NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

L'ONU condamne l'attaque d'un convoi humanitaire à Baboua

Par Journaldebangui.com, source un.org - 22/07/2015

Le Coordonnateur humanitaire intérimaire, Marc Vandenberghe, et la communauté humanitaire en RCA ont condamné mercredi l’attaque contre un convoi de vivres du PAM le 18 juillet, au nord-ouest du pays

 

Le Coordonnateur humanitaire intérimaire, Marc Vandenberghe et toute la communauté humanitaire en République centrafricaine (RCA) ont condamné vivement mercredi, 22 juillet, l’attaque contre un convoi de vivres du Programme Alimentaire Mondial (PAM) le 18 juillet, à 20 km de Baboua au nord-ouest du pays. Ce convoi était destiné aux populations affectées par la crise.

Un camion du convoi de 20 véhicules escortés par les casques bleus de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), a reçu des tirs qui ont mortellement touché le chauffeur. Son véhicule s’est renversé, blessant des autres personnes. La communauté humanitaire exprime ses sincères condoléances à la famille de la victime et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

 


© Droits réservés

«Je condamne cette violence et j’appelle tous les belligérants à respecter et protéger les travailleurs humanitaires qui portent assistance à des milliers de personnes affectées par le conflit dans le pays,» a déclaré Mr Vanderberghe. «La situation humanitaire dans l’ouest du pays est inquiétante et les principes de neutralité, d'indépendance et d'impartialité ainsi que les règles du droit international humanitaire doivent être respectés.»

L'accès humanitaire continue d'être entravé par diverses contraintes dans le pays, en particulier par la violence contre les civils, et les travailleurs humanitaires. La recrudescence des attaques armées sur la Route d’Approvisionnement Principale 1 à l’ouest du pays met en péril la poursuite des activités humanitaires dans l’ensemble du pays.

La communauté humanitaire lance un appel pressant à toutes les parties au conflit pour qu’elles s’abstiennent de s’en prendre aux travailleurs humanitaires, et qu’elles leur permettent de faire leur travail et de sauver des vies en toute sécurité dans l’ensemble du pays.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués