NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Minusca: le nom du nouveau porte-parole fait défaut

Par Journaldebangui.com, source Rfi - 18/12/2015

La Minusca ne veut pas associer son image à celle de Gaspard Baratuza pressenti pour devenir le nouveau porte-parole de la force militaire de la Minusca, la force de l’ONU déployée en Centrafrique

 

Depuis l'arrivée du nouveau représentant spécial des Nations unies, Parfait Onanga, la Minusca a fait de la lutte contre l'impunité son cheval de bataille. Parfait Onanga s'est appliqué à redorer l'image de la mission onusienne, ternie par de régulières allégations de viols commis par des casques bleus.

Pas question donc d'associer l'image du colonel Baratuza à celle de la Minusca, confie une source au sein de la mission sous couvert d'anonymat. Gaspard Baratuza est notamment soupçonné d'avoir minimisé, voire couvert les exactions de l'armée burundaise, notamment des exécutions extrajudiciaires à la fin de l'année 2014, à Citiboke.

 


© Droits réservés
Un choix plutôt complexe.
Les réseaux sociaux s'enflamment

Dès que la nouvelle de sa nomination a fuité, les réseaux sociaux se sont enflammés. Les activistes burundais ont même créé sur Twitter le hashtag #SendBaratuzaback pour demander le renvoi du colonel dans son pays. Selon les dernières informations disponibles, Gaspard Baratuza se trouve à Entebbe en Ouganda en attente de son transfert à Bangui.

Face à la polémique, la Minusca a confirmé être au courant "des rapports qui pèsent sur le colonel et s'être saisie de l'affaire", tout en assurant qu'aucune nomination définitive ne serait validée sans une enquête préalable. Une source proche du représentant spécial affirme que Parfait Onanga lui-même annulerait l'affectation de Baratuza si jamais il arrivait jusqu'en Centrafrique.
 
MOTS CLES :  Rca   Burundi   Onu 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

La Rca est devenu un zoo humain

Par Sorokaté

18/12/2015 13:34

On nomme que des malfrats et des gens souillés en Centrafrique. Voilà encore une preuve que le SG de l'ONU manque du respect pour le peuple centrafricain.

Finalement nous centrafricains sommes devenus des cobayes.
Pour blanchir des mercenaires qui ont commis de crimes chez eux, on les nomme en Rca.
Est -ce que nous avons vraiment des leaders d'opinions en Centrafrique ?
Avons nous vraiment des politiques qui aiment notre patrie ?
Pourquoi cette pléthore de classes politiques en Rca reste muette ?

Pourquoi nos hommes politiques centrafricains ne se prononcent jamais sur la question de notre souveraineté souvent décidée par l'extérieur ?
À nos soient disant hommes politiques centrafricains défendez d'abord votre patrie, défendez d'abord votre peuple , donnez de l'importance d'abord à votre peuple.

Je suis vraiment écœuré.
Je suis triste de ce qu'on fait à ma patrie.
Mais réveillez vous!!! C'est votre pays c'est notre pays, nous sommes votre peuple que vous prétendez améliorer notre bien être à travers vos projets de sociétés.

Voilà que vous êtes dociles aux injonctions humiliantes de ceux qui nous maintiennent dans la honte.
Le pays c'est d'abord la raison de notre existence comme une nation, un peuple mais défendons nos intérêts....

Normalement que ce soit l'ONU, l'UE, l'UA et toutes autres organisations mondiales désirant nous apporter de soutiens, désirant s'investir sur notre devenir doivent en principe se joindre aux autorités nationales pour nos intérêts nationaux...or, malgré que le pays est tombé plus bas que terre, il y'a une gouvernance de transition chapeautée par madame samba kpanda qui, en fait semble totalement sourde, muette complètement comme mouton de Panurge.

Qui va défendre la Centrafrique ? Qui va nous humaniser ? Qui... Qui donc ?
Tout est décidé par l'expéditeur nous sommes des pigeons en Centrafrique.
La honte.
Quelle humiliation... Qu'est ce qui nous reste,puisque nos maisons et nos biens sont tous pillés par les tchadiens et soudanais seleka, nos mamans,sœurs, nos femmes chosifiées par les barbares en complicité avec ceux qui sont nommés par l'ONU chez nous.
Quel peuple sommes nous?
Madame samba kpanda interdit aux opposants de sortir du pays pour cause d'incitation à la haine contre son pouvoir mais s'agissant de Nouredine Adam le sessionniste elle devient muette perdant des moyens.
Dans quel monde vit -on ?
Qu'à t-on fait des mendants complices de l'ONU aux forces mondiales en Rca ?
À t-on vraiment besoin d'un porte parole de la musca en Centrafrique ?
Dites moi est il nécessaire d'avoir un porte parole de ce genre ?
Jusque-là ni le DDR, ni le pays sécurisé, ni les mercenaires ne sont inquiètes bien au contraire ils sont maîtres des zones qu'ils contrôlent....
Des groupes armés inondent en Rca certains se sont convertis en parti politique pour échapper à la justice..
Oui, ce qui préoccupe la musca c'est de blanchir des souillés en les nommant chez nous.
Des anciens généraux génocidaires en exile, d'autres à la retraite atterrissent chez nous au Grang dame de nos soient disant hommes politiques.
À t-on vraiment besoin de devenir président pour défendre son pays? Pas absolument... Voyons ,tous ceux qui se battent pour être président étaient tous au gouvernement... Leur chapeau d'anciens ministres, d'anciens députés, de présidents de partis politiques suffisent pour défendre le peuple.
Je doute fort de la sortie de notre pays de cette déshumanisation car le future président aura les mains liées, puisse que les élections sont financées par la France et ses complices ce serait utopie de se nourrir de l'espoir.

Tant qu'il n'y aura de sursaut patriotique, sans révolution nationale à la burkinabé, le peuple centrafricain restera un zoo humain.
La Rca appelée le pré carré français... Qui me dira le contraire.

Je ne comprends pas pourquoi les centrafricains ne comprennent pas que la liberté ne se donne pas, c'est l'esclave qui arrache sa liberté des mains de son maître.
Peuple centrafricain arrachons notre indépendance politique socle de notre souveraineté.
Certains me diront ,le passage lapidaire de l'Oubangui à la Rca est synonyme d'indépendance, ceux là ne sont pas encore affranchis.
Indépendance veut dire : être libre, être autonome, être maître de soi même, capable, prendre soi même ses décisions, ne subir aucune injonction, ne plus rendre compte à qui que ce soit... Je rappelle que le mot indépendance est composé de: in- et dépendance ces deux mots sont contradictoires. Le premier témoigne une désobéissance vis à vis du second
C'est à dire désobéir à son tuteur...
S'agissant de la Rca vis à vis de son pays colonisateur France ce mot(indépendance) sujet de mon analyse est il justifié ?
Je suis triste quand j'ai su qu'il y a plus de quarante candidats pour les élections présidentielles en Centrafrique sans parler des autres partis renards.

Dit -on qu'à prés la pluie vient le beau temps mais pas en Centrafrique...
Déluge au temps de Noé.
Sorokaté alias Domzan-bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués