SOCIéTé  |    

L'Aïd El Fitr célébré pour la première fois comme journée fériée et chômée en RCA

Par Sylvestre Krock, AA - 22/07/2015

Musulmans et chrétiens se sont unis vendredi 17 juillet pour fêter la fin du ramadan loin du conflit interconfessionnel

 

Les fidèles musulmans centrafricains ont fêté vendredi l’Aïd el Fitr, considéré pour la première fois comme jour fériée en RCA, en compagnie de leurs compatriotes chrétiens, loin du conflit interconfessionnel qui a secoué le pays durant près de deux années.

«La guerre est terminée. Dieu a exaucé la prière des musulmans de Centrafrique qui rêvaient de paix avec leurs frères chrétiens», s’exclame Ibrahim Sidi drapé dans un boubou blanc comme neige, à la sortie de la grande prière tenue à la Mosquée de Bangui, la capitale.

Les chrétiens ont été très nombreux à répondre aux invitations de leurs frères musulmans pour se rendre au KM5 – quartier à majorité musulmane de Bangui -où l’ambiance est à la fête.

La spécificité de «Ramadan 2015» n’est pas seulement la convivialité retrouvée, mais aussi l’abondance de nourriture, qui, il y a quelques mois encore, faisait défaut.

«Le problème de nourriture ne se pose plus. J’ai suffisamment de quoi nourrir tous mes invités ainsi que les nécessiteux de mon voisinage.» déclare, tout sourire, Maïmouna Daro, fidèle musulman.

Pour l’Imam Moussa Tidiani Naibi de la Mosquée centrale de Bangui, ce Ramadan 2015 est une réussite.

«Je crois que c’est une réussite malgré les difficultés que notre pays traverse encore à ce jour. Le Ramadan de cette année est nettement mieux que celui de l’année dernière du fait que la communauté chrétienne s’est véritablement mobilisée pour nous soutenir de façon multiforme. »

«La communauté musulmane, pas seulement à Bangui, mais aussi sur toute l’étendue du territoire national, a pu prier dans la sérénité et le calme jusqu’à à la fin. C’est l’essentiel», a ajouté le leader religieux.

 


© AFP

Outre l’ambiance de paix qui règne ce vendredi à Bangui, une autre particularité a marqué cette journée de spiritualité. Le Forum national de Bangui tenu du 4 au 11 mai dernier avait en effet abouti sur la légalisation des fêtes musulmanes, notamment le Tabaski et l’Aïd-el-fitr.

Un Arrêté du Ministre du Travail et de la sécurité sociale, Gaston Mackouzangba, a été rendu public jeudi,à cet effet. Ainsi, L’Aïd El Fitr célébré pour la première fois comme journée fériée et chômée dans le pays.

Pour Marie Noëlle Koyara, Ministre d’Etat à la Défense nationale, interrogée par Anadolu, «il s’agit d’une véritable journée de joie».

«Beaucoup de chrétiens n’ont pas attendu l’Aïd pour s’unir à leurs frères musulmans. En effet, depuis le début du Ramadan les gestes de solidarité se multiplient. Depuis même le Forum de Bangui. Preuve en est, la recommandation concernant les jours feriés devenue une réalité historique aujourd’hui. Aid el Fitr est donc cette année, une fête des centrafricains en général», a-t-elle indiqué.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués