NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Deux morts encore!

Par Journaldebangui.com - 02/11/2015

Au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs blessées samedi à Bangui par des musulmans armés qui ont lancé de nouvelles attaques contre des quartiers abritant des chrétiens dans le sud-ouest

 

"En tout, deux personnes ont été tuées et plusieurs blessées dans des violences qui ont repris en milieu de journée au PK5 (quartier musulman) et dans les quartiers chrétiens du sud-ouest. Plusieurs maisons ont été incendiées et des tirs nourris ont été entendus dans ces quartiers chrétiens investis par des musulmans armés", a précisé une source militaire.

"Les attaques ont été lancées contre ces quartiers, alors que des groupes d’individus se réclamant des anti-balaka (milices chrétiennes) appuyés par des éléments des forces armées centrafricaines, ont entrepris de se positionner dans les quartiers sud-ouest pour protéger les habitants des attaques des musulmans", a-t-elle ajouté.

Selon cette source, plusieurs centaines de personnes ont fui les quartiers attaqués, "des hommes, des femmes et des enfants couraient dans tous les sens pour s’éloigner de la zone des violences".

 


© Droits réservés
De source militaire, des centaines de personnes ont fuit leur quartier.
Selon une source diplomatique, les forces internationales (onusienne Minusca et française Sangaris) se sont interposées et ont été prises à partie sporadiquement par quelques petits groupes.

Ces nouvelles violences surviennent 48 heures après que quatre personnes ont été tuées et une vingtaine blessées jeudi dans des violences à Bangui, où des musulmans armés avaient mené des représailles après la mort de deux d’entre eux.

Le renversement en mars 2013 du président François Bozizé par la rébellion Séléka a plongé l’ex-colonie française dans sa plus grave crise depuis son indépendance en 1960, déclenchant des tueries entre communautés musulmanes et chrétiennes en 2013 et 2014.

Des affrontements fin septembre à Bangui avaient fait 61 morts et plus de 300 blessés avant que les forces internationales ne réussissent à rétablir le calme.

 


© Droits réservés
Le pays toujours au cœur des flammes.
À la suite de ces violences et des critiques qu’elles ont entraînées au parlement provisoire, la présidence centrafricaine a annoncé jeudi que les ministres de la Défense et de la Sécurité publique avaient été limogés. Le Pape François pour sa part a appelé le peuple à se calmer, à quelques semaines de sa visite dans le pays.

Le niveau des affrontements a baissé depuis le mois dernier mais les tensions intercommunautaires restent vives à Bangui et de nombreux groupes armés continuent de sévir, ce qui a entraîné un nouveau report des élections dont le premier tour était prévu le 18 octobre.

Samedi, la présidente de transition Catherine Samba-Panza a assuré que le référendum constitutionnel et le 1er tour des élections présidentielle et législatives en Centrafrique auront lieu "avant la fin 2015"».
 
MOTS CLES :  Deux Personnes   Quartiers Attaqués   Rca 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués