ECONOMIE ET BUSINESS  |    

CEMAC: Un accord avec Israël contre la pollution par pesticides

Par journaldebangui.com/gaboneco - 18/02/2011

Cette opération rentre dans le cadre de sa «techno-diplomatie» en Afrique subsaharienne

 

L’Etat hébreu a signé la semaine écoulé un nouvel accord de coopération avec la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale qui fédère 6 pays pour la lutte contre la montée de la pollution par pesticide dans cette zone qui regroupe le Cameroun, la République centrafricaine (RCA) le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad. Ces six pays font en effet face à un problème grave de pollution par les pesticides, toxiques pour l’homme et pour l’environnement. Dans cette zone, l’agriculture qui emploie plus des deux tiers de la population active, est aussi la plus grande source de pollution en raison de l’utilisation abusive de produits chimiques. Les conséquences sont dramatiques : appauvrissement des sols, baisse de production, contamination des nappes phréatiques, extinction de la biodiversité, modifications climatiques, dangers pour la santé humaine…

 


© gaboneco.com
Déversement de produits polluants
L’expertise israélienne porte notamment sur l’homologation et le contrôle des pesticides, par diverses méthodes de chromatographie, une technique d'analyse chimique de la chimie analytique pouvant être couplée à un détecteur en vue d'une analyse qualitative et/ou quantitative. Israël possède aussi des savoir-faire totalement biologiques comme le système Biobee du kibboutz Sde Eliyahu, qui élève en masse des pollinisateurs et des prédateurs d’insectes nuisibles. Faute de lobbying offensif, les pays d’Afrique centrale, qui concentrent le Bassin du Congo, deuxième massif forestier tropical après la Forêt amazonienne, ne bénéficient pas assez de la de la manne internationale. Afin de s’attaquer à la question, un Comité des Pesticides d’Afrique Centrale (CPAC) a été mis sur pied il y a quelques années.

C’est à la suite d’un séminaire organisé en Israël à Shefaym en 2008 pour des experts du CPAC qu’une plateforme de coopération s’est constituée sous l’égide de Mashav (centre de coopération internationale israélien). Selon l’accord conclu, les experts des 6 pays d’Afrique centrale pourront utiliser les labos israéliens pour mener leurs expérimentations et partager les connaissances scientifiques de leurs homologues.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués