NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Bria: le FPRC boycotte le vote référendaire

Par Journaldebangui.com, source Rjdh - 14/12/2015

Le vote de la nouvelle constitution est boycotté dans une partie de la ville de Bria par les combattants de l’ex-Séléka se réclamant de Nourredine Adam

 

C’est précisément dans le quartier Bornou que ces combattants ont boycotté le vote référendaire. Une source jointe depuis Bria a confié que les éléments du FPRC ont fait irruption dans le centre installé dans ce quartier pour récupérer les matériels.

"Les éléments du FPRC ont interrompu les opérations au niveau de Bornou. Ils ont pris les matériels électoraux qui ont été déposés au centre. Pour le moment, nous ne savons pas où ces matériels sont déportés", a confié cette source qui a requis l’anonymat.

Un membre de l’Autorité Sous préfectorale des Elections de Bria a confirmé l’information tout en précisant que les agents de l’ASPE ont été agressés. "Je vous confirme ce boycott. Les combattants ont vandalisé les urnes, les bulletins de vote, les isoloirs ainsi que tous les autres matériels sensibles. Pour le moment, les opérations ne se déroulent pans dans cette partie de Bria, mais les casques bleus se sont rendus sur les lieux. Mais je dois préciser que de l’autre coté, tout va bien et les électeurs sont là", expliqué cette source.

 


© Droits réservés
Une autorité locale de Bria contactée a parlé d’échange de tirs entre les casques bleus et les éléments du FPRC. "Depuis quelques minutes, nous entendons des tirs à l’arme lourde et légère du coté de Bornou. Il s’agit selon les informations des échanges de tirs entre les éléments de la Minusca et les combattants du FPRC", a-t-il souligné.

Les combats entre casques bleus et les ex-Séléka ne sont pas encore confirmés par la Minusca que nous n’avons pas pu joindre en ce moment. Bornou est l’un des quartiers les plus peuplés de Bria. C’est dans ce quartier que les combattants du FPRC se sont installés.

Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons que des tirs sont signalés dans la ville de Bossangoa où il aurait aussi tentative de boycott. Rappelons que le numéro 2 du FPRC, Nourredine Adam avait menacé de boycotter le vote dans les zones sous son contrôle.
 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Le ministre de l'intérieur et de la sécurité publique est défié par le seigneur de guerre Adam Nouredine...

Par Sorokaté

15/12/2015 11:32

Où sont les forces onusiennes ? Où est la sangaris ?
Finalement pourvu que certaines régions de la Rca votent et on valide tampis pour les régions occupées par les seleka.
On Rca nous avons 16 préfectures et donc selon le scénario de la France et ses complices si seulement 5 préfectures ont voté c'est validé.puisque ce sont des observateurs ik internationaux français qui valident tout résultat d'élection.
Le ministre de l'intérieur et de la sécurité déclarait quiconque osera empêcher le déroulement des élections en Rca aura et les forces de sécurité centrafricaine et celles de l'ONU sur son chemin....
Q
Alors que constatons nous!!!
De la poudre aux yeux.
Gouvernement de figuration.
La honte.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués