NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Le Représentant de l'Onu appelle les Centrafricains à la retenue

Par Journaldebangui.com, avec APA - 28/10/2015

Parfait Onanga-Anyanga, a appelé tous les Centrafricains à la retenue pour éviter une spirale de violence aux conséquences lourdes et rassuré la population sur la présence sur le terrain de la MINUSCA

 

"La MINUSCA condamne fermement le recours à la violence pour régler toute sorte de divergence. Nous appelons à la retenue pour que les événements malheureux de ces derniers jours ne se transforment en un drame plus grand qui pourrait entrainer davantage de pertes de vie et des dégâts matériels et faire reculer la paix", a déclaré le Chef de MINUSCA, dans un message diffusé ce mercredi sur les ondes de Guira FM, la radio de la Mission.

Onanga-Anyanga réagissait suite aux incidents enregistrés lundi et mardi à Bangui. Des incidents ont été également enregistrés à Bambari et Bria mais ont été vite maîtrisés.

 


© Droits réservés
"Que ces violences cessent."
"Nous lançons un appel à toutes les personnes de bonne volonté", a-t-il ajouté en exhortant les leaders religieux, les leaders communautaires, la société civile, la classe politique et les autorités nationales à élever leurs voix "pour éviter une escalade et une violence stérile".

Dans son message, Onanga-Anyanga a rassuré la population en évoquant la coordination entre la MINUSCA et ses partenaires, notamment l'opération Sangaris, pour éviter l'escalade de la violence.

"Nous avons travaillé en très bonne intelligence avec Sangaris. Nos forces ont été à pied d'œuvre toute la nuit. Nous sommes présents, nous serons dans les quartiers les plus difficiles", a dit le Représentant spécial de l'Onu, tout en réaffirmant la disponibilité de la MINUSCA à travailler avec tous les Centrafricains, "quelque soient leurs diversités, afin que le pays sorte de cette situation qui est tout simplement inacceptable".

 


© Droits réservés
Des incidents ont été également enregistrés à Bambari et Bria.
Il a également dénoncé les violences perpétrées contre les forces internationales notamment la MINUSCA mardi dernier et contre les travailleurs humanitaires, en septembre dernier.

"Que ces violences cessent. La présence de ces internationaux dans le pays ne vise rien d'autre qu'à aider ce pays à traverser ces moments difficiles et à promouvoir toute l'œuvre de réconciliation qui est si indispensable pour que la Centrafrique renoue avec la paix, la stabilité et la prospérité pour tous", a conclu Onanga-Anyanga.
 
MOTS CLES :  Rca   Incident   Violence   Bangui 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués