NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Un nouveau groupe armé opère à l’ouest de la Centrafrique

Par APA - 24/07/2015

Le Groupe d’Attaque de l’Église de Fatima, qui sévit sur l’axe Bangui-Douala, vient de revendiquer le rapt d’un sous-préfet, du maire de la ville de Baboua et d’un pasteur de cette localité

 

Un nouveau groupe armé, dénommé le Groupe d’Attaque de l’Église de Fatima, qui sévit sur l’axe Bangui-Douala, vient de revendiquer le rapt d’un sous-préfet, du maire de la ville de Baboua et d’un pasteur de cette localité située à l’ouest de la République centrafricaine, non loin du Cameroun.


Le rapt a eu lieu il y a trois jours alors que ces personnalités revenaient de l'atelier de restitution des résultats du forum national de réconciliation, organisé dans le chef -lieu de la préfecture Bouar par le ministre sortant de la Communication, ministre résident de la préfecture, Victor Waké.

 


© Droits réservés
Le nouveau groupe armé dont le nom rappelle l'attaque lancée, en 2014, par les musulmans, contre une église catholique de Bangui exige, pour libérer les otages, que le gouvernement centrafricain lui verse une ranà§on.

Les attaques sur le corridor Bangui-Douala, récurrentes et parfois mortelles, visent généralement les commerçants et les camionneurs.

Elles sont d'autant plus dommageables que ce corridor reste le principal axe de ravitaillement de la capitale centrafricaine en produits de première nécessité.

Les camions empruntant cet axe sont généralement escortés par les casques bleus. Ceux qui s'y hasardent sans cette escorte sont systématiquement attaqués par des groupes armés.
 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Ou sont nos vaillant militaires

Par Dambéti

25/07/2015 13:43

C'est avec une énorme consternation que j'apprends ce jour qu'un groupe armée s'est baptisé groupe d'attaque de l'église Fatima. Eglise qui ma vu baptisé et confirmé comme des milliers de Centrafricains et Centrafricaines. Ce groupuscule narguent nos autorités et revendique fièrement cette attaque qui à coûter la vie d'un prêtre et des centaines de laïcs. Pour moi Dambéti, c'est une véritable déclaration de guerre a nos forces de défense, je ne comprends pas pourquoi, il n'y a aucune réaction de la part de notre ministre d'état, si état il y a, et celui de la justice, bref, ou sont nos officiers qui arborent honteusement leurs galons dans les rues poussiéreuses de Bangui; J'entends ça et là qu'ils n'ont pas d'armes, foutaise, Madame la transitaire de présidente et son valet de premier ministron ne sont là que pour remplir leurs poches. S'il est vrai que ces énergumènes réclament 350 million de francs, à un proche de Samba-Panza, qui est-il? pourquoi taire le nom. La Présidente de transition à encore une fois montrer son incompétence en nous enquiquinons, pauvre Centrafrique, pays de tous les paradoxe.

vraiment trop c est trop c est quoi sza encore

Par gbaaa

25/07/2015 15:12

on se demande ou va le pays des idiots sortis d ou je ne sais s impose comment vous pouvez accepter cela qui sont ils ? ont ils des cornes ? ou sonj les officiers huuuummmmmmm bokassa a formé des hommes et non des femmmes

sa c est quoi sa

Par gbaaa

25/07/2015 15:29

vous voyez sa c est la naissance de boko haram vraiment reveillons nous centrafricains hummmmmmmmmmmm

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués