NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Référendum: les ministres en campagne pour le "Oui"

Par Journaldebangui.com, source APA - 09/12/2015

Les membres du gouvernement centrafricain ont commencé ce 07 décembre 2015, leurs randonnées dans leur région d'origine pour battre campagne pour le oui au référendum sur la Constitution

 

Munis des exemplaires de la nouvelle Constitution, les ministres doivent expliquer aux populations le contenu du texte fondamental, tout en insistant sur ce qui différencie celui qu'elles ont à voter de ses prédécesseurs.

Cette campagne référendaire démarrée timidement depuis le 2 décembre prend ainsi une nouvelle tournure avec l'entrée en lice des membres du gouvernement. Elle s'achèvera vendredi, soit deux jours avant le référendum.

 


© Droits réservés
La nouvelle Constitution a été imprimée en 15 mille exemplaires.
La nouvelle Constitution a été imprimée en 15 mille exemplaires et outre la contribution des ministres, la campagne référendaire se déroule également à travers des slogans dans les médias où certains hommes politiques et personnalités appellent les Centrafricains à l'adopter pour permettre au pays de sortir de la crise.

L'autorité nationale des Élections a prévu la tenue du vote constitutionnel le 13 décembre suivi, le 27 du même mois, du premier tour des scrutins législatifs et présidentiels.
 
MOTS CLES :  Constitution   Ministres 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Quels ministres êtes vous !!!! De quelle population sensibilisez vous ?

Par Sorokaté

10/12/2015 01:00

Quant on est responsable, quelque soit le boulot on a intérêt de travailler avec des humains pour des humains puisqu'une société organisée aspire au bien être.

Je suis choqué en lisant que des ministres centrafricains partent sensibiliser leur population respective (d'origine) en faveur de oui au référendum.

Je me demande ces ministres n'ont pas étés dans leurs juridictions faire front aux mercenaires qui déciment leur population, mais s'agissant de prêcher le référendum les voilà partis.

Mais comment vont ils battre cette campagne ? Pour qui, pour l'intérêt de quelle population ?
Ces ministres iront dans les leager ? Dans les camps des déplacés ? Dans la brousse où sont cachés la population pour fuir le massacre des seleka et anti balaka?

Ha bon ! il y'a des ministres capables de faire campagne pour le référendum et non de se rendre au chevet de la population dans la brousse , dans les villages décimés par les mercenaires?
Vous êtes quels ministres de quel pays pour quel peuple ?
C'est curieux quand même de vous voir battre campagne alors qu'on tue, on brûle des maisons ,on arrette des jeunes gens, filles femmes convertis en prisonniers des rebelles vous ministres ne quittiez jamais vos bureaux ? Vous êtes ministres vos compatriotes sont en milliers dans les églises fuyant les massacres des mercenaires ?

J'ai honte à votre place, je ne peux jamais accepter de devenir ministre, DG,conseiller pour un gouvernement pareil alors que mon peuple auquel je dois améliorer ses conditions de vie est assimilé aux bestiaux dévorés à volonté par les bêtes féroces.

Pensez vous que tout ce que vous faîtes est pour le bien être des centrafricains?
Détrompez vous d'ailleurs dites moi d'où vient votre légitimité de ministres de la république ?
Comment on en est arrivé à un pouvoir de transition ? Rappelez moi les circonstances de la mise en place du CNT qui,à son tour a fabriqué la présidence de transition ?

Vous les ministrons là expliquez moi ce qui s'est passé à Ndjaména quand deby à convoqué tout le cnt pour décider du sort de Dondoja!!!

Répondre à mes interrogations c'est comprendre ma désolation par rapport à votre existence comme ministres et de ce que vous êtes entrain de faire en salissant le nom du peuple centrafricain.

Me donner des réponses c'est comprendre pourquoi j'ai honte à votre place. Jamais et jamais je n'accepterai de collaborer avec les criminels convertis en CNT et présidence de transition.
Je me rappelle aussitôt que la seleka est rentrée dans Bangui monsieur Alexandre ngendet à organisé une marche de soutien aux seleka ...ha oui . récompense psdce du CNT.
C'est étonnant de croire au patriotisme de ce malin et vile personnalité ?

Aussitôt après que Ndjaména à démis Dondoja monsieur ngendet président par intérim s'est rendu au camps des déplacés de l'aéroport Bangui m' m'poko parler aux déplacés.. C'est hubuesque non!!!
Ha ! la Rca à touché le fond...
Le seul pays où on appelle chaque président père, baba, maman mère de tout le peuple...

À vous ministrons selekistes votre conscience vous rongera le moment venu car le sang à coulé en échange de ce que vous pretendez être actuellement.
Vous avez pactisez avec nos ennemies, or, dit on l'ami de mon ennemi est aussi mon ennemi.
Quant n'est -il de ziguele, sambapanzie, monsieur ngendet et autres acolytes ?

Vous ministrons le peuple centrafricain n'a pas besoin de votre référendum c'est pas son souci ardent... La paix plus jamais de mercenaires le peuple n'a plus besoin de vos petits calculs politiciens là. D'ailleurs vous vous prostitués pour d'éventuelles 'nominations en plus c'est pas vous qui décidez ,on vous l'impose.
En gros vous êtes tous des marionnettes de la France.
Honte à vous tous vous avez vendu votre dignité aux yeux du monde entier.
On se moque de vous pour les atrocités que vous faites subir au peuple centrafricain.

Vous êtes des vautours, des charognards.
C'est pas vous qui décidez les dates des élections présidentielles et législatives, les urnes pour le vote viennent d'ailleurs, mêmes les bulletins de vote viennent de loin, tout est financé par l'extérieur, même l'ANE
Est financé par l'extrieur tout est fait par l'extérieur voire même votre sécurité en tant que ministrons ce sont les forces extérieures qui assurent votre sécurité , finalement !!!....
Vous êtes le seul gouvernement au monde sans armée nationale.
Des ministres sans moyens de leur politique, une présidence sans pourvoir.
C'est le virtuel... C'est de l'abstrait...
Quand on n'a pas les moyens de sa politique on ne gouverne pas mais on fait de ma figuration.
Le ridicule ne tue pas vraiment si non vous serez plus en vie...
La honte.
Le peuple de Boganda est toujours dans l'esclavage en cette 21e siècle.
Faire de la politique en Afrique francophone c'est trahir sa patrie à la francafrique contre le poste de ministre, le poste de président virtuels.

Hé vous ministrons là expliquez moi ce que c'est que le CFA , atous et inconvénients pour ceux qui l'utilise comme monnaie d'échange. A qui profite le CFA.

Si vous, en tant que ministrons savez ce que c'est que le CFA je crois avec l'honnêteté intellectuelle vous allez laisser de côté votre campagne de référendum pour battre campagne contre cette monnaie coloniale française qui nous empêche de vivre dignement.

Cherchez les explications du CFA plutôt que de battre campagne pour vos petits calculs politiciens .
Vous voilà en campagne pour le référendum selon les injonctions de monsieur l'ambassadeur de France à Bangui, il se moque de vous pauvres marionnettes.
Le peuple vaincra.
" celui qui jette un cailloux en l'air doit faire attention à son crâne.
Qui vivra verra.

Sorokaté alias Domzan-bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués