SOCIéTé  |    

Les marchés de Sica 2 et Lakouanga sont insalubres

Par Journaldebangui.com, source RJDH - 16/10/2015

Trois semaines après le lancement de la campagne de nettoyage des marchés, les marchés Sica2 et Lakouanga manquent d’hygiène. Les responsables de ces marchés se disent en difficulté

 

D’après le constat fait par le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme, qui a sillonné ces marchés, l’insalubrité n’est pas éradiquée, au marché Sica2, juste derrière les boutiques se trouve un tas d’ordures qui dégagent une odeur nauséabonde.

Percon Clotilde, présidente des commerçants du marché Sica relève que la somme de 70.000 FCFA reçue lors du lancement de cette campagne n’est pas suffisante pour l’entretien des lieux. "La somme que nous avons reçu, ne nous suffit pas pour ramasser cet énorme tas d’ordures. Nous avons utilisé cet argent juste pour nettoyer l’intérieur du marché. C’est la mairie qui doit venir dégager ces ordures", a-t-elle déclaré.

Toutefois, au marché de Lakouanga, les lieux semblent mieux entretenus, mais les responsables de ce marché se plaignent du manque d’appui de la Mairie de Bangui.

[i"Les agents de la mairie ne sont pas présents à chaque fois pour enlever les bacs d’ordures. Les 70.0000 FCFA que nous avons reçus ne suffisent pas pour bien faire le travail. Un camion benne coute 25.000f, sans compter la main d’œuvre des ramasseurs. Je me suis battue pour rendre ce marché propre"], a relevé Kotambéti Madeleine, présidente des commerçants du marché Lakouanga.

 


© Droits réservés
La situation est inquiétante.
En réaction, Ferdinand Kanda, chef de service hygiène et assainissement à la mairie de Bangui, a fait savoir que la municipalité a mis en place un projet qui travaille en collaboration avec l’entreprise Bamelec. Selon lui, le travail de ramassage nécessite toute une organisation. "La mairie fait la canalisation, elle oriente les procédures, le signale à Bamelec qui s’organise pour enlever les bacs d’ordures", a-t-il expliqué.

Joint par le RJDH, une source proche de Bamelec a souligné que plusieurs difficultés sont liées "au retard de ramassage" et que son entreprise "fera tout pour repondre à ses préoccupations".

Cette campagne de marchés propres avait été initiée par le ministère de la santé publique et l’organisation mondiale de la santé. Elle permet de rendre propres les marchés pour une sécurité alimentaire des centrafricains. A l’initiative, une somme de 70 000 FCFA a été remise aux responsables des marchés pour les travaux d’assainissement.
 
MOTS CLES :  Bangui   Centrafrique   Insalubrité   Salubrité   Société 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués