SOCIéTé  |    

14 février: A chacun sa Saint Valentin

Par Idriss Linge - 14/02/2011

L’on ne célèbre pas tous la Saint-Val de la même manière

 

Ce lundi 14 février est fête des amoureux. L'occasion de demander ce que les uns et les autres ont prévu pour ce jour bien particulier. Car, il y a un peu plus de quinze ans que la Saint-Valentin a pris de l’ampleur chez une génération d’Africains. Elle est très présente chez les 15-35 ans. Les gens la fêtent sans en rechercher les fondements profonds. Pour l’année 2011, les couples risquent de s’échanger des remarques verbales. Crise économique oblige.

Un véritable buisines de l’amour
Pourtant dans les rues des capitales africaines, des annonces de réduction de prix et de cadeaux offerts sont inscrites sur les banderoles et des panneaux publicitaires. Certains points de divertissement ont prévu d’organiser des soirées Saint-Valentin à prix promotionnel. Dans les sous-quartiers, les ciné clubs ou salles de cinéma informelles ont programmé ou reprogrammé de nombreux films d’amour, comme Titanic. La Saint-Valentin est une vraie affaire d’argent. Et les femmes sont très exigeantes. Le degré d’amour se vérifie très vite à la valeur du cadeau.

 


© google-images.fr
Pas de Saint Valentin pour tout le monde
Pour les célibataires, on se fait vite une raison. Pas de Saint-Valentin, déjà parce que l’on est célibataire, par choix. Choix de ne pas imposer ses problèmes à un conjoint, et surtout de gérer le stress de l’incapacité à résoudre des problèmes d’argent. Pour les autres engagés dans une relation, pas de Saint Valentin à célébrer, parce que lorsqu’on est bien avec quelqu'un, pas besoin de cadeaux ou de marquer le coup un jour en particulier. Pourtant les filles sont intransigeantes. S’il n’y a pas de cadeau, le compagnon ne devra pas être ailleurs, de peur d’offrir des cadeaux à d’autres.

Une célébration aux origines incertaines
Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. Peu de personne le savent, mais le rapprochement entre la Saint-Valentin et l’amour courtois n’est mentionné dans aucune histoire ancienne et est considéré par des historiens comme une légende. Selon cette légende, la fête de la Saint-Valentin a été créée pour contrecarrer les lupercales (une pratique païenne). D’après l’histoire, le jour de la Saint-Valentin a été célébré pendant longtemps comme étant la fête des célibataires et non des couples. Le jour de la fête, les jeunes filles célibataires se dispersaient aux alentours de leur village et se cachaient en attendant que les jeunes garçons célibataires les trouvent (définition des lupercales). À l’issue de ce cache-cache géant, les couples formés étaient amenés à se marier dans l’année. Ceci permettait de développer la démographie et stimuler l’expansion des villages. Cette pratique laissait libre cours à beaucoup de tricheries de la part de couples officieux ainsi que des hommes qui visaient une jeune fille en particulier et notamment «la plus belle du village», très courtisée.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués