NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Au moins trois personnes tuées dans des violences dimanche à Bangui

Par Journaldebangui.com, Romandie.com - 03/11/2015

Au moins trois personnes ont été tuées par balle ou égorgées, et plus de cent maisons incendiées dimanche à Bangui au cours d'affrontements qui se poursuivent depuis plusieurs jours

 

Les violences ont baissé d'un cran ce lundi mais des tirs sporadiques étaient entendus autour du PK5, bastion des musulmans de la capitale, assiégé par des miliciens chrétiens anti-balaka, assistés d'éléments des Forces armées centrafricaines (FACA), a constaté un journaliste de l'AFP.

Une source militaire a confirmé la mort par balle ou égorgement de plusieurs personnes dont les corps ont été abandonnés, sans pouvoir indiquer de bilan précis. On dénombre aussi plusieurs blessés par balle parmi lesquels quelques éléments des FACA évacués vers des hôpitaux, selon cette source.

Plus de cent maisons dans les secteurs de Cattin, Plateau, Kokoro, voire Bimbo ont été incendiées par les musulmans du PK5. Ces maisons sont systématiquement pillées. Plusieurs milliers d'habitants ont fui ces quartiers pour se réfugier sur les sites des déplacés et sur la route de M'baïki, a ajouté la source.

La peur s'est emparée des autres quartiers de Bangui, où tout le monde se cramponne à son téléphone portable pour demander les nouvelles des proches se trouvant dans les zones de violences.

 


© Droits réservés
La situation est inquiétante.
C'est Papa, un vieillard de plus de 70 ans qui est tué et ils l'ont égorgé, dit une femme en pleurs, ajoutant: quand les hostilités ont commencé en fin septembre, nous lui avions demandé en vain d'accepter de nous rejoindre. Lui qui ne pouvait même pas tuer une mouche, est assassiné de façon horrible.

Des habitants critiquent l'absence totale des forces nationales et internationales (onusienne Misca et française Sangaris). Nous leur demandons, ainsi qu'aux autorités de la transition, de faire cesser immédiatement les exactions contre les populations, lance Joseph Bendounga, président du mouvement démocratique pour l'évolution et la renaissance de Centrafrique (MDREC).

Les forces internationales ont la lourde responsabilité de protéger les populations. Nous leur demandons de prendre leur responsabilité pour éviter un bain de sang, a renchéri Me Mathias Barthélémy Morouba, de l'Observatoire des droits de l'homme (ODCH).

Au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs blessées samedi à Bangui au cours de ces affrontements provoqués par l'assassinat jeudi dernier de deux musulmans dans les quartiers sud. En représailles les musulmans du PK5 ont attaqué des quartiers chrétiens situés aux alentours.

 


© Droits réservés
Cathérine Samba-Panza a dénoncé les troubles.
Des affrontements fin septembre à Bangui avaient fait 61 morts et plus de 300 blessés avant que les forces internationales ne réussissent à rétablir le calme.

Le renversement en mars 2013 du président François Bozizé par la rébellion Séléka a plongé l'ex-colonie française dans sa plus grave crise depuis son indépendance en 1960, déclenchant des tueries entre communautés musulmanes et chrétiennes en 2013 et 2014.

Le niveau des violences a certes baissé depuis mais l'absence de véritables moyens politiques et financiers pour rétablir l'ordre public et améliorer le quotidien des habitants d'un des pays les plus miséreux au monde suscite toujours des affrontements intercommunautaires, une forte criminalité et des pillages.
 
MOTS CLES :  Violences   Pk5   Bangui 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

les sangaris nont pas madant de tranferer les compatriotes musulmans dans d'autres parties de territoires sujets de partition...

Par sorokaté

04/11/2015 17:02

Je me demande quel mandat ont les sangaris? si ce n'est pas de protéger le peuple centrafricain dans sa totalité sans distinction ethnique ni religieuse.

Si les sangaris continuent de sélectionner certaines catégories de centrafricains en les déportant dans d'autres zones du territoire cela témoigne bien de la manœuvre génocidaire de la France en Centrafrique.
Je ne comprends pas pourquoi l'ONU continue de maintenir la présence des sangaris en RCA.
Trop c'est trop.
On sait tout.
wait and see.
Sorokaté Alias Domzanbene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués