour remercier DOLOGUELE trois ans avant la fin même de son mandat à la tête de l’institution pour un bilan très mauvais, et surtout pour le détournement de 11 milliards (si l’on en croit Afrique Education, journal d’investigation et autres journaux).

On savait déjà que DOLOGUELE était un aventurier politique qui est apparu et accouru sur la scène politique centrafricaine après le 24 mars 2013, en espérant s’y faire une place, à l’aide d’une coquille vide baptisée Union pour le Renouveau Centrafricain (URCA), parti ayant une existence très superficielle. Mais on ne savait pas que DOLOGUELE était capable de tomber si bas, de se compromettre à un tel degré pour tenter de se faire élire Président de la République.

Les électeurs centrafricains apprécieront eux-mêmes cet accord électoral mafieux entre le diable BOZIZE et le candidat DOLOGUELE, à vrai dire un accord électoral contre le peuple centrafricain qui attend plutôt du nouveau Président qu’il soit un homme intègre, un rassembleur, un président proche des gens, humble, un homme par qui la fierté centrafricaine renaîtra.
 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

ha oui.....

Par sorokaté

03/01/2016 17:17

Opinion: Les grands délinquants sont favoris à la présidentielle en Centrafrique


11987080_1064746260205198_3499023710914795899_n

Sur sa page officielle Facebook, le Journaliste camerounais et consultant sportif à Rfi, Rémy Ngono a porté un regard critique sur certains candidats aux élections en République centrafricaine. Dans son analyse, Rémy Ngono a essayé d’évoquer le passé de certains candidats à la présidentielle dont voici l’intégralité de son opinion.

« 4,5 millions d’habitants, 30 candidats, mais ce sont trois truands qui sont devant pour devenir Président de la République Centrafricaine.

SAM_0540ANICET DOLOGUELE, champion d’AFRIQUE dans le rallye de détournements de 11 milliards 548 millions 969 mille FCFA à la Banque des États de l’Afrique Centrale. Chassé de son poste comme une souris, il est devenu le PDG du parti de la démagogie, URCA. Il a promis le RENOUVEAU et la FRAÎCHEUR. Mais, il vient de signer un accord pour partager le pouvoir avec BOZIZE, un vieux robot honni et interdit de s’approcher de la présidence.

12391403_754477981325586_8146454143767458289_nMARTIN ZIGUELE alias JUDAS LE TRAÎTRE, est un crocodile qui broie celui qui le nourrit. Il était le Premier ministre de FÉLIX PATASSE, mais il a fini par lui voler son parti. Il est l’un des cerveaux du coup d’Etat contre BOZIZE. Il répond toujours présent dans les coups fumants des détournements.



DSC_0049KARIM MEKASSOUA, de son vrai nom LABRANE, est un imposteur sans probité morale. Il est l’un des organisateurs du coup d’État contre FÉLIX PATASSE. Voilà des délinquants multirécidivistes qui ont plongé leur pays dans le chaos, et qui ont été jetés dans les poubelles, mais qui reviennent avec des habits neufs.

Sylvain Patassé 2

SYLVAIN PATASSE, né le 23 juin 1969, PDG de sociétés, très apprécié pour ses nouvelles idées lors des meetings, est devenu leur ennemi juré, au motif qu’il est encore jeune. Et c’est le même argument qu’utilisent les vieux politicards africains, ré cyclables tels des déchets pour confisquer ou faire des va-et-vient au pouvoir.

SANKARA, BONGO, COMPARÉ étaient-ils vieux et expérimentés quand ils sont montés au pouvoir? Comme le disait CONFICIUS: L’expérience est une lampe qu’on porte sur le dos, mais qui n’éclaire pas le chemin à parcourir »

REMY NGONO

temoignage

Par babatolegba

06/01/2016 00:38

Finir vos problemes et soucis spirituels.
Son professionalisme BABATOLEGBA grand marabout indien et ses
spécialités sont : du retour rapide et définitif de l'être
aimé,problème d'amour, divorce, justice, impuissance sexuelle ,travail
,fidélité conjugale,Femmes qui n'a jamais d'enfants jusqu’à 45 ans
;rencontre d'un nouvel amour ,Chance aux jeux,Examens,l'épylèptie;
règles douloureuse;règles qui sentent mauvaises;les folies
d’envoûtement ,Protection contre le danger,attractions clientèle, dans
le commerce dans l'affaire entreprise en faillite.problèmes familiaux
quel qu'en soit les problème qui vous tracassent désenvoûtent,chance
au jeux et
protection contre tous les dangers et maladies inconnues.
Pour vos consultations gratuites et tout vos soucis sont terminés en
quelques rituels.
Contactez : voyant-chef spirituel de l'ordre mystique par ces adresse suivante:
EMAIL:mouchaomikounle@gmail.com
merci tout occasion dans la vie sont des opportunité

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués