NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Présidentielle: 30 candidats éligibles, le dossier de Bozizé rejeté

Par Journaldebangui.com - 08/12/2015

Trente candidats participeront à l'élection présidentielle en Centrafrique dont le premier tour est prévu le 27 décembre, a annoncé mardi à Bangui la Cour constitutionnelle de transition

 

Plusieurs poids lourds de la classe politique dont Martin Ziguelé, Anicet-Georges Dologuélé, ou encore Karim Meckassoua figurent parmi les candidats dont les dossiers ont été validés par la Cour.

La présidente de transition, Catherine Samba Panza, ne pouvait être juridiquement candidate.

Le premier tour des élections présidentielle et législative en Centrafrique est officiellement prévu le 27 décembre. La Cour, siégeant dans les locaux du tribunal de grande instance de la capitale, a également examiné les dossiers des candidats aux législatives qui se présentent dans les 141 circonscriptions du pays. Ces scrutins - plusieurs fois reportés en raison essentiellement de la situation sécuritaire - doivent marquer le retour à une normalité institutionnelle dans le pays, plongé dans une crise sans précédent depuis les massacres intercommunautaires de fin 2013-début 2014.

L'organisation pratique des scrutins s'annonce complexe, notamment pour préparer et acheminer le matériel électoral dans tout le pays, alors que des chefs rebelles tenant des zones de province, dont Nourredine Adam, ont fait savoir qu'ils s'opposeraient à la tenue de ces élections.

 


© Droits réservés
Dès dimanche, les Centrafricains s'exprimeront dans les urnes.
Dès dimanche, les Centrafricains sont appelés une première fois aux urnes pour un référendum sur l'adoption d'une nouvelle Constitution. La Séléka, rébellion majoritairement musulmane venue du nord dirigée par Michel Djotodia, avait renversé en mars 2013 le président Bozizé, avant d'être chassée du pouvoir par une intervention internationale début 2014.

Ce mouvement, dont le No 2 était Nourredine Adam, a plongé le pays dans la plus grave crise de son histoire depuis son indépendance en 1960. En réaction, des milices majoritairement chrétiennes et animistes anti-balaka se sont créées, commettant à leur tour des attaques contre les civils musulmans et ouvrant la voie à des tueries de masse intercommunautaires. La Séléka a depuis lors éclaté en de multiples factions contrôlant des territoires dans le nord et l'est du pays.

François Bozizé, qui vit en exil, est lui sous le coup de sanctions des Nations unies et d'un mandat d'arrêt centrafricain pour son rôle présumé dans les violences et les tueries.

 


© Droits réservés
François Bozizé sous le coup de sanctions des Nations unies et d'un mandat d'arrêt centrafricain.
Liste des candidats déclarés éligibles par la Cour constitutionnelle


1. Anicet Georges Dologuélé (né en 1957), candidat de l'Union pour le renouveau centrafricain (URCA), ancien directeur général Bdéac, ancien premier ministre.

2. Faustin Archange Touadéra (né en 1957), candidat indépendant, ancien premier ministre Centrafricain.

3. Jean Michel Mandaba, Président du Parti pour la gouvernance démocratique (PGD) depuis mai 2012. Ancien ministre.

4. Martin Ziguélé (né en 1957), candidat du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), ancien premier ministre.

5. Charles Armel Doubane (né en 1966), candidat indépendant, ancien ministre, ancien ambassadeur de la RCA auprès des Nations Unies.

6. Fidèle Gouandjika (né en 1955), candidat indépendant, homme d'affaires et ancien ministre.

7. Désiré Bilala Kolingba Nzanga (né en1956), candidat du Rassemblement démocratique centrafricain (RDC), ancien ministre.

8. Sylvain Patassé-Ngakoutou, président de Centrafrique Nouvel Elan (Cane).

9. Cyriaque Gonda (né en 1968), candidat du Parti national pour un Centrafrique nouveau (PNCN), ancien ministre.

10. Guy Moskit, Journaliste, candidat du parti Mouvement national de solidarité (MNS), ancien ministre.

11. Timoléon Baikoua (né en 1957), candidat indépendant, ancien ministre.

12. Régina Konzi-Mongot (née en 1962), candidate indépendante.

13. Gaston Mandata Nguérékata (né en 1953), président du Parti pour la renaissance centrafricaine (PARC).

14. Abdou Karim Meckassoua, candidat indépendant, ancien ministre.

15. Jean-Barkès Ngombe-Ketté (né en 1953), candidat indépendant, ancien maire de Bangui (2003-2011).

16. Laurent Gomina-Pampali (né en1949), candidat de l'Union nationale des démocrates républicains (Unader), ancien ministre.

17. Constant Gouyomgbia Kongba Zézé (né en 1953), candidat indépendant.

18. Mathias Barthélemy Morouba, candidat indépendant, avocat et conseiller juridique à la CPI pour la RCA.

19. Jean Willybiro-Sako (né en1946), candidat indépendant, ancien ministre.

20. Théodore Kapou (né en 1964), candidat indépendant, ancien président de la Communauté des églises apostoliques de la RCA.

21. Émile Gros Raymond Nakombo.

22. Xavier Sylvestre Yangongo (né 1946), candidat indépendant, ancien ministre et préfet de la Lobaye.

23. Théophile Sony Colé, ancien dirigeant de l'Union syndicale des travailleurs centrafricains (Ustc).

24. Maxime Kazagui (né en 1960), président de l'Alliance pour la nouvelle Centrafrique (ANC).

25. Olivier Gabirault (né en 1947), candidat indépendant, ancien maire de Bangui, député et membre du gouvernement.

26. Stanislas Moussa Kembé.

27. Jean-Baptiste Koba.

28. Jean Serge Bokassa (né en 1972), ancien député et ministre

29. Stanislas Moussakémbé

30. Joseph Yakété
 
MOTS CLES :  Elections   Candidat   Liste   Politique 

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Année de naissance des candidats

Par AYANDE

12/12/2015 17:49

Pourquoi,pour certains vous donnez l'année de naissance et pour d'autres vous n'en donnez pas ? Aussi, quand on regarde de près les années de naissance données, pour certains suivez mon regard né en 1968 sont ils correctes? Ils sont plus jeunes que leur petit-frère avec qui lesquels on a fréquenté ensemble? Franchement, quand fausseté nous tient jusqu'à ce niveau? La cour n'avait pas assez de temps pour examiner les actes fournis!

Mon analyse dur les candidatures à la présidentielle...

Par Sorokaté

13/12/2015 01:26

Parmi les trente candidats retenus je constate que tout est fait pour nous imposer le traître selekiste Martin ziguele.

Dites moi qui des trente à part les deux pro Francafrique ziguele et mekassoua...
Les autres sont là pour la figuration, je les qualifie des trompes l'œil.
Qui peut me contredire, puisque tout ce que fait la France est pour ses intérêts et non du peuple centrafricain.
Alors parmi ces trente candidats qui est contre la francafrique ? Qui est contre l'hégémonie française en Rca!!!

Bozizé est arrivé au pouvoir grâce à la France,non respect des closes avec le colonisateur automatiquement il est chassé par le système. Rappelons que seleka est une association des ennemis d'une Rca économiquement et politiquement indépendante.
Ziguele est seleka que pouvons nous attendre de lui?
Mandata ngeuerekata à été reçu par Dondoja à sa sortie de l'audience avec Dondoja sa version avait changée...
Les Doubane, mandaba, cyriac Gonda sont des caméléons...
Barkesse sa gestion de la mairie de Bangui n'était pas démocratique...

Qui donc!!!
Dites moi qui voter !!!
Doit -on toujours voter des mêmes personnes ou leurs proches?

Oui c'est de la démocratie toute discrimination est prohibée mais que des mêmes gens!!!
Soyons sérieux...
Des fils des anciens présidents, des anciens ministres milliardaires...
Monsieur ngoandjika avait fait une déclaration qu'il préconisait que des anciennes personnalités politiques plus de 50ans ne doivent plus prétendre aller aux élections lui y compris mais le voilà candidat.

Où est le sérieux !!!
Quant à moi je n'appartient à aucune couleur politique suite à mon dégoût de la politique en Rca. Une gestion clanique , confuse où les trois pouvoirs sont confisqués par l'exécutif
Aucun politique n'est crédible à mes yeux.

Je voterai pour celui qui est contre le CFA, la francafrique, le candidat qui, une fois président revêtait les traités coloniaux qui nous maintiennent dans la honte en Rca.

Je voterai le candidat qui mettra fin à la base de l'armée française dans notre aéroport souverain de Bangui m'poko.

Je voterai pour celui qui aspire à une Rca économiquement et politiquement indépendante.
Je suis pour une Rca souveraine. Les riches de la Rca doivent profiter d'abord au peuple centrafricain, qui veut investir en Rca doit se confirmer aux lois de la république centrafricaine.
J'aspire à une Rca où le peuple est souverain.
Or, qui des trente candidats est patriotique ?
La majorité vit à l'étranger.
La Rca à besoin d'un sankara, d'un patrice loumboumba, d'un Bokassa d'un poutine avec son sens du patriotisme.

Le centrafricain doit apprendre à aimer d'abord son pays avant toute chose.

La Rca est qualifiée de pays pauvre par mauvaise foi. Doit -on recevoir des aides financières pour organiser notre propre élection présidentielle ? Devons nous être founis en ures venant de l'étranger pour notre election ?
Si nous choisissons nous mêmes nos dirigeants politiques qui appliqueraient une gestion démocratique de nos ressources économiques on serait appeler pays pauvre.
Nous avons tout pour réussir.

Cela ne passera pas par les gens qui ont de part le passé ont prouvé leur médiocrité.
Curieusement ce sont ces mêmes qui sont sur la liste des élections présidentielles.
Si la terre tourne dur elle même cela ne doit pas être pareil pour l'émancipation économique et sociale de la Rca. Cessons de tourner en rond.

Pour moi cette liste de candidats n'est qu'une mise en scène par le système colonial rongé par des multiples crises de tout genre et qui veut se maintenir parmi les puissances mondiales en s'agrippant aux pays africains en vue de les piller.

C'est honteux !!! C'est inadmissible en cette 21 e siècle.
Dites moi parmi les ex puissances coloniales combien ont encore des bases militaires dans leurs anciennes colonies ? Combien !!!

Observons la France avec les pays africains, observons comment les élections se font dans ces pays africains francophones...
Un borgne au pays des aveugles se croit un roi, mais à quand l'arrivée de ce borgne en Rca? Seulement un borgne pour nous en Centrafrique...
Le peuple burkinabé est comparable à celui de Centrafrique ? Puisque les deux sont sur- exploités par le même colon jusqu'aujourd'hui.

La cas de la lybie doit nous faire réfléchir mûrement sur notre coopération avec la France.

Mon analyse sur ces candidats à la présidentielle est pointue.
L'avenir nous le dira.

Qui vivra verra.
Sorokaté alias Domzan-bene

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués