DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Le limogeage de Lou ravi

Par David KOULAYOM-MASSEYO - 04/09/2015

David KOULAYOM-MASSEYO

 

C’est ainsi que m’apparaît le placide, le sourd et surtout le creux Babacar Gaye, placé à la tête des forces onusiennes pour le malheur du peuple centrafricain qui n’en peut plus des années de guerre imposées par ceux que le général sénégalais appelait «ses frères». Il vaut mieux tard que jamais, le secrétaire général de l’ONU vient de se déciller les yeux pour appeler un chat un chat et un incompétent un incompétent. Pourvu qu’il ne nous envoie pas à nouveau un autre incompétent ! Telle est notre prière.

Et d’abord quelle violence, quelle force dans la dénonciation des viols à répétition perpétrés par les soldats de l’ONU partout où ils ont sévi ! Les diplomates de l’ONU, toujours pondérés, calmes, marchant sur du velours ne nous ont pas habitués à une telle réaction:

«Il m’est impossible de mettre en mots, la colère, le tourment et la honte que je ressens après les accusations récurrentes au fil des années, d’exploitation sexuelle et d’abus commis par les forces onusiennes»
Ban KI Moon.

La colère? La honte? Le tourment Monsieur Ban Ki Moon? Le peuple centrafricain, laissé seul face à ses tueurs armés jusqu’aux dents, ses tortionnaires avec la complicité tacite de ceux-là mêmes qui sont censés le protéger a failli douter de vous…
Vos paroles de fermeté sont reçues cinq sur cinq par les Centrafricains. Faites en sorte qu’elles ne restent pas lettre morte. Surtout quand vous ajoutez:

«Je ne tolérerai aucun agissement de ceux qui remplacent la confiance par la peur… Assez, c’est assez !»
Ban KI Moon.

 


© Droits réservés
Babacar Gaye, le Général limogé.
Saviez-vous Monsieur Le Secrétaire général que les Résolutions régulièrement votées par l’ONU en faveur de la République Centrafricaine sont contournées par votre Représentant spécial pour pérenniser sa présence en RCA? Que le temps qu’il mettait à durer, il ne le mettait pas à travailler? Saviez-vous qu’il appelait les Séléka «ses frères» parce que musulmans? Qu’en réalité il était juge et partie dans la crise centrafricaine?

Sur la base de ce qui suit, nous vous demandons solennellement d’être logique avec vous-même et de ne plus envoyer en Centrafrique, un Représentant amorti pour le recycler, mais un homme ou une femme digne de la confiance des Centrafricains. Une personne capable de faire appliquer enfin le chapitre VII de cette Résolution 2149 de manière à restaurer la paix et la sécurité qui sont les souhaits de tous les Centrafricains et les gages d’une reprise économique dans un pays qui ne manque pas de potentialités.

Aujourd’hui, votre Représentant parle de «sa résignation forcée»
Il ne peut s’en prendre qu’à lui-même, au regard de son attitude arrogante, de ses méthodes barbares, de son petit sourire de satisfaction en coin, son mépris (il ne communique pas ou si, mal) etc… Bref, le grand OUF de soulagement poussé dans les rues de Bangui ne doit pas être déçu.

Le général Babacar Gaye n’est pas un inconnu pour l’ONU. Il était déjà à la tête de la MONUC au Congo Démocratique avec des moyens autrement plus importants en hommes et en matériels. Là-bas aussi, il s’est montré hostile au chapitre VII de la Résolution des Nations Unies qui préconisait l’emploi de la force à désarmer les belligérants. Fidèle à lui-même, il a réédité le même exploit criminel en Centrafrique. Ce faisant, le général a prouvé à suffisance qu’il n’aime ni les Congolais, ni les Centrafricains.

Dans une réaction éminemment politique, le Président sénégalais vient de louer le professionnalisme du général Gaye. Macky Sall risque de retrouver Babacar Gaye sur son chemin …

Enfin, quel est l’âge de la retraite à l’ONU?
 
MOTS CLES :  Exploit Criminel   Honte   Forces Onusiennes   Assez 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués