NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: Les Peulhs appelés à déposer les armes

Par APA - 15/05/2015

Le représentant des chefs traditionnels Peulhs au Conseil national de transition (CNT), M. Issa bin Mohamidou, a appelé les groupes armés peulhs à respecter leur engagement à déposer les armes

 

Le représentant des chefs traditionnels Peulhs au Conseil national de transition (CNT), M. Issa bin Mohamidou, a appelé les groupes armés peulhs à respecter leur engagement à déposer les armes et à abandonner les violences contre la population civile.

Dans une déclaration, jeudi à Bangui, Issa bin Mohamidou a estimé que le forum national de réconciliation, qui s'est achevé, le 11 avril dernier à Bangui, avait posé les bases de la réconciliation nationale en Centrafrique.

Toutes les communautés doivent se saisir de cette opportunité pour que le pays retrouve la cohésion, a-t-il dit, demandant à la justice de sévir contre tous ceux qui n'auront pas déposé les armes et continueront d'arracher la vie des citoyens centrafricains.

 


© Droits réservés

Avant le forum national de réconciliation, de nombreux cas de violences ont été imputés aux éleveurs Peulhs. Dans leur quête de bons pâturages, ceux-ci détruisent les plantations occasionnant des violences inter-communautaires.

Les minorités Peulhs sont assimilées aux ex-rebelles de la Sélékas même si elles sont parfois en conflit avec les autres branches de cette rébellion, notamment dans certaines localités où elles se disputent le contrôle de la police et des douanes abandonnés par les forces de l'ordre.
 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Vive le Centrafrique.

Par Dambéti

16/05/2015 14:08

Il est vrai qu'on ne peut pas faire justice soit même, mais j'ai, et je continue de croire que les anti-bal AK, sont des victimes. En effet, aujourd'hui, tout le monde s'accorde à dire que les musulmans sont victimes des chrétiens, et qu'un génocide est en gestation pour éradiquer les musulmans. Pardon, mais je le dis avec mes mots, je me demande quand est ce que nous, Centrafricains, comprendrons que le véritable responsable de ce chao, s'appelle Djotodia et non Bozizé, certes Bozizé est responsable de plusieurs morts, pré-conflit actuel, mais à l'époque ou, ce dernier dirigeait le pays, pardon mais, les musulmans n'étaient aussi en danger comme ils le sont aujourd'hui, montré moi le chrétien qui en voulait à son frère musulman, y'en a pas, si nous en sommes là aujourd'hui, c'est bien évidemment à cause de Djotodia, qui, malheureusement ne s'était pas bien préparer et pensait que diriger un pays, c'est comme diriger une fraction de terroristes. Lors de son avènement, je me souviens des chants à la gospel, de quelques musulmans qui scandaient je cite: tour ti î a si a wé, cependant, lors de sa descente sur Bangui, la séléka à tout détruit sur son passage, car pour eux, tous ceux qui ne sont pas musulmans doit disparaitre point bar, interdiction à certains chrétiens d'élever des porcs, et de surcroit, tous les postes administratifs devraient revenir aux seuls sujets musulmans, voila ou il trébucher. Est ce que l'islam est une ethnie, une nationalité ou une race etc... non je ne crois pas, alors pourquoi mettre en exergue cette religion, alors que le pays en compte plusieurs. Je sais par expérience, que nos frère musulmans centrafricains, cherchent toujours à se victimiser, un exemple: en Centrafrique nous avions une association des étudiants Centrafricains appelée ANECA, cette association devrait regroupée toute les confessions de la Centrafrique, normalement, mais il y a une autre association des étudiants centrafricains musulmans, chercher l'erreur, pourquoi pas une association des étudiants centrafricains animiste, Jehova, Kimbanguiste, catholique etc... si nous ne comprenons pas que nous sommes tous frères et sœurs, et que seul la nationalité Centrafrique est notre socle, la base de l'unité, en a tout faux. Que la séléka demande d'abord pardon aux Centrafricains, avant d'incriminer les anti-bal AK, qui n'ont que nous défendre avant leur descente aux enfers, et comme la plupart sont primairement illettré ou analphabète, voila le résultat, les anti-bal AK, ont pour père Djotodia, et mère séléka. Que Dieu bénisse la Centrafrique

Et voila! la question

Par KOTA LIKONGO

20/05/2015 19:28

Pourquoi une associations des etudiants centrafricains PARTICULIEREMENT MUSULMANS laors que l'ANECA existe?

On se demande

Par paul

30/05/2015 22:42

Parfois, je me demande, la religion des musulmans n'est-il pas une religion de terroriste?
Il suffit de voir les nouvelles de ce monde pour s'en rendre compte, des Shebbabs aux Bokko Haram, Selekas, Al Qaeda...........

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués