NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Des partisans libèrent Bertin Béa en plein procès

Par Journaldebangui.com - 24/08/2015

Arrêté le 15 août 2015, pour «Incitation à la révolte et trouble à l’ordre public», le Secrétaire général du Kwa Na Kwa, parti de François Bozizé, a été libéré par des militants

 

Les faits se sont déroulés dans la mi-journée du jeudi 20 août 2015 au palais de Justice de Bangui. Présenté au parquet, Bertin Béa apprend que son dossier a été transmis au doyen des juges d’instruction, et qu’il va être mis sous mandat de dépôt à la maison d’Arrêt de Ngaragba. Ce à quoi il ne s’attendait manifestement pas car comme il l’explique, «on s’attendait à une décision de mise en liberté provisoire». Placé en garde à vue le samedi 15 août, pour une période légale de 03 jours, le Secrétaire général du Kwa Na Kwa (KNK) a été détenu durant 6 jours.

Pour les partisans du KNK et quelques anti-Balaka présents hors du palais de Justice, cette décision du tribunal est apparue comme la goutte de trop. Très vite la situation devient incontrôlable, les forces de l’ordre chargée de la sécurité du bâtiment s’avèrent débordées face à la foule constituée de femmes à moitié nues et d’individus en colère menaçant d’entrer de force. Aux environs de 16 h, la situation devient de plus en plus confuse. Le procureur de la République de Bangui, Ghislain Grésenguet est exfiltré. La Minusca,la gendarmerie et la police sont impuissants. Des militants du KNK entrent dans le palais. Ils rejoignent le Secrétaire général dans le bureau du juge d’instruction le font sortir, en font un accusé libre et l’escortent jusqu’à la Cathédrale de Bangui où il passera la nuit.

 


© Droits réservés
Bertin Béa à deux doigts d'une incarcération.
Pour Ghislain Grésenguet il s’agit d’« une défaillance, voire une complicité des forces de l’ordre ». Le procureur de la République n’a pas manqué d’appeler Bertin Béa à « se mettre à la disposition de la justice ». De son côté, Bertin Béa affirme que face à cette décision, « la situation s’est enflammée, le procureur a été exfiltré j’étais abandonné à moi-même, les militants face à cette décision arbitraire ont décidé de me récupérer et m’emmener à la Cathédrale de Bangui ou j’ai passé la nuit». Me Jean-Louis Opalégna, le Directeur de Cabinet du KNK ajoute pour sa part, «Dans notre pays, si les gens se sentent traqués, ils trouvent refuge dans les ambassades qui constituent un territoire étranger. Par rapport à Béa qui s’est rendu compte qu’il n’a rien fait si ce n’est qu’animer la vie politique de son pays. Il s’est dit qu’il ne peut pas aller sur un territoire étranger, a choisi de se rendre là où la plateforme religieuse a l’habitude de se retrouver et de traiter des problèmes de la RCA. Il est allé là-bas pour se protéger contre l’injustice de la justice centrafricaine.».

Après sa déclaration, « Aucune campagne électorale ne peut être dirigée de l’étranger et François Bozizé va rentrer au pays, nous ferons tout ce qui est dans notre pouvoir pour qu’il revienne», le secrétaire général du KNK a été arrêté le 15 août 2015, à l’aéroport de Bangui M’poko alors qu’il s’apprêtait à prendre son vol à destination de Paris où il devait assister à des obsèques. Son passeport lui avait été retiré. Il était détenu à la section recherches et investigations (Sri) de la gendarmerie. Il lui est reproché d’avoir tenu des propos visant l’incitation à la révolte et au trouble de l’ordre public.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués