NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Attaque des membres de l’UPC à Bangui, la Minusca demande l’ouverture d’une enquête

Par Journaldebangui.com, source Centrafrique-presse - 28/10/2015

La mission de maintien de la paix des Nations Unies encourage le gouvernement à ouvrir une enquête.

 

La MINUSCA a condamné l’attaque lundi contre un véhicule des membres de l’Union pour la Paix en Centrafrique (UPC), une branche des ex-Séléka dirigée par le général Ali Daras, basé à Bambari.

"La MINUSCA condamne énergiquement l’attaque survenue lundi à Bangui contre une délégation de l’UPC (Union pour la paix en Centrafrique, ex-Seleka) en provenance de Bambari (centre) pour participer aux consultations avec les Forces Vives dans la capitale centrafricaine", c’est en ces termes que Minusca introduit sa déclaration.

Selon la Minusca, la délégation a été apparemment attaquée par des éléments inconnus au marché combattant, dans le huitième arrondissement de Bangui. Un des délégués a été sérieusement blessé et, pour des raisons humanitaires, a été transporté à l’hôpital de la MINUSCA niveau II à Bangui où il reçoit des soins. Le sort d’au moins trois autres délégués est actuellement en cours d’investigation.

 


© Droits réservés
La MINUSCA appelle les auteurs de cette violente attaque à libérer tous les otages qu’ils pourraient détenir illégalement.
[" i La MINUSCA appelle les auteurs de cette violente attaque à libérer tous les otages qu’ils pourraient détenir illégalement. La mission exhorte également tous les acteurs au calme et à la retenue et à résoudre leurs différends à travers le dialogue"], insiste la Minusca.

La MINUSCA encourage le Gouvernement à mener des enquêtes "pour identifier les auteurs de cette attaque afin de les traduire en justice et exprime sa disponibilité à aider les autorités dans cette tâche."

Des informations restent confuses sur la tuerie ou non de trois membres de l’UPC parmi lesquels figurent le secrétaire général Bouba et Ahamat Nidjad Ibrahim Poulakou, porte-parole de ce mouvement.
 
MOTS CLES :  Minusca   Enquête   Attaque   Bambari 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Un chien atteint de la rage peut mordre facilement même son propriétaire...

Par Sorokaté

29/10/2015 06:11

La seleka est un chien enragé continuer à le caresser est dangereux. Monsieur Ali ndaras n'est pas centrafricain mais occupé la Ouaka comme sa zone de juridiction.
La sangaris, la munusca continuez à entretenir les seleka modérés ou une branche convertie en politique comme le cas en Syrie (opposition modérée) soutenue par la France en armes contre bachar el Assad.
Ce n'est que le début du retour de bâton.
Sorokaté alias Domzan-bene

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués