SOCIéTé  |    

RCA: L’UNICEF demande des justificatifs sur l’utilisation de 5 milliards de FCFA

Par APA - 16/07/2015

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance a demandé au gouvernement centrafricain et aux organisations humanitaires de se justifier faute de quoi le pays pourrait être privé de financements

 

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a demandé au gouvernement centrafricain et aux organisations humanitaires de se justifier sur l’utilisation de 5 milliards de FCFA, faute de quoi la Centrafrique pourrait être privée des financements de cette organisation onusienne.

Selon la revue semestrielle des activités de l'UNICEF en Centrafrique qui s'est achevée ce 14 juillet à Bangui, des dépenses non justifiées ont été enregistrées dans les secteurs de l'éducation, de la communication et de la santé infantile ainsi que dans certains domaines d'activités de l'UNICEF-Centrafrique.

Cette situation place la Centrafrique en deuxième position des pays de la région Afrique ne respectant pas les principes de financement de cette agence du système des Nations unies.

 


© un.org

L'UNICEF risque de priver la Centrafrique de ses financements si les 5 milliards dépensés ne sont pas justifiés par les bénéficiaires, une situation grave lorsqu'on sait que l'UNICEF intervient dans la prise en charge des enfants soldats et plusieurs secteurs vitaux intervenant dans le bon déroulement du processus de retour à la paix dans le pays.

Une revue des activités de l'UNICEF est effectuée tous les semestres pour évaluer les différentes activités exécutées en Centrafrique par cette organisation, en partenariat avec certaines organisations humanitaires.

La dernière revue s'est déroulée en présence du représentant régional Afrique occidentale et centrale de l'UNICEF, Manuel Fontaine, qui séjourne en actuellement Centrafrique pour discuter avec les autorités de la Transition.
 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

véritable pillage de qui ???

Par JMS

28/07/2015 14:01

Franchement faire un détournement sur le dos de ces pauvres enfants qui meurts de faim.C'est une fois de plus une désolation pour ce pays. On croyait que les anciens politiques ne gèraient pas bien mais alors...
Pauvre enfants

il n'y pas de problème vous aurez des justifications...

Par sorokaté

01/08/2015 12:19

L'Unicef revendique des justifications relatives aux fameux 5 milliards. C'est simple il suffit que le gouvernement virtuel de la RCA et ses charognardes d'ONG fictives créées pour avaler d'éventuelles aides financières vers la RCA se mettent ensemble au tour d'un expert français pour élaborer une justification fictive quant aux 5 milliards évaporées.

La présidente de transition élue par le CNT seleka a t- elle delà apporté des justifications concernant l'argent octroyé à la RCA par l'Angola? la France est elle au courant ce cette affaire? le peuple centrafricain peut -il avoir confiance en cette autorité qu'il n'a pas choisie?
Le peuple Centrafricain n'est-il pas une taupe?
Le saviez vous que monsieur Djotodia a construit une luxueuse villa au Togo? avec quel argent? tout cela c'est de la poudre aux yeux.
Où en sommes nous avec l'affaire de viols d'enfants centrafricains par les soldats français sangaris ?

Simple stratégie de la part de l'UNICEF...
Les institutions internationales comme L'ONU, L'UNICEF, le FMI la CPI sont dénudées de leur vraie substance...
Sorokté Alias Domzan-bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués