NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

FACA: le réarmement prendra du temps

Par Journaldebangui.com - 06/11/2015

Le réarmement des FACA ne jouit pas encore d’un calendrier précis. La Minusca renvoie le gouvernement au comité de sanction.

 

Dans sa déclaration du 02 novembre, la présidente de la transition Catherine Samba Panza, a trouvé importante l’implication des forces de défense et de sécurité centrafricaines dans les actions de sécurisation du pays. En réponse, le 04 novembre, en marge de la conférence hebdomadaire de la Minusca, son Représentant spécial Parfait Onanga Anyanga a rappelé qu’ "il n’y a aucune animosité entre les autorités de la transition" et la mission onusienne.

"Nous n’avons jamais dit non à la réhabilitation des FACA. La Minusca n’en n'a pas le pouvoir. Ce sont des sanctions prises par le comité de sanction. Et le dialogue constructif que ce comité a eu avec les autorités de ce pays peut permettre aujourd’hui un assouplissement de ces mesures. (…); j’ai moi-même adressée une correspondance à la présidente du comité de sanction lui demandant que des moyens soient mis à la disposition des forces de sécurité intérieures afin qu’elles puissent, en collaboration avec les forces internationales, mener les missions de sécurisation de la ville de Bangui", a souligné Parfait Onanga-Anyanga

 


© Droits réservés
La réhabilitation aura lieu mais, il faudra être patient.
L’émissaire onusienne a appelé tous les Centrafricains à plus de lucidité car la Centrafrique a besoin de tous ses partenaires dont la "MINUSCA qui est incontournable". "Que sera ce pays si la Minusca n’était pas présente? Aujourd’hui les forces de la Minusca sont partout dans le pays mieux que quiconque", s’est-il interrogé.

Le 03 novembre, après une large concertation, les parlementaires de la transition ont dit prendre acte de la position de Catherine Samba-Panza réclamant la mise sur pieds des forces armées centrafricaines. Le 04 novembre, une marche pour cette cause a été organisée par les conseillers nationaux.

Tel que c’est dit de part et d’autre, le réarmement des FACA ne jouit pas encore d’un calendrier précis. La Minusca renvoie le gouvernement au comité de sanction, qui selon les procédures des Nations-Unies n’est pas obligé de faire sauter le verrou de l’embargo sur les armes.
 
MOTS CLES :  Déclaration   Transition   Faca 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués