NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Le pape François à la Maison Blanche

Par Journaldebangui.com avec AFP - 23/09/2015

Barack Obama a accueilli pour la première fois à la Maison Blanche le pape François, autorité morale mais aussi allié politique de taille pour le 44e président des Etats-Unis

 

Obama, qui ne cache pas son admiration pour Jorge Bergoglio, dont il a loué la clairvoyance et l'humilité, compte sur son appui pour deux chantiers-clés à moins de 500 jours de la fin de son mandat: le rapprochement avec Cuba et la lutte contre le changement climatique.

La capitale fédérale américaine --happée depuis des mois déjà par les joutes politiques de la présidentielle 2016-- n'a plus d'yeux ces jours-ci que pour ce pape jésuite au ton singulier qui entame une visite de six jours aux Etats-Unis. Une foule immense --quelque 15 000 invités-- est attendue sur la vaste pelouse de la Maison Blanche pour accueillir, en grande pompe, "l'homme le plus populaire dans le monde aujourd'hui", selon les termes du vice-président Joe Biben.

Le président américain et le souverain pontife prendront la parole tour à tour après avoir écouté l'hymne du Vatican (Inno e Marcia Pontificale), puis celui des Etats-Unis (The Star Spangled Banner). Ils se retrouveront ensuite dans le Bureau ovale pour leur deuxième tête-à-tête, après celui du printemps 2014 au Vatican. Il s'agit seulement de la troisième visite d'un pape à la Maison Blanche: Jimmy Carter avait reçu Jean-Paul II en 1979, et George W. Bush avait accueilli Benoît XVI en 2008.

 


© AFP
Fait rare, Obama, qui est de confession protestante, a accueilli lui-même, le 22 septembre 2015 sur le tarmac, le pape argentin qui foulait pour la première fois de sa vie le sol des Etats-Unis.

La Maison Blanche assure que cette visite n'a aucune visée politique: "L'objectif de cette rencontre est de donner aux deux hommes l'occasion d'échanger sur leurs valeurs communes", explique Josh Earnest, porte-parole du président américain. "Il y aura un temps pour la politique, sur les 364 autres jours de l'année".

Reste que politiquement cette visite papale tombe à pic. Lorsqu'il s'exprimera jeudi, 24 septembre 2015 devant le Congrès, une première dans l'histoire des Etats-Unis, le premier pape argentin de l'histoire devrait prononcer un vibrant plaidoyer pour le rapprochement entre Washington et La Havane et pour un engagement résolu dans la lutte contre le changement climatique. Deux sujets sur lesquels nombre d'adversaires républicains du président Obama ne décolèrent pas.



 
MOTS CLES :  Usa   Cuba   Vatican   Pape   Religion   Climat   Diplomatie 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués