SOCIéTé  |    

FPRC: la démission de cinq cadres demandée au Km 5

Par Journaldebangui.com - 17/12/2015

Les habitants du Km5 ont manifesté ce matin devant le siège de la Minusca à Bangui pour demander le départ de cinq leaders du FPRC du km5. Les manifestants accusent ces deux leaders d’être à l’origine

 

ls sont une centaine à sortir dans la rue pour exiger le départ des leaders du FPRC du km5. Tous ont un seul mot d’ordre : Le départ des proches de ce mouvement du km5. Sur les banderoles, on pouvait lire "nous, population du 3ème arrondissement, demandons le départ de: Abdoulaye Hisseine, Souleman Issa Anour, Ben Yaminasso, Haroune Gaye, Tidjani gaye" ou encore "nous voulons que Harouna Gaye, Abdoulaye Hissein, Soulemane Issa, et leurs complices, quittent le Km5".

Moustapha Youlous, l’un des responsables de cette marche, fait savoir que ces leaders ont pris en otage la population du 3e arrondissement de Bangui. Pour lui, c’est la raison de leur manifestation.

"Trop c’est trop. Dans l’enclave du Km5, nous avons été pris en otage par le groupe partisan de l’accord de Nairobi entre Michel Djotodia et François Bozizé, réclamant la 3 e transition. Ils sèment la terreur. Ce sont eux qui ont boycotté le processus électoral. Nous ne voulons plus de ces gens car, ils sont les ennemis de la paix. Nous disons non, trop c’est trop", a-t-il lancé.

 


© Droits réservés
C’est la première manifestation publique des habitants du Km5 pour dénoncer les leaders du FPRC au Km5.
Il a par ailleurs mis le gouvernement et la communauté internationale en garde. "Nous préférons mourir en martyrs que de rester sous l’esclavage de ces malfrats. Eux, ils sont libres de leur mouvement. Le gouvernement devait les arrêter mais nous ignorons pourquoi cela n’est pas fait", a-t-il insisté.

Contacté par le RJDH, Abdoulaye Hisseine, a rejeté ces accusations. Pour lui, il s’agit d’une manipulation politicienne. "C’est un montage politique. Ils étaient achetés par certains politiciens. Est-ce qu’ils ont les preuves de ce qu’ils disent ? J’ai toujours œuvré pour la paix dans ce pays, j’ai dialogué avec les Anti-balaka et ça a porté du fruit. Aujourd’hui on m’assimile aux malfrats, est-ce une manière de me remercier?" s’est il interrogé.
 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Voilà ce qu'on attend de vous compatriotes musulmans centrafricains.

Par Sorokaté

17/12/2015 18:38

C'est à vous de dénoncer ces seigneurs de guerre cachés d'entre vous.
Oui trop c'est trop, ils vous utilisent comme des boucliers humains pour leur sale besogne.

Dégagez -les, chassons -les tous, ils n'ont qu'à rejoindre leurs sablables djihadistes aux théâtres de guerres des barbares qui tuent sans pitié des humains.

Trop c'est trop.
Chers compatriotes votre silence fait de vous complices à tort, or c'est aussi votre pays notre pays à nous tous.

Chassez- les parmi vous.
Denoncez ces criminels et vampires...
Vive la résistance pour la liberté et la dignité humaine en Centrafrique.
Ils sont là ces mercenaires pour nous décimer ensuite piller notre pays.
Sorokaté alias Domzan-bene et

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués