NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Réchauffement: un rapport alarmant met la pression sur les ministres réunis en pré-COP

Par Journaldebangui.com,source Romandie.com - 06/11/2015

L'ONU a averti vendredi, juste avant une réunion de ministres de 60 pays pour préparer la conférence de Paris fin novembre

 

Les ministres de l'Environnement ou de l'Energie se retrouvent pour trois jours dimanche à Paris pour donner un coup d'accélérateur aux négociations en vue d'un accord mondial pour limiter à + 2 degrés le réchauffement climatique par rapport l'ère préindustrielle. Une hausse supérieure à cet objectif, entraînerait une accélération du dérèglement déjà à l'oeuvre (fonte des glaciers, hausse du niveau de la mer, érosion des côtes, sécheresses récurrentes...).

Les engagements actuels, combinés avec les mesures prises ces dernières années, représentent une hausse réelle de l'ambition et un niveau d'engagement historique des Etats pour s'attaquer à cet immense défi mondial, souligne Achim Steiner, directeur du programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE). Pour autant, ils ne suffisent pas à limiter la hausse globale des températures aux 2°C recommandés, et donc à prévenir les pires impacts du changement climatique, ajoute-t-il.

Ce diagnostic confirme l'analyse publiée le 30 octobre par la Convention des Nations unies sur les changements climatiques. L'accord attendu à la conférence de Paris (COP21, du 30 novembre au 11 décembre) devra donc adopter une approche dynamique, avec une révision à la hausse régulière des objectifs et des moyens, estime M. Steiner.

Selon le PNUE, les engagements présentés par 146 pays au 1er octobre aboutiraient à une hausse probable du mercure comprise entre +3 et +3,5°C à l'horizon 2100. Pour limiter cette hausse à +2°, il faudrait ne plus émettre dans l'atmosphère que 42 gigatonnes (Gt) équivalent CO2 en 2030, contre 52,7 Gt aujourd'hui.

Répétition générale

Si rien n'était entrepris, on serait à 60 Gt en 2030. Mais, même si tous les pays tiennent leurs promesses, 54 Gt seront encore émises en 2030, soit 12 de trop. Les deux tiers du chemin restent donc à parcourir. La température moyenne de la planète a déjà gagné 0,8°C depuis l'ère préindustrielle.

 


© Droits réservés
Ce rapport qui préconise des actions supplémentaires met la pression sur les ministres attendus à Paris pour la pré-COP. Le contenu et le calendrier de la révision des engagements des Etats restent un point en suspens dans les négociations.

Pékin, premier émetteur mondial, a donné son aval lundi à une clause de révision rapide et régulière des engagements, à l'occasion d'une visite du président français François Hollande. Si nous pouvons nous accorder (à la pré-COP) sur le principe et la périodicité d'une clause de révision des engagements, nous aurons accompli un pas majeur, a souligné vendredi Laurent Fabius, futur président de la COP21, devant la presse.

La réunion ministérielle, la troisième du genre, sera une espèce de répétition générale avant Paris, a résumé le ministre français des Affaires étrangères. Son objectif n'est pas de renégocier le texte issu de la dernière session de négociation à Bonn, en octobre, mais de faciliter l'accord final en travaillant à des formules de compromis.

A Bonn, les négociateurs ont approuvé un texte qui ressemble encore à un catalogue d'options parfois contradictoires. La pré-COP est le dernier moment avant la COP pour discuter d'un compromis, souligne Martin Kaiser, de Greenpeace international.

Les principaux pays émetteurs de gaz à effet de serre seront présents, mais aussi de nombreux pays africains et de petites îles, déjà touchés par les effets du dérèglement climatique, qui attendent des pays riches un soutien financier pour faire face à ses conséquences.

Huit premiers projets permettant à des pays du Sud de lutter contre le réchauffement sont désormais financés, a annoncé vendredi le Fonds Vert de l'ONU. Parmi ces projets figurent trois programmes en Afrique (Malawi, Sénégal, Afrique de l'Est), trois en Asie/Pacifique (Bangladesh, Maldives, Fidji) et deux en Amérique latine (Pérou et un autre pour l'ensemble du continent).
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués