NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

La Slovénie débordée par l'afflux de réfugiés, le commissaire européen attendu

Par Journaldebangui.com avec AFP - 22/10/2015

Le commissaire européen aux Migrations, Dimitris Avramopoulos, est attendu ce jeudi en Slovénie pour évaluer les besoins de ce pays qui se dit "dépassé" par l'arrivée de milliers de migrants

 

L'Union européenne est appelée à l'aide par Ljubljana: avec l'installation de clôtures antimigrants par la Hongrie, la Slovénie est devenue, avec la Serbie et la Croatie, l'un des principaux pays de transit des réfugiés vers le nord de l'Europe et elle tente, avec difficulté, d'organiser leur transit sur son territoire.

Le défi est de taille : la police slovène a annnoncé jeudi matin que 12.676 migrants étaient rentrés en 24 heures dans ce petit pays de deux millions d'habitants, un record dépassant même ceux enregistrés en Hongrie au plus fort de la crise en septembre.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a reconnu "les problèmes énormes (...) presque existentiels" qu'affronte "l'un des Etats membres les plus exigus de l'UE".

Au total, la Slovénie a dénombré 34.131 arrivées de migrants depuis samedi, jour où le flux a commencé à se rediriger vers ce pays, porte d'entrée de la zone Schengen.

Jeudi matin, plus de 10.000 d'entre eux étaient accueillis dans les camps prévus à cet effet en attendant de pouvoir continuer leur route vers l'Autriche, frontière nord de la Slovénie. Et de 2.000 à 3.000 migrants attendaient déjà à la frontière croate de pouvoir à leur tour entrer en Slovénie, selon la police.

 


© AFP
L'Union européenne appelée à l'aide par Ljubljana.
Un mini-sommet a été convoqué avec les dirigeants des pays européens confrontés à l'exode persistant de milliers de migrants et réfugiés. Les chefs d'Etat et de gouvernement d'Autriche, de Bulgarie, de Croatie, d'Allemagne, de Grèce, de Hongrie, de Roumanie, de Macédoine, de Serbie et de Slovénie se retrouveront dimanche à Bruxelles pour tenter de coordonner leur action face à une "situation d'urgence" dans les Balkans, a indiqué la Commission européenne.

L'affluence dans les centres slovènes rendait la situation précaire. A Brezice, près de la frontière croate, un feu d'origine inconnu a détruit 27 tentes collectives, soit la majorité des hébergements du camp prévu pour 400 migrants, et qui en a reçu jusque 4.000 ces derniers jours.

Rapidement maîtrisé, l'incendie n'a pas fait de blessé mais a provoqué un début de panique.

Des brasiers de fortune sont allumés par les migrants pour se réchauffer, mais aussi pour protester contre l'attente, selon les médias slovènes.

La tension est également brièvement montée à la frontière avec l'Autriche que plus d'un millier de personnes ont traversée à pied, en lieu et place des autobus prévus, croyant sans doute, selon l'hypothèse de la police, être arrivées en Allemagne.

L'Allemagne a dit ne pas exclure le recours à des avions militaires afin d'expulser les migrants ne répondant pas aux critères du statut de réfugié.

Après avoir fait voter une extension des prérogatives de l'armée permettant aux soldats d'aider la police sur les 670 km de frontière bordant la Croatie et délimitant l'espace Schengen, le gouvernement slovène souhaite amender la loi pour pouvoir mobiliser les policiers à la retraite.
 
MOTS CLES :  Ue   Migrationsslovénie 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués