NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Samba Panza propose le "désarmement sans discrimination"

Par Journaldebangui.com - 01/10/2015

Dans une allocution diffusée par la radio nationale, Catherine Samba Panza, a qualifié de "tentative de prise de pouvoir par la force" les violences qui ont éclaté à Bangui

 

"Il s'agissait ni plus ni moins d'une tentative de prise de pouvoir par la force", a affirmé Cathérine Samba Panza, sans autre précision sur les auteurs d'une telle tentative, qui a précipité son retour de New-York où elle participait à l'Assemblée générale des Nations unies.

Après les violences qui ont fait au moins 36 morts et près de 30 000 déplacés dans la ville - placée sous couvre-feu -, la nuit du 29 au 30 septembre a été calme, selon des habitants. La grande majorité des barricades érigées par des groupes de manifestants depuis le week-end avaient disparu.

Dans son allocution, la présidente a également dénoncé "une manipulation savamment orchestrée d'une partie de la population" pour l'inciter "à se soulever et à faire resurgir les conflits interconfessionnels (...) avec en toile de fond, le soulèvement de la population contre les forces internationales et certains pays amis".

 


© Droits réservés
36 morts et près de 30 000 déplacés déjà.
Les manifestants qui tenaient les barricades réclamaient notamment la démission de Mme Samba Panza et le départ des Casques bleus et des soldats français de l'opération Sangaris déployés dans le pays pour le stabiliser après les massacres intercommunautaires de fin 2013 début 2014.

La présidente s'est également dite une nouvelle fois favorable au "désarmement sans discrimination" de tous les groupes armés] qui pullulent dans le pays, à un moment où les élections présidentielle et législatives prévues en octobre vont être une nouvelle fois reportées.
 

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Mieux vaut tard que jamais

Par songo

01/10/2015 18:50

Le peuple centrafricain ne demande pas autre chose que le désarmement de toutes les milices. C'est dommage que Madame la Présidente ait attendu si longtemps avant de comprendre ce qu'on attendait d'elle, si tant est qu'elle a compris. Qu'elle communique un peu pour dire au peuple ce qui l'empêche d'effectuer le désarmement parce que ne rien faire est un crime contre le peuple. Madame Samba Panza, vous avez trois priorités: 1) désarmement 2) désarmement 3) désarmement, la répétition est la mère des sciences. Votre inaction coûte de précieuses vies.

Pensée

Par 236DA75061441

02/10/2015 16:12

Tres belle parole a dire désarmement, moi je dit si vraiment ca aura lieu, des longuages politique facile à dire mais difficile à réaliser. merci

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués