NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Cathérine Samba Panza appelle au calme

Par Journaldubangui.com, avec AFP - 29/09/2015

La présidente centrafricaine a écourté son voyage aux Nations unies à New York et a appelé au calme, suite aux violences qui perdurent depuis trois jours dans le pays

 

"Je lance un appel au calme à vous mes compatriotes. Je vous demande de regagner vos domiciles. Je sais que quand je m'adresse à vous, vous m'écoutez", a affirmé la présidente dans un message en langue nationale sango diffusé mardi matin par la radio nationale.
Près de 40 personnes ont été tuées dans les récentes violences en Centrafrique, et au moins 27.400 autres ont été déplacées en quelques jours tandis que 500 détenus se sont échappés, s'est alarmé mardi l'ONU.

"Nous craignons que la violence que nous voyons à Bangui soit un retour aux jours sombres de la fin 2013 et de 2014, lorsque des milliers de personnes ont été tuées et des dizaines de milliers ont dû fuir leurs foyers", a déclaré un porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Leo Dobbs, lors d'un point de presse à Genève.

Selon des sources proches de la présidence, Mme Samba Panza, qui participait à New York à l'Assemblée générale des Nations unies, était attendue mardi en fin de journée à Bangui. "Je serai de retour dans quelques jours et nous verrons ensemble comment sortir de ces nouvelles violences", a-t-elle indiqué dans son message.

 


© Droits réservés
Pour la troisième journée consécutive, la capitale centrafricaine était paralysée mardi par des barricades tenues par des manifestants réclamant notamment la démission de la présidente après les violences du week-end suivies de pillages dans plusieurs quartiers. Des tirs sporadiques ont encore émaillé la nuit de lundi à mardi et étaient toujours entendus dans la matinée après la levée de couvre-feu, à 06H00 (05H00 GMT).

Selon une source militaire jointe par l'AFP, ces tirs venaient des forces de sécurité qui tentaient de disperser des groupes de pillards qui ont vandalisé les locaux de plusieurs organisations humanitaires, évacués auparavant par le personnel pour des raisons de sécurité.
Selon le Haut-comissariat aux Réfugies de l'ONU, les violences ont déja fait 36 morts et quelque 27.400 éplacés. Médecins sans frontières (MSF) avait évoqué lundi 21 tués et "plus de 100 blessés", tandis que l'Unicef faisait état d'"une trentaine de tués".




 
MOTS CLES :  Samba Panza   Calme   Appel   Récentes Violences   Centrafrique 

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

MES PERPETUEL REPETITIFS NON COMPRIS

Par toresdembimba

02/10/2015 07:43

BONJOUR MADAME LA PRÉSIDENTE DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, JE VOULAIS ENCORE UNE FOIS VOUS SUPPLIER DE VOIR AVEC MINUSCA SANGRIS ET FACA LES PROCESSUS RAPIDE DE PROCÉDER AUX DÉSARMEMENT TOTAL DE TOUS SANS CONDITION COMME JE NE CESSE SUR L'INTERNET DE VOUS PROPOSER CAR JE SUIS CENTRAFRICAIN ET J'AIME MON PAYS ET NOUS SOMMES ENTOURES DES MILLIERS DE FLOUS ET FOUS QUE L'ON NE PEUT MAITRISER ALORS DÉSARMEZ POUR PROTÉGER LA POPULATION, VOTRE TRANSITION HISTORIQUE ET ENFIN LES AUTRES QUI Y VIVENT. JE VOUS DONNE CET EXEMPLE INSTRUCTIF: DANS UN FOYER TOUS LES PARENTS ET ENFANTS POSSÈDENT DES ARMES,ET DONC MOINDRE CHOSE LES PARENT SE DISPUTENT AVEC ARMES ET PAREILLEMENT POUR LES ENFANTS SI BIEN QUE LE FOYER NE SE RETROUVE JAMAIS; COMME IL N'Y A PAS MOYEN DE VOUS VOIR DONC JE VOUS PARLE EN TANT QUE FILS QUE LES GENS QUI VOUS ENTOURENT NE VOUS TROMPENT CAR UN POUVOIR DANS CET ÉTAT EST TRÈS FRAGILE A PARTIR DU MOMENT OU NOUS SOMMES DANS UN PAYS Où TOUT LE MONDE VEUT ÊTRE PRÉSIDENT RIEN QUE PRÉSIDENT POUR RÉALISER SES RÊVES ALORS QUE LA JEUNESSE TRÈS PAUVRE A BESOIN DE VIVRE AISÉMENT EN TRAVAILLANT DANS LES CHAMPS INDUSTRIALISES, LES SOCIÉTÉS PRIVÉES, ET SE LANCER DANS DES ACTIVITÉS DE RENTES, MAIS HÉLAS!!!!!.... POUR NOTRE MÉMOIRE: DURANT TOUT LE RÉGIME DE PATASSE ANGE FELIX, BOZIZE FRANCOIS ET DOTODJA MICHEL IL Y AVAIS LES BANDES DES GENS NON AUTORISES EN ARMES CA ET LA ET NOUS LES VOYONS FAIRE ALORS CONCLUSION COMMENT EST CE QU'ILS TERMINENT LEURS RÉGIME?????? SOYEZ MALINE, SAGE ET DURE

réaction aux "répétitifs" de toresdembimba

Par sorokaté

02/10/2015 16:11

Cher compatriote Toresdembimba,
Oui vous êtes centrafricain tout comme moi, c'est avec un coeur serré que je vous ai lu.
Moi de mon coté je n'ai cessé de dénoncer les atrocités infligées à mon pays et cela est dû au manque de patriotisme de nous fils et filles de la RCA.
Nous Centrafricains sommes toujours des éternels enfants, nous ne sommes pas patriotiques, unis et ne savons pas ce que c'est qu'une nation la patrie.
- Pourquoi j'ai un coeur serré suite à votre analyse?
1- Vous ignorez totalement les motivations et les causes de cette honteuse guerre en RCA.( depuis l'inexplicable disparition et non pas la "mort clinique" de B.Boganda et les méthodes d'accession des ses successeurs à la tête de notre RCA ).
2- Votre ignorance traduit bien le manque d'intérêt que certains compatriotes ont vis à vis de leur pouvoir d'être un peuple "roi" au lieu d'être un peuple assujettis.

Sans tourner au tour de ce que je vous reproche, le savez vous les motivations et les idéologies de la seleka?
je vous rappel que la seleka est constituée des mercenaires étrangers aussi bien certains compatriotes politiques, fonctionnaires, commerçants ,diamantaires et bien d'autres civiles.

Des vies civiles sont supprimées, des villages incendiés, les biens publics détruits des biens des particuliers pillés faisant des milliers de victimes et déplacés inter-extérieurs de notre pays. Les médias occidentaux(Français en particuliers) ont bien oeuvré pour donner un non à cette guerre montée de toute pièce. "guerre civile entre les chrétiens et les musulmans).
Certains opposants mangeocrates centrafricains complices du néo néocolonialisme français vivant en France sont passés sur tous les plateaux TV et radios néocolonialistes.
D'ailleurs ce sont ces traîtres centrafricains qui ont choisis monsieur Dondoja comme président de la seleka en RCA. Entre temps tous les moyens sont mis en oeuvre pour investir ce dernier comme président de la république ce qu'à fait le CNT qui n'est autre chose qu'une branche de seleka.

Mon compatriote, le savez vous comme madame samba P est devenue maire de la ville de Bangui?
Pourquoi après dondoja c'est elle que N'Djamena a imposé comme présidente de transition? pensez vous que cette dernière gouverne?

Malgré la présence de sangaris et autres forces internationales choisies par la France le sort du peuple centrafricain a t-il changé?
le choix du premier ministre en RCA selon la seleka doit être un "Musulman" que constatez vous cher compatriote Tores...
En vous lisant j'ai toute suite compris qu'il y à une affinité entre vous et la présidente de transition.
Qui n'est pas avec nous est contre nous selon un adage....
En tant que présidente de transition elle devrait en principe agir en faveur de son peuple, or, tel n'est pas le cas.
Des détournements comme au temps de ses prédécesseur, des nominations à des respectabilités par clientélisme...
Moi à sa place je démissions, je ne peux justifier ma raison 'être à cette responsabilité et que mon peuple est décimé tous les jours.

Pour elle et sont gouvernement tout le monde est contre sa présidence.
je vous demande depuis qu'elle est imposée comme présidente de transition en RCA qu'a t-elle fait en faveur du peuple centrafricain?
Centrafricainement,
Sorokaté Alias Domzan-bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués