NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Bangui: reprise du référendum dans le quartier musulman après les violences

Par Journaldebangui.com, source AFP - 14/12/2015

Les opérations de vote pour le référendum constitutionnel en Centrafrique ont exceptionnellement repris lundi dans le quartier musulman du PK5 à Bangui, où le scrutin a été perturbé dimanche

 

Un imposant dispositif militaire des forces internationales (Casques bleus et soldats français de Sangaris) était en place autour du quartier, notamment aux abords du bureau de vote de l'école Baya Dombia visé dimanche par des tirs de mitrailleuse et de lance-roquette.

Ces tirs ont fait cinq morts et une vingtaine de blessés, dont plusieurs dans un état très grave, selon un nouveau bilan établi lundi matin par la Croix-Rouge centrafricaine. Aucune violence n'a été signalée lundi en début de matinée dans la capitale centrafricaine, où le vote devait initialement se terminer dimanche. Aucun résultat du scrutin n'était disponible lundi matin.

Le référendum vise l'adoption d'une nouvelle constitution et constitue également un test avant les élections présidentielle et législatives prévues le 27 décembre, sous pression de la communauté internationale.

La participation au scrutin a divisé l'ex-rébellion musulmane Séléka et les rangs des milices chrétiennes anti-balaka, où des factions opposées au processus électoral ont tenté de dissuader la population de participer au vote.

 


© Droits réservés
Une reprise sous haute surveillance.
En province également, plusieurs incidents ont été signalés dimanche, surtout dans le Nord et l'Est, selon une source anonyme au sein de la Minusca.

A Ndele, Birao et Kaga Bandoro, fiefs de la faction Séléka de Nourredine Adam, les habitants intimidés par des tirs et des menaces ne se sont pratiquement pas rendus dans les bureaux de vote. De même à Bossangoa, fief anti-balaka dans l'ouest, des tirs ont dissuadé les gens de voter.

Ces échéances électorales repoussées plusieurs fois dans ce pays dévasté par trois années de violences intercommunautaires, sont censées clore une transition politique à bout de souffle et permettre un retour à l'ordre constitutionnel.

La Centrafrique, un des pays les plus pauvres au monde, est plongée dans le chaos depuis le renversement du président François Bozizé en mars 2013 par l'ex-rébellion Séléka, elle-même finalement chassée du pouvoir par une intervention internationale début 2014.
 
MOTS CLES :  Centrafrique   Référendum   Constitution   Conflit   élections 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

le peuple centrafricain doit rester debout

Par famoundjou

15/12/2015 19:05

il est tres important d,informer les compatriotes des evenements grave qui guette la cohesion sociale et l,unite de notre pays.pendant que les elections presidentielles se preparent,tout est mis en oeuvre par les ennemis de notre nation pour nous diviser.c,est la stupefaction totale que la chaines audiovisuelles anglo-quatarite AL-JAZEIRA diffuse que NOURREDINE ADAM qui a suivit des formations dans les camps terroristes au moyen-orient declare une AUTONOMIE au nord de la RCA,(la republique de la logone) il faut que le regime en place notament la transition puisse prendre des demarches necessaires aupres de l,UNION AFRICAINE ET DE L,ONU pour arreter ce fou tchadien qui ne jure que par la secession.nous sommes tous d,accord que la majorite de l,aile militaire des SELEKA sont des etrangers notament TCHADIENS ET SOUDANAIS; AL-KHATIM,ARDA,ET LE NIGERIEN qui occupe BAMBARI et tout le nord-est de la rca.

nous sommes surprit que les hostilites ont debuter au meme moment que la guerre en SYRIE et que les financiers sont les meme,les emirats islamiques,car si cette chaine montrait hier la MOSQUEE DE PK5 ET UNE EGLISE notament montrant que le conflit est religieux,la reponse est NON,une instrumentalisation de la religion dans une guerre qui n,a rien a voir avec L,ISLAM ou la CHRETIENNETE.et la FRANCE dans tout ca?elle nous a emmener des mercenaires depuis 2012 sur notre territoire mais malgre la presence de 12000 forces onusiennes le probleme reste entier.LA RCA RESTERA UN ET INDIVISIBLE.la recreation est terminer les mercenaires tchadiens et soudanais rentrent chez eux et la paix reviendra rapidement.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués