SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

L’artiste Malépopo a donné un concert d’évaluation avec le groupe «Abaklin»

Par Sebastien Lamba - 14/02/2011

Le spectacle a drainé des milliers des centrafricains et des expatriés à l’Alliance biblique de Bangui

 

Un concert d’évaluation de la culture centrafricaine, selon l’artiste musicien centrafricain, Malépopo. Il s’est donné en spectacle avec le groupe musical «Abaklin», à l’Alliance Française de Bangui, vendredi 11 février 2011, à l’Alliance Française de Bangui, en partenariat avec la Compagnie Air-France.

Pourquoi ce concert à Bangui?
C’est un concert d’évaluation de tout ce que j’ai fait à l’étranger au nom de la Centrafrique. J’ai décidé de revenir au pays, donner ce concert, pour que les Centrafricains puissent valider et dire «voilà, c’est notre culture, tu peux continuer».

 


© journaldebangui.com
L'artiste International Malépopo
En tant qu’artiste musicien centrafricain parlez-nous de votre choix d’évoluer en France?
Ce n’est pas un choix, j’ai constaté qu’en Centrafrique que les choses n’allaient pas mieux et j’ai décidé de partir en France, pour continuer à produire des activités artistiques comme je le faisais au pays. Mais, ce n’est pas que j’ai choisi faire ça en France, si non je ne pourrais pas revenir pour continuer à faire le travail qui est le mieux.

Quelles difficultés avez-vous rencontré à Bangui?
Alors, il y avait des soucis que j’ai plus envie d’en parler, le pays a évolué et par rapport au problème politique, je n’ai pas trop envie, de rentrer dans les détails.

 


© journaldebangui.com
Communion avec le public de Bangui
Tantôt vous faites du spectacle, tantôt la musique. Mais quelle genre de musique faites-vous?
Quand je fais le spectacle, c’est le conte. Un spectacle de théâtre. Et après, si je fais la musique, c’est la musique traditionnelle. J’ai envie de montrer aux gens, ce qu’est le «montéguénin», la danse traditionnelle de la préfecture de la Lobaye, (des ethnies Gbaka, Bati et Monzombo) ce qu’est le «Yagba» (de l’ethnie Banda), la danse traditionnelle de la préfecture de la Ouaka. Mon objectif, est de promouvoir cette culture centrafricaine sur le plan international, pour que les gens puissent les partager. Nous en Centrafrique, consommons beaucoup plus de la musique d’autres personnes, des autres pays. Nous ne consommons pas notre musique, alors, j’ai envie de faire que les Centrafricains soient connus à l’étranger par rapport à leur musique.

Que compter-vous faire pour la promotion de la musique centrafricaine?
C’est ce que j’ai fais déjà, je vais jouer en Colombie, au Venezuela, à Cuba, au Brésil, en Pologne au Luxembourg et la Belgique. C’est la promotion de la musique centrafricaine.
 
MOTS CLES :  Bangui   Tournée   Centrafrique   Musique   Malepopo   Alliance 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués