NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Idriss Deby Itno: "la transition en RCA devrait s’arrêter…"

Par Journaldebangui.com avec guineeconakry.info - 06/10/2015

Le chef d’Etat tchadien hausse le ton face à la situation centrafricaine qui se détériore et qui l’inquiète, en tant que voisin et président impliqué dans la résolution de cette crise qui s’éternise

 

Le chef d’Etat tchadien hausse le ton face à la situation centrafricaine qui se détériore et qui l’inquiète, en tant que voisin et président impliqué dans la résolution de cette crise qui s’éternise. En séjour à Paris, il a déclaré: «Nous regrettons ce qui est arrivé en RCA…». Idriss Déby Itno a insisté: «Il faut que la communauté internationale trouve les moyens financiers nécessaires pour permettre à la transition de faire les élections avant la fin de l'année 2015».

Cette espèce de ras-le-bol, montre bien toute l’exaspération du numéro tchadien, dont le pays à son corps défendant, subit les répliques du sempiternel conflit centrafricain. La proximité des deux pays et l’engagement évident de Déby sont des paramètres qui comptent dans les approches de solutions à cette crise, où les Séléka et les anti-Balaka s’affrontent sur fond de contradictions politico-religieuses.

 


© Droits réservés
«Transition chancelante».
Pour mettre fin à ce conflit, Idriss Déby voudrait savoir compter sur les puissants de la communauté internationale, en particulier, la France de François Hollande, qui partagerait la même vision de la question que lui. Il faut par tous les moyens, arrêter cette têtue transition, et aller vers des «élections libres et transparentes» qui pourraient bien exprimer la volonté populaire, bien au-delà des clivages apparents.

Cette consultation populaire, si elle est vraiment bien organisée, pourrait mettre fin aux violences gratuites qui parsèment le parcours de la transition, où Bangui a enregistré rien qu’en fin septembre dernier, 61 morts et 300 blessés !

Il est plus que jamais temps pour Déby de sortir de cette «transition chancelante» pour faire face aux dures réalités des questions de développement dans un pays qui veut s’ouvrir à la démocratie, à la paix et à la sécurité. C’est la quintessence de ses propos.
 

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Le colon Liu a donné des ordres lors de sa visite à l'Élysée.

Par Sorokaté

06/10/2015 14:07

Le petit roi africain à été reçu par son chef François Hollande maintenant il doit mettre en exécution la francafrique.
Pauvre traître, petit malin.
La France n'a pas d'ami mais tu es l'ami au ministre français de défense.
La honte.

La transition en Centrafrique

Par TAFORDO Patrick

07/10/2015 13:53

Au fait le Tchad peut s'impliquer d'avantage dans l'affaire de la RCA.La plupart des chefs de guerre qui se trouvent en terre centrafricaine étaient hostiles au pouvoir de Deby.Pour mettre fin à cette situation en Centrafrique,il doit se donner à les désarmer et les rapatriés dans leurs pays d'origine car ils constituent non seulement un danger pour la Centrafrique mais aussi pour le Tchad.Les chrétiens centrafricains ne doivent pas dire non à cette décision prise en commun accord avec la France et la communauté internationale et celà va du bien etre de tout un chacun.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués